En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2005 » Grand Prix du Brésil » Qualifications

Grand Prix du Brésil

Interlagos - Résultats des qualifications

Samedi 24 Septembre 2005
18h00 - 19h00
Pos Pilote Voiture Moteur Temps Ecart Moyenne Tours
1 5 Fernando Alonso Renault Renault 1'11"988 215,486 km/h 3
2 10 Juan Pablo Montoya McLaren Mercedes 1'12"145 + 0'00"157 215,017 km/h 3
3 6 Giancarlo Fisichella Renault Renault 1'12"558 + 0'00"570 213,793 km/h 3
4 3 Jenson Button BAR Honda 1'12"696 + 0'00"708 213,387 km/h 3
5 9 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 1'12"781 + 0'00"793 213,138 km/h 3
6 15 Christian Klien Red Bull Cosworth 1'12"889 + 0'00"901 212,822 km/h 3
7 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 1'12"976 + 0'00"988 212,569 km/h 3
8 16 Jarno Trulli Toyota Toyota 1'13"041 + 0'01"053 212,379 km/h 3
9 12 Felipe Massa Sauber Petronas 1'13"151 + 0'01"163 212,060 km/h 3
10 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 1'13"183 + 0'01"195 211,967 km/h 3
11 17 Ralf Schumacher Toyota Toyota 1'13"285 + 0'01"297 211,672 km/h 3
12 11 Jacques Villeneuve Sauber Petronas 1'13"372 + 0'01"384 211,421 km/h 3
13 18 Tiago Monteiro Jordan Toyota 1'13"387 + 0'01"399 211,378 km/h 3
14 7 Mark Webber Williams BMW 1'13"538 + 0'01"550 210,944 km/h 3
15 8 Antonio Pizzonia Williams BMW 1'13"581 + 0'01"593 210,821 km/h 3
16 14 David Coulthard Red Bull Cosworth 1'13"844 + 0'01"856 210,070 km/h 3
17 19 Narain Karthikeyan Jordan Toyota 1'14"520 + 0'02"532 208,164 km/h 3
18 21 Christijan Albers Minardi Cosworth 1'14"763 + 0'02"775 207,488 km/h 3
19 4 Takuma Sato BAR Honda 0'00"000 1
20 20 Robert Doornbos Minardi Cosworth 0'00"000 2

Alonso montre les crocs

A-
A
A+
F. Alonso (Renault)F. Alonso (Renault)
J.P. Montoya (McLaren)J.P. Montoya (McLaren)
G. Fisichella (Renault)G. Fisichella (Renault)
J. Button (BAR)J. Button (BAR)
K. Räikkönen (McLaren)K. Räikkönen (McLaren)
Les conditions météo n'avaient pas beaucoup varié depuis la fin des essais libres à Interlagos, toujours embrumé par une couche de nuages grisâtres. Du côté du thermomètre, il affichait 29°C dans l'air, 37°C sur la piste.

Victime d'une spectaculaire sortie de route en début de course à Spa-Francorchamps, Giancarlo Fisichella avait le lourd handicap de s'élancer en premier cet après-midi pour la séance de qualification du Grand Prix du Brésil. L'Italien s'acquittait de sa tâche en 1'12"558.

Takuma Sato - déjà pénalisé de 10 places sur la grille pour son attaque kamikaze contre Michael Schumacher en Belgique - a profité de la situation pour changer le moteur de sa BAR-Honda et préférait regagner les stands au terme de son tour de chauffe.

Michael Schumacher était le troisième à prendre la piste pour sa tentative chronométrée. En avance de quelques millièmes au premier intermédiaire, l'Allemand concédait un peu de temps par la suite pour finalement concéder 4 dixièmes à la Renault de Fisichella.

En délicatesse avec le set-up de sa Red Bull vendredi, revenu aux portes du Top 10 ce matin, la tâche de David Coulthard ne s'annonçait pas facile. Ce qui se confirmait au terme du tour de l'Ecossais, relégué à une décevante 15ème place.

Jarno Trulli se donnait au maximum au volant de sa TF105 pour ne pas perdre le contact avec ses adversaires mais l'Italien ne réussissait pas à passer sous la barre des 1'13 au tour.

