En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2004 » Grand Prix de Hongrie » Classement

Grand Prix de Hongrie

Hungaroring - Classement de la course

Dimanche 15 Août 2004
14h00 - 15h40
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 70 1h35'26"131 192,798 km/h
2 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 70 1h35'30"827 + 0'04"696 192,640 km/h
3 8 Fernando Alonso Renault Renault 70 1h36'10"730 + 0'44"599 191,308 km/h
4 3 Juan Pablo Montoya Williams BMW 70 1h36'28"744 + 1'02"613 190,713 km/h
5 9 Jenson Button BAR Honda 70 1h36'33"570 + 1'07"439 190,554 km/h
6 10 Takuma Sato BAR Honda 69 1h35'26"613 + 1 tour 190,028 km/h
7 4 Antonio Pizzonia Williams BMW 69 1h35'27"748 + 1 tour 189,990 km/h
8 11 Giancarlo Fisichella Sauber Petronas 69 1h35'53"595 + 1 tour 189,137 km/h
9 5 David Coulthard McLaren Mercedes 69 1h35'55"652 + 1 tour 189,069 km/h
10 14 Mark Webber Jaguar Ford Cosworth 69 1h36'21"740 + 1 tour 188,216 km/h
11 17 Olivier Panis Toyota Toyota 69 1h36'38"075 + 1 tour 187,686 km/h
12 18 Nick Heidfeld Jordan Ford Cosworth 68 1h35'59"009 + 2 tours 186,220 km/h
13 15 Christian Klien Jaguar Ford Cosworth 68 1h36'37"631 + 2 tours 184,980 km/h
14 20 Gianmaria Bruni Minardi Ford Cosworth 66 1h36'46"632 + 4 tours 179,261 km/h
15 21 Zsolt Baumgartner Minardi Ford Cosworth 65 1h36'04"389 + 5 tours 177,838 km/h
AB 19 Giorgio Pantano Jordan Ford Cosworth 48 boîte de vitesses
AB 7 Jarno Trulli Renault Renault 41 moteur
AB 16 Ricardo Zonta Toyota Toyota 31 électronique
AB 12 Felipe Massa Sauber Petronas 21 freins
AB 6 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 13 électricité
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1

Triomphe absolu pour la Scuderia Ferrari

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
F. Alonso (Renault)F. Alonso (Renault)
J.P. Montoya (Williams)J.P. Montoya (Williams)
J. Button (BAR)J. Button (BAR)
Ce Grand Prix de Hongrie est la treizième manche du championnat 2004 et à cette occasion la Scuderia Ferrari et Michael Schumacher viseront leur douzième victoire. Rien de moins! Le temps est au beau fixe et il fait plus chaud qu'hier, ce qui devrait donner un peu d'espoir aux pilotes en Michelin... des espoirs très vite déçus.

Michael Schumacher prend la tête de la course dès l'extinction des feux. Derrière le Champion du monde, Barrichello résiste vaillamment aux attaques de Fernando Alonso qui a pris un excellent départ. Suivent ensuite Montoya, Button, Räikkönen, Trulli, Sato, Fisichella, Pizzonia, Coulthard, Webber, Heidfeld, Klien, Panis, Pantano, Massa, Bruni, Zonta et Baumgartner.

La mauvaise affaire de ce début de course, c'est Takuma Sato qui l'a faite: 3ème sur la grille de départ, c'est à dire sur la partie propre de la piste, il boucle ce premier tour en 8ème position. Zonta fait lui aussi une mauvaise affaire puisqu'il touche la Jaguar de Klien et se retrouve 19ème à la fin du premier tour.

En tête de la course, Michael Schumacher compte 2,7 secondes d'avance sur Barrichello au 4ème tour. Quant à Fernando Alonso, il est déjà largement distancé à plus de 5 secondes... pour le reste du peloton c'est encore plus grave puisque pratiquement tout le monde perd 2 secondes au tour sur la Ferrari de Michael Schumacher. C'est à peine croyable!

Le Top 12 au 8ème tour: Michael Schumacher, Rubens Barrichello (+4"4), Fernando Alonso (+10"1), Juan Pablo Montoya (+14"1), Jenson Button (+16"1), Jarno Trulli (+17"4), Kimi Räikkönen (+19"8), Takuma Sato (+20"8), Giancarlo Fisichella (+23"7), Antonio Pizzonia (+26"9), David Coulthard (+29"2) et Mark Webber (+30"9).

