En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2005 » Grand Prix de Hongrie » Classement

Grand Prix de Hongrie

Hungaroring - Résultats de la course

Dimanche 31 Juillet 2005
14h00 - 15h40
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 9 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 70 1h37'25"552 188,859 km/h
2 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 70 1h38'01"133 + 0'35"581 187,717 km/h
3 17 Ralf Schumacher Toyota Toyota 70 1h38'01"681 + 0'36"129 187,699 km/h
4 16 Jarno Trulli Toyota Toyota 70 1h38'19"773 + 0'54"221 187,124 km/h
5 3 Jenson Button BAR Honda 70 1h38'24"384 + 0'58"832 186,977 km/h
6 8 Nick Heidfeld Williams BMW 70 1h38'33"927 + 1'08"375 186,676 km/h
7 7 Mark Webber Williams BMW 69 1h37'33"302 + 1 tour 185,915 km/h
8 4 Takuma Sato BAR Honda 69 1h37'46"472 + 1 tour 185,497 km/h
9 6 Giancarlo Fisichella Renault Renault 69 1h38'07"300 + 1 tour 184,841 km/h
10 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 69 1h38'14"241 + 1 tour 184,623 km/h
11 5 Fernando Alonso Renault Renault 69 1h38'15"467 + 1 tour 184,585 km/h
12 19 Narain Karthikeyan Jordan Toyota 67 1h38'10"414 + 3 tours 179,388 km/h
13 18 Tiago Monteiro Jordan Toyota 66 1h38'06"357 + 4 tours 176,833 km/h
14 12 Felipe Massa Sauber Petronas 63 1h38'38"861 + 7 tours 167,868 km/h
NC 21 Christijan Albers Minardi Cosworth 59 1h38'35"142 + 11 tours 157,308 km/h
AB 11 Jacques Villeneuve Sauber Petronas 56 moteur
AB 10 Juan Pablo Montoya McLaren Mercedes 41 transmission
AB 20 Robert Doornbos Minardi Cosworth 26 hydraulique
AB 15 Christian Klien Red Bull Cosworth 0 accrochage
AB 14 David Coulthard Red Bull Cosworth 0 accident
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1

Räikkönen gagne et relance le suspens

A-
A
A+
K. Räikkönen (McLaren)K. Räikkönen (McLaren)
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
R. Schumacher (Toyota)R. Schumacher (Toyota)
J. Trulli (Toyota)J. Trulli (Toyota)
J. Button (BAR)J. Button (BAR)
Il fait très chaud sur le Hungaroring au moment du départ de cette treizième manche du Championnat du monde. Michael Schumacher est en pole position devant les deux McLaren sur le côté sale de la piste et les deux Toyota sur la bonne trajectoire.

On sait que le départ est très important ici, aussi à cause des risques d'accrochages, mais c'est surtout la stratégie des uns et des autres qui décidera du résultat final. La fiabilité aura aussi son mot à dire et ce n'est pas Juan Pablo Montoya qui nous contredira...

A l'extinction des feux, Michael Schumacher prend un départ parfait devant Juan Pablo Montoya, Kimi Räikkönen et Jarno Trulli qui a été copieusement tassé par Montoya.

Il ne faudra pas attendre longtemps, moins d'un tour, avant que Räikkönen prenne l'avantage sur son équipier et s'installe en seconde position. Il faut dire que Räikkönen est plus léger en essence, mais on l'apprendra un peu plus tard...

A l'arrière du peloton, le départ de cette course est encore plus animé avec Alonso, Barrichello, Trulli, Villeneuve et Klien qui ont des contacts les uns avec les autres. Alonso et Barrichello se voient même obligés de rentrer à leur stand pour réparer leur voiture. Barrichello reprend la course en 16ème position avec Alonso juste derrière lui.

Quant à Klien, il part tout simplement en tonneaux dans le premier virage. Son équipier Coulthard n'ira pas beaucoup loin, car il roule malheureusement sur l'aileron avant qui s'est détaché de la Renault d'Alonso et sort de la piste. Il n'y a plus aucune Red Bull en piste.

