En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2004 » Grand Prix de Belgique » Classement

Grand Prix de Belgique

Spa-Francorchamps - Résultats de la course

Dimanche 29 Août 2004
14h00 - 15h35
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 6 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 44 1h32'35"274 198,899 km/h
2 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 44 1h32'38"406 + 0'03"132 198,787 km/h
3 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 44 1h32'39"645 + 0'04"371 198,742 km/h
4 12 Felipe Massa Sauber Petronas 44 1h32'47"778 + 0'12"504 198,452 km/h
5 11 Giancarlo Fisichella Sauber Petronas 44 1h32'49"378 + 0'14"104 198,395 km/h
6 15 Christian Klien Jaguar Ford Cosworth 44 1h32'49"888 + 0'14"614 198,377 km/h
7 5 David Coulthard McLaren Mercedes 44 1h32'53"244 + 0'17"970 198,257 km/h
8 17 Olivier Panis Toyota Toyota 44 1h32'53"967 + 0'18"693 198,232 km/h
9 7 Jarno Trulli Renault Renault 44 1h32'57"389 + 0'22"115 198,110 km/h
10 16 Ricardo Zonta Toyota Toyota 41 1h27'21"317 + 3 tours 196,438 km/h
11 18 Nick Heidfeld Jordan Ford Cosworth 40 1h32'59"249 + 4 tours 180,039 km/h
AB 3 Juan Pablo Montoya Williams BMW 37 crevaison
AB 4 Antonio Pizzonia Williams BMW 31 boîte de vitesses
AB 9 Jenson Button BAR Honda 29 accident
AB 21 Zsolt Baumgartner Minardi Ford Cosworth 28 accident
AB 8 Fernando Alonso Renault Renault 11 tête-à-queue
AB 14 Mark Webber Jaguar Ford Cosworth 0 accrochage
AB 10 Takuma Sato BAR Honda 0 accrochage
AB 20 Gianmaria Bruni Minardi Ford Cosworth 0 accrochage
AB 19 Giorgio Pantano Jordan Ford Cosworth 0 accrochage
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Zonta (moteur) est classé mais non arrivé

La victoire pour Kimi, le titre pour M. Schumi

A-
A
A+
K. Räikkönen (McLaren)K. Räikkönen (McLaren)
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
F. Massa (Sauber)F. Massa (Sauber)
G. Fisichella (Sauber)G. Fisichella (Sauber)
C. Klien (Jaguar)C. Klien (Jaguar)
A Spa-Francorchamps, comme à Montréal, il se passe toujours quelque chose. Ce Grand Prix de Belgique n'a pas fait mentir cette légende. Le septième titre de Michael Schumacher aurait dû être l'évènement du jour. Kimi Räikkönen aurait pu voler la vedette au pilote Allemand grâce à une superbe victoire...

Mais le vrai héros du jour, c'est le circuit de Spa qui nous a offert une course haletante et pleine de rebondissements. On ne savait plus ou donner de la tête. Ce circuit impose aux monoplaces et aux pilotes un challenge terrible et cela s'est encore vérifié aujourd'hui. Le public s'est régalé et c'est tant mieux. Une grande journée pour la F1 qui avait bien besoin d'un tel spectacle.

Tout commence, comme d'habitude, par 20 voitures alignées sur la grille de départ. A l'extinction des feux, les 20 furieux foncent vers l'épingle de la Source, sous la conduite autoritaire de Jarno Trulli et de Fernando Alonso qui ont pris un excellent départ. C'est habituel pour les Renault. Derrière les monoplaces bleues et jaunes, David Coulthard prend lui aussi l'avantage sur Michael Schumacher et Kimi Räikkönen.

Dès le virage de la Source, Webber et Barrichello s'accrochent. Massa et Räikkönen en font de même. La Jaguar de Webber n'a plus d'aileron à l'avant et cela l'oblige à prendre le Raidillon au ralenti. Cela provoque une certaine pagaille derrière lui et comme on pouvait le redouter plusieurs pilotes s'accrochent. Les voitures de Webber, Sato, Bruni et Pantano ne s'en remettront pas. La direction de course fait aussitôt monter la voiture de sécurité en piste. Button, Massa, Baumgartner, Heidfeld, Panis et Barrichello en profitent pour rentrer aux stands afin de réparer les dégâts.

Le classement derrière la voiture de sécurité est le suivant: Jarno Trulli, Fernando Alonso, David Coulthard, Michael Schumacher, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya, Giancarlo Fisichella, Antonio Pizzonia, Christian Klien, Ricardo Zonta, Jenson Button, Zsolt Baumgartner, Olivier Panis, Nick Heidfeld, Felipe Massa et Rubens Barrichello.

Dès que la voiture de sécurité libère la meute, au 3ème tour, Kimi Räikkönen attaque Michael Schumacher et le passe aussi sec. Juan Pablo Montoya passe lui aussi à l'offensive du sextuple Champion du monde et le double à la chicane de l'arrêt de bus. Quelques minutes plus tard, Räikkönen attaque son équipier Coulthard et le double avant le virage des Combes. A ce moment-là de la course, c'est Kimi Räikkönen qui est le plus rapide en piste.