Alonso et Fisichella sont les premiers à ravitailler au 10ème tour. Barrichello, Montoya, Button, Trulli et Coulthard ravitaillent pour la première fois au 11ème tour. Schumacher, Sato, Räikkönen, Panis et Massa rentrent dès la boucle suivante. Malheureusement pour lui, Räikkönen semble connaître un problème technique à la sortie de son stand et bien qu'il arrive à poursuivre sa course, cela lui a fait perdre beaucoup de temps. Le Finlandais rejoindra finalement son stand au 14ème tour pour abandonner au moment même où Pizzonia effectue son premier ravitaillement.

Le Top 12 au 15ème tour: Michael Schumacher, Rubens Barrichello (+6"5), Fernando Alonso (+18"7), Mark Webber (+26"2). Juan Pablo Montoya (+27"8), Jenson Button (+29"), Jarno Trulli (+30"1), Takuma Sato (+34"1), Antonio Pizzonia (+38"1), Giancarlo Fisichella (+45"9), David Coulthard (+47") et Christian Klien (+47"5). Klien et Webber ravitailleront finalement aux 16ème et 17ème tour.

Pendant que les deux Ferrari paradent en tête de la course, c'est la panique dans leur stand où les mécaniciens démontent la "machine à ravitailler" de Michael Schumacher et ensuite sur celle de Barrichello. Pendant ce temps, le plus rapide en piste est justement Rubens Barrichello qui au 20ème tour est revenu à 4,2 secondes de son équipier. Quant au reste du "peloton", il continue à perdre du terrain sur les deux Ferrari.

Après avoir négocié le dépassement de quelques pilotes attardés, Michael Schumacher a repris sa marche en avant. Rubens Barrichello n'arrive plus à suivre le rythme de son équipier et doit lui concéder du terrain. Au 25ème tour, 6,7 secondes séparent les deux équipiers.

Ricardo Zonta est le premier à ravitailler pour la seconde fois au 25ème tour tandis que Mark Webber fait un tête-à-queue. L'Australien poursuit néanmoins sa course. Takuma Sato ravitaille pour la seconde fois au 28ème tour, Alonso au 29ème, Montoya, Button et Fisichella au 30ème, Barrichello et Trulli au 31ème, Michael Schumacher, Webber, Panis et Coulthard au 32ème et enfin Pizzonia au 33ème tour.

Le Top 12 au 35ème passage: Michael Schumacher, Rubens Barrichello (+9"9), Fernando Alonso (+41"3), Juan Pablo Montoya (+53"1), Jenson Button (+58"8), Takuma Sato (+65"3), Antonio Pizzonia (+65"9), Jarno Trulli (+69"4), Giancarlo Fisichella (+1 tour), David Coulthard (+1 tour), Mark Webber (+1 tour) et Olivier Panis (+1 tour).

En tête de la course, Michael Schumacher continue à dominer largement son équipier alors que celui-ci écrase le reste de la concurrence. Sauf miracle, à ce moment-là de la course, on pouvait difficilement imaginer comment la victoire pouvait échapper à la Scuderia. Toutes les voitures pouraient terminer à un tour des Ferrari.... Trulli, qui était déjà à un tour depuis peu, abandonnera malheureusement au 44ème tour.

La dernière vague de ravitaillements ne modifiera pas le classement qui au 55ème tour est le suivant: Michael Schumacher, Rubens Barrichello (+18"7), Fernando Alonso (+50"7), Juan Pablo Montoya (+63"), Jenson Button (+68"5), Takuma Sato (+1 tour), Antonio Pizzonia (+1 tour), Giancarlo Fisichella (+1 tour), David Coulthard (+1 tour), Mark Webber (+1 tour), Olivier Panis (+1 tour) et Nick Heidfeld (+2 tours).

A noter que lors de cette course, les "nouvelles" Williams FW26 ont pris l'avantage sur les BAR 006, ce qui doit être une bonne surprise pour les troupes de Frank Williams. Fernando Alonso termine sur la dernière marche du podium et confirme dans une moindre mesure, sa performance de l'année dernière. Quant aux McLaren MP4/19B, elles ont sombré corps et biens, tout comme les Toyota.

Ferrari signe donc un nouveau doublé. Une journée historique pour la Scuderia Ferrari puisque celle-ci remporte son sixième titre consécutif et le quatorzième de son histoire.

Pour sa part, Michael Schumacher bat le record de victoires successives d'Alberto Ascari ainsi que celui du nombre de victoires sur une seule saison. Il porte son record personnel à 82 succès... bref, il ne lui manquait plus que son septième titre mondial mais pour cela, il devra encore attendre deux semaines (ou plus...), soit le Grand Prix de Belgique qui se déroulera à la fin de ce mois.

Dorénavant, le seul qui pourra battre Schumacher au championnat est son équipier Rubens Barrichello... C'est donc à un triomphe absolu, pour Ferrari et ses pilotes, auquel nous avons assisté aujourd'hui...
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.