En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2005 » Grand Prix du Brésil » Classement

Grand Prix du Brésil

Interlagos - Résultats de la course

Dimanche 25 Septembre 2005
19h00 - 20h30
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 10 Juan Pablo Montoya McLaren Mercedes 71 1h29'20"574 205,439 km/h
2 9 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 71 1h29'23"101 + 0'02"527 205,342 km/h
3 5 Fernando Alonso Renault Renault 71 1h29'45"414 + 0'24"840 204,492 km/h
4 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 71 1h29'56"242 + 0'35"668 204,081 km/h
5 6 Giancarlo Fisichella Renault Renault 71 1h30'00"792 + 0'40"218 203,909 km/h
6 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 71 1h30'29"747 + 1'09"173 202,822 km/h
7 3 Jenson Button BAR Honda 70 1h29'24"301 + 1 tour 202,405 km/h
8 17 Ralf Schumacher Toyota Toyota 70 1h29'25"343 + 1 tour 202,365 km/h
9 15 Christian Klien Red Bull Cosworth 70 1h29'28"687 + 1 tour 202,239 km/h
10 4 Takuma Sato BAR Honda 70 1h30'05"528 + 1 tour 200,861 km/h
11 12 Felipe Massa Sauber Petronas 70 1h30'16"625 + 1 tour 200,450 km/h
12 11 Jacques Villeneuve Sauber Petronas 70 1h30'17"449 + 1 tour 200,419 km/h
13 16 Jarno Trulli Toyota Toyota 69 1h29'04"725 + 2 tours 200,244 km/h
14 21 Christijan Albers Minardi Cosworth 69 1h30'26"178 + 2 tours 197,238 km/h
15 19 Narain Karthikeyan Jordan Toyota 68 1h29'30"524 + 3 tours 196,393 km/h
AB 18 Tiago Monteiro Jordan Toyota 55 transmission
NC 7 Mark Webber Williams BMW 45 1h29'40"707 + 26 tours 129,713 km/h
AB 20 Robert Doornbos Minardi Cosworth 34 pression d'huile
AB 8 Antonio Pizzonia Williams BMW 0 accrochage
AB 14 David Coulthard Red Bull Cosworth 0 accrochage
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Trulli (crevaison) est classé mais non arrivé

Montoya gagne mais Alonso est champion

A-
A
A+
J.P. Montoya (McLaren)J.P. Montoya (McLaren)
K. Räikkönen (McLaren)K. Räikkönen (McLaren)
F. Alonso (Renault)F. Alonso (Renault)
M. Schumacher (Ferrari)
M. Schumacher (Ferrari)
On attendait la pluie pour ce Grand Prix du Brésil, mais elle n'est pas venue. On s'attendait à ce que les Renault rivalisent avec les McLaren pour la victoire, mais cela n'est pas arrivé...

Par contre, on s'attendait aussi à ce que Fernando Alonso décroche aujourd'hui son premier titre mondial et l'Espagnol était là au rendez-vous. A 24 ans, le pilote Renault devient donc le plus jeune Champion du monde de l'histoire de la F1 et entre de plain-pied dans la légende.

Ils sont 18 à venir s'aligner sous les ordres du starter, car Villeneuve est obligé de s'élancer depuis l'allée des stands, son équipe ayant changé la barre antiroulis de sa Sauber sous le régime du parc fermé. Quant à Monteiro, il rejoint son stand à la fin du tour de formation.

A l'extinction des feux, c'est Alonso qui prend le meilleur départ devant Montoya, Fisichella, Räikkönen et Michael Schumacher. Mais très vite, Räikkönen prend l'avantage sur Fisichella et puis c'est au tour de Michael Schumacher de prendre le dessus sur l'Italien.

Mais à l'arrière, Pizzonia, Webber et Coulthard s'accrochent peu après le départ et la voiture de sécurité monte en piste pour un tour seulement.

Dès que la meute est libérée, au début du second tour, Fisichella reprend immédiatement l'avantage sur Michael Schumacher, alors que Montoya dépasse Alonso et prend la tête de la course. Kimi Räikkönen est troisième.

