En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2004 » Grand Prix d'Allemagne » Classement

Grand Prix d'Allemagne

Hockenheim - Résultats de la course

Dimanche 25 Juillet 2004
14h00 - 15h25
DISTANCE REDUITE >> 66 tours effectués sur les 67 prévus, soit 301,884 km
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 66 1h23'54"848 215,852 km/h
2 9 Jenson Button BAR Honda 66 1h24'03"236 + 0'08"388 215,493 km/h
3 8 Fernando Alonso Renault Renault 66 1h24'11"199 + 0'16"351 215,153 km/h
4 5 David Coulthard McLaren Mercedes 66 1h24'14"079 + 0'19"231 215,031 km/h
5 3 Juan Pablo Montoya Williams BMW 66 1h24'17"903 + 0'23"055 214,868 km/h
6 14 Mark Webber Jaguar Ford Cosworth 66 1h24'35"956 + 0'41"108 214,104 km/h
7 4 Antonio Pizzonia Williams BMW 66 1h24'36"804 + 0'41"956 214,068 km/h
8 10 Takuma Sato BAR Honda 66 1h24'41"690 + 0'46"842 213,862 km/h
9 11 Giancarlo Fisichella Sauber Petronas 66 1h25'01"950 + 1'07"102 213,013 km/h
10 15 Christian Klien Jaguar Ford Cosworth 66 1h25'03"426 + 1'08"578 212,952 km/h
11 7 Jarno Trulli Renault Renault 66 1h25'05"106 + 1'10"258 212,881 km/h
12 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 66 1h25'08"100 + 1'13"252 212,757 km/h
13 12 Felipe Massa Sauber Petronas 65 1h24'15"001 + 1 tour 211,734 km/h
14 17 Olivier Panis Toyota Toyota 65 1h24'29"351 + 1 tour 211,135 km/h
15 19 Giorgio Pantano Jordan Ford Cosworth 63 1h23'58"555 + 3 tours 205,889 km/h
16 21 Zsolt Baumgartner Minardi Ford Cosworth 62 1h24'07"080 + 4 tours 202,279 km/h
17 20 Gianmaria Bruni Minardi Ford Cosworth 62 1h25'09"155 + 4 tours 199,821 km/h
AB 18 Nick Heidfeld Jordan Ford Cosworth 42 tenue de route
AB 16 Cristiano Da Matta Toyota Toyota 38 crevaison
AB 6 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 13 accident
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1

M. Schumacher gagne "à la maison"

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
J. Button (BAR)J. Button (BAR)
F. Alonso (Renault)F. Alonso (Renault)
D. Coulthard (McLaren)D. Coulthard (McLaren)
J.P. Montoya (Williams)J.P. Montoya (Williams)
M. Webber (Jaguar)M. Webber (Jaguar)
La Ferrari de Michael Schumacher est en pole position sur la grille de départ de ce Grand Prix d'Allemagne mais il y a du beau monde pas loin de lui: la Williams de Juan Pablo Montoya est à ses côtés sur la première ligne, les deux McLaren de Räikkönen et Coulthard sur la seconde rangée et les deux Renault d'Alonso et de Trulli sur la troisième.

Cette course commence par un "faux départ" provoqué par un souci technique sur la Toyota d'Olivier Panis. Etant incapable de prendre le départ du second tour de chauffe, le Français sera même poussé vers les stands.

Lors du second départ, le vrai, Michael Schumacher prend immédiatement la tête de la course devant Alonso, Räikkönen, Trulli, Coulthard et Barrichello. Ce dernier sera malheureusement trop optimiste en passant à l'abordage de la McLaren et sa Ferrari perd son aileron avant. Le Brésilien devra passer par son stand.

Pendant ce temps, Räikkönen met la pression sur Alonso et le passe dès le second tour. Le Finlandais peut maintenant se lancer à la poursuite de Michael Schumacher qui a déjà un peu plus de deux secondes d'avance sur lui. Pour sa part, Montoya passe à l'offensive et reprend l'avantage sur Mark Webber qui avait profité de l'accrochage entre Barrichello et Coulthard pour dépasser le Colombien.

Le classement au 8ème passage: Michael Schumacher, Kimi Räikkönen (+3"3), Fernando Alonso (+6"5), Jarno Trulli (+8"4), David Coulthard (+9"8), Juan Pablo Montoya (+11"2), Mark Webber (+16"1), Antonio Pizzonia (+16"5), Takuma Sato (+17"2), Jenson Button (+18"), Christian Klien (+24"1), Cristiano Da Matta (+24"9), Giancarlo Fisichella (+28"2), Giorgio Pantano (+29"9), Felipe Massa (+31"2), Nick Heidfeld, Olivier Panis, Zsolt Baumgartner, Rubens Barrichello et Gianmaria Bruni.

Alonso et Pizzonia sont les premiers à ravitailler au 9ème tour. Schumacher, Trulli, Coulthard, Sato et Da Matta ravitaillent au 10ème tour. Räikkönen, Montoya et Panis dès la boucle suivante et Mark Webber au 12ème passage.