Comble de la malchance, les mécaniciens de l'équipe Toyota avaient changé le V10 de sa monoplace avant le début de la qualification, Trulli reculant ainsi de 10 places sur la grille de départ.

Premier pilote Brésilien en piste cet après midi sur le circuit d'Interlagos, Antonio Pizzonia ne voulait pas décevoir son public, malencontreusement, l'instabilité de sa FW27 allait calmer ses ardeurs et lui permettre seulement de prendre l'avantage sur la Red Bull de Coulthard.

Victime d'un accrochage avec Pizzonia en Belgique, Juan Pablo Montoya s'élançait ensuite à l'assaut des méandres du tracé brésilien au volant d'une MP4/20 visiblement très efficace. En avance d'un dixième dans le premier secteur, le Colombien en comptait 4 de marge au terme de sa tentative.

Le bras de fers entre les deux pilotes Néerlandais de l'équipe Minardi - Doornbos et Albers - tournait en faveur de Christijan, la faute à un tête-à-queue de Robert à la fin de son tour rapide.

Narain Karthikeyan - très véloce lors des derniers essais libres au volant de son EJ15B - achevait son tour de qualification sans la moindre incartade et se glissait dans le sillage de la Williams-BMW de Pizzonia.

Monté sur le devant de la scène vendredi lors des premiers essais libres, Felipe Massa est resté plus discret ce matin. Néanmoins, le Brésilien et sa Sauber n'allaient pas ménager leurs efforts sous les encouragements d'une grande partie du public brésilien et terminait sa prestation sur les talons de Michael Schumacher.

Christian Klien allait réussir un petit exploit à bord de son RB1 sur le tracé d'Interlagos. Le jeune Autrichien se hissait brillamment sur la troisième ligne de la grille de départ, au dépens de la Ferrari n°1!

Arrivé à une brillante 8ème place en Belgique, Tiago Monteiro allait se révéler plus rapide que Pizzonia et Coulthard et maintenir sa Jordan au contact des 10 plus rapides du jour. Une performance plus qu'honorable pour le jeune pilote Portugais sur les terres de ses ancêtres.

Au volant d'une T105 elle aussi équipée d'un V10 Toyota, Ralf Schumacher parvenait in-extremis à prendre l'ascendant sur l'EJ15 de Monteiro. Très incisif dès le premier freinage, Jacques Villeneuve restait au contact de ses adversaires directs - et réussissait à glisser le museau de sa C24 juste devant la Jordan.

Dernier représentant local à s'élancer, Rubens Barrichello savait avoir fort à faire pour décrocher une bonne place sur la grille. Auteur des deux dernières pole-position sur le circuit d'Interlagos, le Brésilien devait cette fois se contenter de la 9ème place - la faute à un gros blocage de roue dans la portion sinueuse.

Surprenant 4ème en Belgique, Mark Webber se rendait rapidement à l'évidence, sa Williams équipée du V10 BMW ne pouvait pas lui permettre de conserver une place dans le Top 10. Au contraire, la BAR-Honda de Jenson Button semblait pouvoir venir se mêler à la bagarre en tête - mais le jeune Anglais allait finalement se résoudre à laisser la vedette à Fisichella en deuxième ligne.

Dernier duel de l'après-midi - le clou du spectacle - allait opposer Fernando Alonso et Kimi Räikkönen, les deux prétendants au titre mondial qui pourrait définitivement tourner à l'avantage de l'Espagnol dimanche. En attendant la course, l'affrontement sur un tour de qualification voyait Alonso sortir le grand jeu et pousser son rival Finlandais dans ses derniers retranchements.

Un gros blocage de roue de la MP4/20 à l'entrée du S de Senna lui faisait perdre plus d'une demi-seconde et tout espoir de rivaliser pour une place en première ligne. Räikkönen échouait même à une décevante 5ème place, et partagera la troisième ligne de la grille demain avec Christian Klien!
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le paddock perd la mémoire!
memory • Retrouvez toutes les associations nom + image en retournant les cartes deux par deux!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.