Le classement au 6ème tour: Juan Pablo Montoya, Fernando Alonso (+2"8), Kimi Räikkönen (+3"7), Giancarlo Fisichella (+6"1), Michael Schumacher (+7"3), Jenson Button (+8"8), Christian Klien (+9"7), Rubens Barrichello (+10"3), Ralf Schumacher (+11"6), Felipe Massa (+12"2), Takuma Sato (+13"9), Narain Karthikeyan (+14"9), Jarno Trulli (+15"5), Christijan Albers (+17"), Robert Doornbos (+19"1), Jacques Villeneuve (+19"7) et Tiago Monteiro (+20"1).

En ce début de course, Montoya est le plus rapide et prend deux ou trois dixièmes de seconde par tour sur Fernando Alonso (4,1 secondes d'écart au 10ème tour). Quant à Giancarlo Fisichella, il reste au contact de Kimi Räikkönen (2,1 secondes d'écart au 10ème tour). A cet instant de la course, Alonso est virtuellement Champion du monde.

Un peu plus loin dans le peloton, Jarno Trulli prend l'avantage sur Narain Karthikeyan au 14ème tour. Quant à Jacques Villeneuve, il est toujours bloqué derrière la Minardi de Doornbos en 16ème position. Felipe Massa, en 10ème position, a le même problème avec la Toyota de Ralf Schumacher. Tout comme Rubens Barrichello (8ème) avec la Red Bull de Klien.

Massa est le premier à ravitailler au 17ème tour. Karthikeyan ravitaille au 18ème passage, Albers au 20ème, Alonso au 22ème, Fisichella, Barrichello, Doornbos et Monteiro au 23ème, Klien au 24ème, Michael Schumacher, Button et Ralf Schumacher au 26ème tour, Montoya au 28ème, Räikkönen au 30ème, Trulli au 32ème, Villeneuve au 35ème et enfin Takuma Sato au 37ème tour.

Le classement au 36ème tour: Juan Pablo Montoya, Kimi Räikkönen (+2"1), Fernando Alonso (+11"8), Michael Schumacher (+27"9), Giancarlo Fisichella (+29"5), Takuma Sato (+41"4), Jenson Button (+46"2), Rubens Barrichello (+46"7), Christian Klien (+54"5), Ralf Schumacher (+55"7), Jarno Trulli (+69"), Felipe Massa (+72"3), Jacques Villeneuve (+1 tour), Christijan Albers (+1 tour), Tiago Monteiro (+1 tour) et Narain Karthikeyan (+1 tour).

Alonso étant troisième à la mi-course, il est toujours virtuellement Champion du monde. McLaren n'a donc aucune raison de demander ou d'inciter Montoya à laisser passer son équipier Räikkönen pour la victoire. Pendant ce temps, Rubens Barrichello prend enfin l'avantage sur Button au 44ème tour, au freinage de la ligne droite des stands.

Albers ravitaille pour la seconde fois au 46ème tour, alors que Karthikeyan s'arrête pour la troisième fois lors de ce même tour. Massa ravitaille pour la seconde fois au 47ème tour, Alonso et Monteiro au 48ème tour, Fisichella au 49ème, Barrichello au 51ème, Montoya, Michael Schumacher et Trulli au 54ème, Klien et Villeneuve au 55ème, Button au 56ème, Ralf Schumacher au 57ème et Räikkönen au 59ème.

A dix tours de l'arrivée, Montoya est toujours en tête devant Räikkönen, Alonso, Michael Schumacher, Fisichella, Barrichello, Button et Ralf Schumacher. A ce stade de la course, Fernando Alonso a toujours le titre en poche.

C'est en sachant cela que les pilotes McLaren ont décidé d'arrêter leur duel en ralentissant fortement leur cadence en fin de course. La victoire est promise à Montoya, le titre à Fernando Alonso. Pour Renault le coup est rude au Championnat du monde des Constructeurs, mais le titre mondial de Fernando Alonso va certainement leur faire oublier cette petite déception.

Derrière les deux McLaren et la Renault, on retrouve Michael Schumacher, Giancarlo Fisichella, Rubens Barrichello, Jenson Button et Ralf Schumacher. Un grand bravo à Fernando Alonso pour ce premier titre!
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.