Après cette première vague de ravitaillement, Michael Schumacher devance Kimi Räikkönen alors que Montoya prend l'avantage sur Trulli à la suite d'un beau freinage. Malheureusement pour lui, Kimi Räikkönen n'ira pas beaucoup plus loin, son aileron arrière se brisant net en fin de ligne droite. La sortie du Finlandais, à plus de 250 km/h, se terminera heureusement pas trop mal pour lui car malgré un choc assez important avec le mur de pneus, Kimi sort seul de sa monoplace détruite.

Le Top 10 au 17ème tour: Michael Schumacher, Fernando Alonso (+11"3), David Coulthard (12"3), Juan Pablo Montoya (+13"8), Jenson Button (+15"1), Jarno Trulli (+20"4), Mark Webber (+21"2), Giancarlo Fisichella (+23"7), Felipe Massa (+25"6) et Takuma Sato (+26"1). A ce moment-là de la course, seules les deux Sauber de Fisichella et de Massa n'ont pas encore ravitaillé.

Pendant que Sato fait le spectacle en doublant Webber et puis en s'attaquant à Trulli (qu'il finira par doubler aussi), Massa et Barrichello rentrent pour ravitailler au 23ème tour. Si l'on excepte son passage par les stands pour changer son aileron avant, c'est le premier ravitaillement du Brésilien de la Scuderia.

Montoya et Sato rentrent pour ravitailler au 27ème tour. Schumacher, Coulthard, Trulli et Pizzonia le font au 28ème tour. Alonso, Webber et Panis rentrent au 29ème tour. Ces ravitaillements permettent à Jenson Button de prendre la tête de la course car il ne semble pas pressé de ravitailler pour la seconde fois. Au 33ème passage, Button a un peu plus de 5 secondes d'avance sur Schumacher.

C'est finalement au 34ème tour que le Britannique de BAR-Honda rejoindra son stand pour ravitailler pour la seconde fois. Il remonte en piste en troisième position, tout juste dans le sillage de la Renault de Fernando Alonso. La BAR semble plus rapide que la Renault et le duel qui s'en suit, est magnifique. Profitant de ses pneus neufs, Button attaque à gauche, à droite, place régulièrement sa monoplace à la hauteur de celle d'Alonso mais ce dernier résiste comme un lion. Le Britannique lâchera finalement prise et laissera Alonso prendre une petite marge de sécurité...

Après l'abandon de Da Matta (crevaison en pleine ligne droite), Olivier Panis navigue en 14ème position avec la seule Toyota restant en course. Quant à Giancarlo Fisichella, il est une fois de plus très impressionnant en 8ème position. Il est sous la menace directe de la Williams de Pizzonia mais n'est pas très loin de Sato.

Giancarlo Fisichella ravitaillera pour la seconde et dernière fois au 45ème tour. Il sera imité dès la boucle suivante par Webber et Trulli. Pizzonia et Barrichello rentrent au 46ème tour. Schumacher, Alonso et Coulthard au 47ème passage. Quant à Montoya et Sato, ils rentrent dès la boucle suivante.

C'est donc à nouveau Jenson Button qui se retrouve en tête de la course... mais pas pour longtemps car le Britannique ravitaille au 50ème tour et se retrouve à nouveau en troisième position, juste derrière Alonso. Le duel entre ces deux-là reprend de plus belle mais cette fois-ci le Britannique parvient à prendre l'avantage sur la Renault après un beau forcing. Magnifique!

Si Jenson Button semble avoir un problème avec sa visière, qu'il tient avec sa main gauche dans les portions de lignes droites, Alonso semble lui aussi avoir des soucis mais bien plus important car il perd près de trois secondes au tour.

David Coulthard qui était en passe de prendre l'avantage sur Alonso doit tout d'un coup déchanter car la Renault d'Alonso devient subitement la voiture la plus rapide en piste avec la Williams de Montoya qui va bientôt menacer la McLaren de Coulthard. Il reste six tours avant le drapeau à damiers.

Il ne se passera pas grand chose lors de ces six derniers tours. La visière de Jenson Button tiendra bon jusqu'à l'arrivée, la Renault d'Alonso aussi et... la Ferrari de Michael Schumacher, que l'on avait presque oublié, franchit la ligne d'arrivée en 1ère position, celle qu'il préfère et celle à laquelle on est maintenant habitué à le voir.

Le sextuple Champion du monde signe sa onzième victoire de la saison et de ce fait, nous pourrons bientôt parler de lui en écrivant: "le septuple Champion du monde". Il faudra bientôt s'y habituer...

A noter encore la belle seconde place de Jenson Button qui ne s'attendait certainement pas à ça il y a deux heures à peine. A épingler aussi, un podium de plus pour Alonso qui devance la McLaren-Mercedes de Coulthard et la Williams-BMW de Montoya. Chez Mercedes et BMW, on espérait peut-être un peu mieux.

Chez Sauber aussi car après un beau début de course Fisichella ne pourra pas contenir Pizzonia (qui marque deux points pour Williams) jusqu'à la fin de la course, il ne réussira même pas à finir dans la zone des points. Dommage.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.