Le classement au 7ème tour: Michael Schumacher, Kimi Räikkönen (+1"), Juan Pablo Montoya (+7"1), Jarno Trulli (+9"9), Ralf Schumacher (+12"), Jenson Button (+21"3), Takuma Sato (+25"9), Nick Heidfeld (+27"9), Giancarlo Fisichella (+28"5), Felipe Massa (+29"6), Jacques Villeneuve (+32"5), Mark Webber (+33"5), Narain Karthikeyan (+41"7), Christijan Albers (+43"2), Robert Doornbos (+45"5), Rubens Barrichello (+46"4), Fernando Alonso (+49"5) et Tiago Monteiro (+1 tour).

Kimi Räikkönen est le premier à ravitailler au 11ème tour et c'est une grosse surprise. Jarno Trulli est le second à ravitailler au 13ème tour, Michael Schumacher, Ralf Schumacher et Albers y passent au 15ème tour, Doornbos et Karthikeyan au 18ème, Sato et Monteiro au 21ème, Montoya au 22ème (il remonte en piste juste derrière Michael Schumacher et Kimi Räikkönen), Button et Fisichella au 23ème, Massa au 25ème, Alonso au 26ème, Heidfeld et Villeneuve au 27ème et Webber au 29ème passage.

Le classement au 30ème tour: Michael Schumacher, Kimi Räikkönen (+0"7), Juan Pablo Montoya (+9"), Ralf Schumacher (+19"), Jarno Trulli (+28"2), Jenson Button (+48"2), Nick Heidfeld (+64"8), Takuma Sato (+68"3), Giancarlo Fisichella (+69"1), Rubens Barrichello (+69"6), Mark Webber (+73"2), Jacques Villeneuve (+78"2), Felipe Massa (+81"8), Fernando Alonso (+1 tour) Narain Karthikeyan (+1 tour), Christijan Albers (+1 tour) et Tiago Monteiro (+2 tours).

Jarno Trulli et Rubens Barrichello sont les premiers à ravitailler pour la seconde fois au 33ème tour. Suivent Ralf Schumacher au 35ème tour, Michael Schumacher et Albers au 36ème et Räikkönen au 37ème (il reprend la course juste devant Michael Schumacher et derrière Juan Pablo Montoya).

Coup de théâtre au 42ème tour avec Juan Pablo Montoya qui rejoint son stand au ralenti. C'est la boîte de vitesses qui a lâché. C'est alors Kimi Räikkönen qui prend la tête de la course devant Michael et Ralf Schumacher.

Karthikeyan et Massa sont les prochains à ravitailler au 44ème tour. La Sauber de Massa est victime d'un début d'incendie et le Brésilien n'en ressortira que quelques tours plus tard.

Jenson Button ravitaille pour la seconde fois au 47ème tour, Räikkönen pour la troisième fois au 48ème tour (il remonte en piste devant Michael Schumacher qui s'arrêtera encore une fois), Sato et Fisichella au 51ème, Trulli au 52ème, Albers au 53ème (il n'en ressortira que quelques tours plus tard avant d'abandonner pour de bon), Ralf Schumacher, Heidfeld, Villeneuve et Monteiro au 54ème, Webber au 55ème, Barrichello et Alonso au 56ème et enfin Michael Schumacher au 57ème tour.

Au 58ème tour et alors que plus personne ne passera par son stand pour ravitailler, Kimi Räikkönen est toujours confortablement installé en tête de la course avec près de 33 secondes d'avance sur Michael Schumacher. Son frère Ralf est troisième avec un peu plus de quatre secondes de retard. Trulli est quatrième devant Button, Heidfeld, Webber, Sato, Fisichella et Barrichello.

Quant à Jacques Villeneuve, auteur d'un beau début de course, il n'ira pas plus loin que ce 48ème tour. Le Québécois range en effet sa Sauber en bord de piste.

Kimi Räikkönen remporte donc ce Grand Prix de Hongrie et relance le suspens au championnat. Montoya aurait peut-être pu remporter cette course ou du moins contester la victoire de son équipier, mais nous ne le saurons jamais.

Après une lutte acharnée dans les derniers tours de la course, Michael Schumacher parvient à conserver sa seconde place face à la Toyota de son frère Ralf. Michael Schumacher fait lui aussi une belle opération au championnat, car s'il perd deux points par rapport à Räikkönen, il en récupère huit par rapport à Alonso.

Quant à l'équipe Renault et à ses pilotes, ce Grand Prix de Hongrie est une véritable petite catastrophe. Alonso concède 10 points à Räikkönen et Renault en fait autant face à McLaren. Les mines sont longues chez Renault...
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.