En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2003 » Grand Prix d'Allemagne » Conférence de presse

Grand Prix d'Allemagne

Hockenheim - Conférence de presse

Dimanche 03 Août 2003
16h30
J.P. Montoya (Williams)
1 Juan Pablo Montoya
(Williams FW25-BMW)
en 1h28'48"769
D. Coulthard (McLaren)
2 David Coulthard
(McLaren MP4/17D-Mercedes)
à 1'05"459
J. Trulli (Renault)
3 Jarno Trulli
(Renault R23B)
à 1'09"060

Les interviews d'après course

A-
A
A+
Question: Juan Pablo, c'est une performance fantastique! Vous avez complètement dominé cette course...
Juan Pablo Montoya: Oui mais je pense que si Ralf n'avait pas eu ce problème dans le premier virage, ma course aurait été plus difficile qu'elle ne le fut. L'équipe a bien sûr dominé cette course. Tout s'est parfaitement déroulé. J'ai eu un petit problème avec un limiteur mais à part ça, tout s'est bien passé.

Q: En début de course, vous vous détachiez progressivement mais ensuite vous avez été beaucoup plus rapide que les autres.
JPM: Je ne pouvais pas le croire. On m'a demandé de ralentir et encore de ralentir. Je pouvais facilement descendre sous les 1'15 mais les autres étaient en 1'17 et je n'arrivais pas à le croire.

Q: Vous semblez être très frais. Quelle sorte de refroidissement vous aviez dans la voiture?
JPM: J'ai beaucoup travaillé ces dernières semaines avec un nouvel entraîneur physique et je pense que cela commence à payer.

Q: Aviez-vous un système de refroidissement ou est-ce simplement un temps habituel pour un Colombien?
JPM: Non. Vous savez, à Bogota il ne fait pas aussi chaud. Il y fait environ 18°. Je ne vis plus en Colombie depuis quelques années. Lorsque j'ai gagné à Monaco, c'était pareil, je semblais frais.

Q: Est-ce que vous aviez des soucis de concentration? Vous n'aviez aucun concurrent en course...
JPM: Non pas vraiment. Je savais quel chrono je devais faire dans chaque secteur et je surveillais cela sur mon écran. J'ai essayé d'être constant d'un tour à l'autre et si j'étais un peu en retard dans un secteur, je poussais un peu plus dans le suivant.

Q: Est-ce que vous pensez au championnat maintenant?
JPM: Je pense que ça tourne très bien pour moi pour le moment. Il reste quatre courses. Comme je l'ai dit hier, Michael ne peut plus faire le moindre faux pas et c'est la même chose pour tout le monde. Je ne suis plus qu'à six points derrière lui et tout peut arriver. Il nous faudra marquer encore de bons points lors des dernières courses.

Q: David, d'où vous êtes parti sur la grille de départ, le chemin a dû être long jusqu'à la seconde place. Ce doit être fantastique de finir à cette position.
David Coulthard: Oui bien sûr mais j'ai été bien aidé par ce qui est arrivé au premier virage mais malheureusement pour l'équipe, Kimi a été impliqué dans cet accident. J'ai fait deux arrêts comme mes rivaux les plus directs mais contrairement à Trulli, je n'ai eu aucun problème avec mes pneus. Michael a lui aussi connu des problèmes avec ses pneus, probablement une crevaison.

Q: Vous avez gagné beaucoup de places dès le premier tour, pas seulement à cause des abandons. Vous avez dépassé quelques pilotes...
DC: En réalité, lorsque j'ai voulu dépasser Michael avant que la voiture de sécurité ne rentre en piste, Mark Webber m'a dépassé et ensuite j'ai dû le repasser. Ensuite, j'ai dû m'en prendre aux deux Toyota et d'autres voitures encore. Après ça, j'ai été tranquille pour une bonne moitié de la course. J'ai juste roulé contre le chrono afin d'être en mesure de prendre l'avantage sur Alonso et ensuite rejoindre Michael et Jarno.

