En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2001 » Grand Prix du Japon » Classement

Grand Prix du Japon

Suzuka - Classement de la course

Dimanche 14 Octobre 2001
07h30 - 09h00
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 53 1h27'33"298 212,665 km/h
2 6 Juan Pablo Montoya Williams BMW 53 1h27'36"452 + 0'03"154 212,537 km/h
3 4 David Coulthard McLaren Mercedes 53 1h27'56"560 + 0'23"262 211,727 km/h
4 3 Mika Häkkinen McLaren Mercedes 53 1h28'08"837 + 0'35"539 211,236 km/h
5 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 53 1h28'09"842 + 0'36"544 211,196 km/h
6 5 Ralf Schumacher Williams BMW 53 1h28'10"420 + 0'37"122 211,173 km/h
7 8 Jenson Button Benetton Renault 53 1h29'10"400 + 1'37"102 208,805 km/h
8 11 Jarno Trulli Jordan Honda 52 1h27'43"816 + 1 tour 208,233 km/h
9 16 Nick Heidfeld Sauber Petronas 52 1h27'44"304 + 1 tour 208,214 km/h
10 10 Jacques Villeneuve BAR Honda 52 1h27'48"007 + 1 tour 208,067 km/h
11 21 Fernando Alonso Minardi European 52 1h28'31"445 + 1 tour 206,366 km/h
12 22 Heinz-Harald Frentzen Prost Acer 52 1h28'31"691 + 1 tour 206,356 km/h
13 9 Olivier Panis BAR Honda 51 1h27'41"084 + 2 tours 204,332 km/h
14 15 Enrique Bernoldi Arrows Asiatech 51 1h28'52"657 + 2 tours 201,589 km/h
15 14 Jos Verstappen Arrows Asiatech 51 1h30'00"139 + 2 tours 199,070 km/h
16 20 Alex Yoong Minardi European 50 1h28'51"095 + 3 tours 197,692 km/h
17 7 Giancarlo Fisichella Benetton Renault 47 1h19'55"042 + 6 tours 206,596 km/h
AB 19 Pedro De la Rosa Jaguar Ford Cosworth 45 fuite d'huile
AB 23 Tomas Enge Prost Acer 42 freins
AB 18 Eddie Irvine Jaguar Ford Cosworth 24 ravitaillement
AB 17 Kimi Räikkönen Sauber Petronas 5 accrochage
AB 12 Jean Alesi Jordan Honda 5 accrochage
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 6 | 3ème = 4 | 4ème = 3 | 5ème = 2 | 6ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Fisichella (boîte de vitesses) est classé mais non arrivé

M. Schumacher termine par une victoire

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
J.P. Montoya (Williams)J.P. Montoya (Williams)
D. Coulthard (McLaren)D. Coulthard (McLaren)
M. Häkkinen (McLaren)M. Häkkinen (McLaren)
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
Les voitures viennent s'aligner sur la grille de départ de ce dernier GP de la saison. Un GP qui sera chargé en émotions diverses puisque c'est la dernière course de F1 de Jean Alesi, de Mika Häkkinen qui compte prendre une année sabbatique, sans oublier que ce sera la dernière fois que nous verrons une Benetton en course. L'année prochaine, Renault fera disparaître ce nom pour y mettre le sien...

Alex Yoong est prêt à prendre son départ... de l'allée des stands, alors que les feux s'allument un à un puis s'éteignent et libèrent la meute. C'est Michael Schumacher qui prend le meilleur départ devant Montoya, son frère Ralf et Barrichello. Ce dernier attaque tout de suite Ralf Schumacher mais il doit attendre la fin du premier tour pour émerger à la troisième place.

Michael Schumacher laisse tous les observateurs bouches bées: à la fin du premier tour, il a déjà 3.6 secondes d'avance sur son second, Montoya. C'est à peine croyable. Barrichello double Montoya avant la fin du second tour, mais Montoya reprend sa position aussitôt. Fisichella qui était tout simplement devant les McLaren, part en tête-à-queue et gâche son très beau début de course.

Après 3 tours, Michael Schumacher a 8.2 secondes d'avance. C'est du jamais vu. Il doit être parti très léger en essence. le classement à la fin de cette troisième boucle: M. Schumacher, Montoya, Barrichello, R. Schumacher, Häkkinen, Coulthard, Trulli, Button, Räikkönen, Alesi, Irvine, Fisichella, Villeneuve, Heidfeld, De la Rosa, Verstappen, Alonso, Panis, Enge, Bernoldi, Yoong et Frentzen.

Alors qu'ils entament le 6ème tour, Alesi et Räikkönen s'accrochent, suite au tête-à-queue de Kimi. Jean ne peut éviter Räikkönen et le Finlandais est envoyé très violemment contre le mur de pneus. Heureusement, personne n'est blessé mais Jean méritait une autre fin de carrière que celle-là. C'est vraiment dommage...