Le classement au 9ème tour: Jarno Trulli, Fernando Alonso (+0"9), Kimi Räikkönen (+2"), David Coulthard (+6"), Juan Pablo Montoya (+8"7), Michael Schumacher (+9"8), Giancarlo Fisichella (+12"6), Antonio Pizzonia, Jenson Button, Ricardo Zonta, Felipe Massa, Olivier Panis, Rubens Barrichello, Christian Klien, Nick Heidfeld et Zsolt Baumgartner.

Jarno Trulli est le premier à ravitailler au 10ème passage alors que quelques secondes plus tard, Fernando Alonso qui était en tête de la course part en tête-à-queue... il revient sur la piste mais refait la même figure quelques centaines de mètres plus tard. En cause, des projections d'huile sur ses pneus arrière. C'est l'abandon pour l'Espagnol. On a à peine le temps de se remettre de nos émotions que c'est le pneu arrière gauche de Coulthard qui crève. L'Ecossais rentre à son stand et peut repartir. C'est maintenant Räikkönen qui est en tête de la course devant Montoya, Schumacher, Fisichella et Pizzonia.

C'est justement Räikkönen qui est le second à ravitailler au 13ème tour et c'est alors la Williams de Montoya qui est en tête de la course. Fisichella rentre au stand au 14ème tour, Montoya au 15ème, Schumacher au 16ème, Pizzonia au 17ème, Massa au 19ème et Button au 21ème.

Alors que les ravitaillements se déroulent les uns après les autres, Jarno Trulli cède face à Michael Schumacher, à la sortie de Blanchimont. Juan Pablo Montoya passe lui aussi à l'offensive de l'Italien, au freinage du "Bus Stop", comme il l'avait fait avec Schumacher un peu plus tôt. Mais cette fois-ci, Trulli ne lui laisse pas la porte ouverte comme Schumacher l'avait fait et Montoya le harponne. Pizzonia profite de cet incident pour passer devant son équipier alors que Trulli rejoint son stand pour ravitailler et faire quelques vérifications.

Le Top 10 au 25ème tour: Kimi Räikkönen, Michael Schumacher (+12"5), Antonio Pizzonia (+24"5), Juan Pablo Montoya (+25"2), Jenson Button (+32"1), Giancarlo Fisichella (+35"1), Ricardo Zonta (+46"6), Felipe Massa (+48"2) et Olivier Panis (+57"1).

Des hommes de tête, c'est Räikkönen qui ouvre le bal des seconds ravitaillements au 29ème tour. Il est imité par Juan Pablo Montoya alors que Button explose un pneu au freinage des Combes. Sa BAR heurte très spectaculairement la Minardi de Baumgartner. Les deux pilotes abandonnent et la voiture de sécurité entre en piste pour la seconde fois. Ceux qui en avaient encore besoin en profitent pour ravitailler une dernière fois. Parmi ces pilotes, Michael Schumacher qui remonte en piste juste derrière Räikkönen bloqué derrière la voiture de sécurité. C'est sous ce régime que la Williams de Pizzonia connaît un problème technique. C'est malheureusement l'abandon pour le valeureux Brésilien qui était troisième.

Le Top 10 derrière la voiture de sécurité: Kimi Räikkönen, Michael Schumacher, Juan Pablo Montoya, Rubens Barrichello, Ricardo Zonta, Felipe Massa, Giancarlo Fisichella, Olivier Panis, Christian Klien et Jarno Trulli.

Lorsque la voiture de sécurité s'efface Klien double immédiatement Panis et si Montoya passe à l'attaque de Schumacher il ne parvient pas vraiment à l'inquiéter. Räikkönen s'échappe en tête de la course et on ne voit pas qui pourrait le priver de cette victoire. Schumacher n'arrive pas à suivre le rythme de Räikkönen et Montoya ne parvient pas à rester dans le sillage du Champion du monde. Pendant ce temps, Panis doit aussi céder face aux assauts de David Coulthard pour la 9ème place.

On n'était pas au bout de nos surprises dans ce Grand Prix. Peu de temps après, Montoya se retrouva en effet quasiment sur trois roues à la suite d'une crevaison. Un peu plus tard, c'est Coulthard qui touche la Jaguar de Klien à la sortie du Raidillon. L'Ecossais réussit à maîtriser sa monoplace miraculeusement mais il doit rentrer au stand pour réparer les dégâts. La voiture de sécurité monte sur la piste pour la troisième fois.

Suite à ces évènements, c'est Rubens Barrichello qui monte sur la troisième marche du podium mais cela n'empêchera pas son équipier de remporter son septième titre mondial. D'autant plus que l'Allemand ne semble pas avoir trop envie de laisser la victoire à Räikkönen.

La voiture de sécurité a à peine le temps de libérer la meute que Ricardo Zonta, qui était quatrième, explose son moteur peu après le raidillon. Très spectaculaire! Coulthard profitera de ces trois tours pour doubler Panis et remonter à la 7ème place. Quant à Räikkönen, il se montrera impérial lors des derniers tours de la course et c'est fort logiquement qu'il remporte la seconde victoire de sa carrière, la première de cette saison.

Quant à Michael Schumacher, il marque deux points de plus que Rubens Barrichello et remporte de ce fait son septième titre mondial. L'Allemand est passé à côté de la victoire aujourd'hui mais il n'a pas fini d'améliorer son palmarès, c'est une certitude.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le pendu de la F1!
pendu • Découvrez le mot mystère en commettant moins de 6 erreurs et sauvez notre pilote de la pendaison!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.