Q: Que pensez-vous de la manœuvre de dépassement de Jarno Trulli?
DC: Cela s'est passé comme lorsque Michael l'a doublé. Il s'est mis à l'intérieur et je suis passé à l'extérieur. J'ai essayé de freiner au même endroit que lors du tour précédent mais je pense que mes pneus étaient sales et cela m'a fait glisser. Nous avons alors eu une belle bataille à la sortie de l'épingle. Il a gardé sa ligne ce qui m'a forcé à aller un peu en dehors de la piste, sur l'herbe. Ensuite, il est allé trop large dans le virage suivant et l'affaire était faite.

Q: Etiez-vous en mesure de prendre l'avantage sur Michael Schumacher?
DC: Oui. J'étais plus rapide que lui mais il sortait très bien de la dernière courbe et il se donnait de l'air pour le premier et le second virage. Par contre, il était très lent à l'épingle, dans le huitième virage et dans le stadium mais je ne pouvais pas faire grand chose là.

Q: Vous semblez un peu moins frais que Juan Pablo. C'était une course épuisante?
DC: Vous ne vous rendez compte du fait que c'est épuisant que lorsque vous vous arrêtez car soudainement vous n'avez plus rien sur quoi vous concentrer. Il faisait clairement très chaud et lorsque vous êtes au milieu d'une bataille, vous avez bien plus de pression que lorsque vous menez la course. La meilleure place dans une course, c'est la première. Il n'y a aucun doute!

Q: Jarno, content de vous voir ici. Vous avez l'air très fatigué.
Jarno Trulli: Je dois vous dire que ce ne fut pas facile pour moi hier et aujourd'hui car j'ai eu de la fièvre et cela m'a rendu la vie plus difficile. Malgré cela, nous avons fait du bon boulot. Nous avons bien réglé la voiture pour les qualifications et cela nous a permis d'être bien placé sur la grille de départ. Tout s'est bien passé jusqu'à 15 tours de l'arrivée lorsque j'ai eu des problèmes avec mes pneus arrière. Ce fut mon principal problème aujourd'hui.

Q: Quel était le problème? Des cloques?
JT: Je dois d'abord dire que les pneus Michelin étaient largement supérieurs aux Bridgestone aujourd'hui. Malheureusement, je n'avais probablement pas les réglages parfaits en fin de course. C'est assez étrange car ce problème à l'arrière est arrivé subitement. J'ai été obligé de pousser très fort pour maintenir Michael derrière moi et j'ai tapé dans les pneus et les freins. En fin de course, j'étais très lent et je devais me battre avec la voiture.

Q: C'est donc à cause de cela que Michael et David ont réussi à vous dépasser?
JT: Oui, en gros c'est ça. A un certain moment de la course, j'étais installé confortablement en seconde position et je faisais attention à mes pneus arrière pour ne pas les dégrader. Mais j'ai eu ces problèmes et c'est dommage car dès qu'ils sont revenus derrière moi, je savais qu'ils pouvaient me dépasser à la fin de la ligne droite car à cet endroit, ils étaient plus rapides que moi. De plus, lorsque vous avez des problèmes avec vos pneus arrière, vous avez des difficultés à bien sortir des virages ce qui veut dire que votre vitesse est encore plus réduite en ligne droite. Il y a donc plusieurs choses qui n'ont pas bien fonctionné pour moi mais j'ai eu finalement de la chance car j'ai quand même pu terminer troisième.

Q: Que pensez-vous de ce qui est arrivé dans le premier virage?
JT: Pas grand chose car cela s'est passé à côté de moi, à ma gauche et légèrement derrière moi. J'ai à peine vu ce qui est arrivé. Je pense que Kimi a probablement touché Ralf et j'ai juste vu la McLaren sortir très vite mais je n'ai pas vu grand chose de plus.

Q: Jarno, il y avait quelqu'un devant le podium qui agitait une tresse d'ail. Pouvez-vous nous dire ce que cela signifie?
JT: J'ai passé quelques jours dans le sud de l'Italie et là-bas ils croient à ces choses. J'ai beaucoup d'amis là-bas et nous avions été dîner dans l'un des meilleurs restaurants du monde avec Don Alfonso Laccarino et il m'a présenté à des gens qui sont des amis proches de Jean Alesi. Il semble qu'ils aient donné aussi de l'ail à Jean Alesi, il y a quelques années et comme par hasard, il était monté sur le podium ce jour-là. Etant donné que moi aussi j'ai terminé sur le podium, je dois reconnaître que ça marche! En fait, j'en sais rien, mais cela a marché pour moi.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.