Michael Schumacher semble être en difficulté, soit avec ses pneus, soit avec ses freins. Après avoir bloqué plusieurs fois ses roues antérieures, il coupe la dernière chicane alors qu'il est prêt à entrer dans son 9ème tour. Le classement à ce moment-là: M. Schumacher, Montoya (-11s), Barrichello (-13s), R. Schumacher (-16.4s), Häkkinen (-18s), Coulthard (-20s), Trulli, Fisichella et Irvine. Au 10ème tour, c'est Montoya qui signe le record du tour.

Rubens Barrichello rentre pour son premier ravitaillement au 15ème tour, autant dire qu'il peut dire adieu à la victoire. Il remonte en piste à la 8ème position derrière Fisichella. Rubens a de la chance dans son malheur puisque Trulli et Fisichella qui étaient devant lui s'arrêtent au tour suivant, lui laissant la voie libre.

Michael Schumacher rentre pour son premier ravitaillement au 18ème tour. Montoya hérite donc de la tête de la course alors que c'est Barrichello qui bat le record du tour. Montoya a un peu moins de 5 secondes d'avance sur Ralf Schumacher et 15 secondes sur Häkkinen qui précède de très peu Michael Schumacher. La lutte entre ces deux-là est très serrée mais Häkkinen tient bon sous les assauts du Champion du monde.

Montoya rentre pour son premier ravitaillement au 20ème tour et il remonte en piste juste devant Barrichello et derrière Coulthard. Comme prévu, cette course est très tactique et il est impossible de savoir pour l'instant qui a choisi la meilleure stratégie. Seul Barrichello semble hors du coup pour la victoire finale alors que les McLaren, en restant en piste aussi longtemps sans ravitailler, pourraient créer la surprise. Ralf ravitaille au 22ème tour et Häkkinen est en tête.

Mika Häkkinen rentre aux stands dès le tour suivant et c'est à nouveau Michael Schumacher qui est en tête, 5 secondes devant Montoya et Barrichello. Ralf est à 4 secondes de ce duo, ensuite on trouve Häkkinen, Coulthard, Trulli, De la Rosa et Fisichella. Il est toujours très difficile d'y voir clair dans cette course. On peut penser que Michael Schumacher et Juan Pablo Montoya sont les mieux placés pour jouer la victoire.

Au 28ème tour, Ralf Schumacher se voit signifier qu'il doit purger une pénalité de 10 secondes pour avoir coupé une chicane quelques tours plus tôt. Barrichello rentre aux stands au tour suivant pour son second ravitaillement et manque de chance pour le Brésilien, il cale et a même du mal à s'élancer. Ralf Schumacher qui s'était arrêté pour sa pénalité en même temps que Rubens, en profite pour le doubler à la sortie des stands... mais en coupant la fameuse ligne blanche...

Il reste 21 tours lorsque Barrichello attaque Ralf Schumacher pour la 5ème position, mais l'Allemand résiste et coupe même la chicane pour rester devant Barrichello. Mais le Brésilien parvient néanmoins à le doubler à la fin de la ligne droite malgré une manœuvre d'intimidation de Ralf. Le frère du Champion du monde semble nerveux. Est-ce dû au fait que Montoya est devant lui?

A 20 tours de l'arrivée, Montoya accuse 6.6 secondes de retard sur Michael Schumacher. Ce dernier semble avoir la victoire bien en main. Une fois de plus, Michael avait la bonne stratégie de course alors que Barrichello a la mauvaise. Michael rentre pour son dernier ravitaillement au 35ème tour et il remonte en piste derrière Häkkinen, ce qui n'est pas la meilleure affaire qu'il pouvait faire.

Il reste 15 tours lorsque Montoya ravitaille pour la dernière fois et remonte en piste derrière Michael Schumacher. Quinze boucles pour que le Colombien réduise l'écart qui est de 6 secondes, ce ne sera pas facile, c'est le moins que l'on puisse dire. Barrichello rentre aux stands et perd évidement sa 3ème position au profit des deux McLaren. Un véritable calvaire pour le Brésilien qui devait gagner cette course pour terminer second au championnat...

Le classement à 10 tours de l'arrivée: M. Schumacher, Montoya, Häkkinen, Coulthard, Barrichello, R. Schumacher, Fisichella, Button, Trulli, Villeneuve, Heidfeld, De la Rosa, Alonso, Frentzen, Panis, Enge, Verstappen, Bernoldi et Yoong.

La fin de course est limpide pour Michael Schumacher qui remporte sa 9ème victoire de l'année avec une facilité relative. Seul Montoya aurait pu revendiquer cette victoire mais il lui a manqué quelques dixièmes au tour pour être considéré comme un prétendant dangereux. Häkkinen qui a de petits soucis techniques offre sa place sur le podium à son équipier Coulthard, à quelques tours de l'arrivée.

Cette saison 2001 se termine comme elle avait commencé, par une démonstration éclatante du couple Schumacher/Ferrari. Une domination totale sur la F1 qui dure depuis deux saisons. Michael Schumacher est prêt à remettre ça en 2002, ou pour le moins à remettre son titre en jeu et nous serons au rendez-vous pour vous faire vivre cela.
source: DailyF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.