En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2005 » Grand Prix d'Europe » Classement

Grand Prix d'Europe

Nürburgring - Résultats de la course

Dimanche 29 Mai 2005
14h00 - 15h35
DISTANCE REDUITE >> 59 tours effectués sur les 60 prévus, soit 303,715 km
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 5 Fernando Alonso Renault Renault 59 1h31'46"648 198,555 km/h
2 8 Nick Heidfeld Williams BMW 59 1h32'03"215 + 0'16"567 197,960 km/h
3 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 59 1h32'05"197 + 0'18"549 197,889 km/h
4 14 David Coulthard Red Bull Cosworth 59 1h32'18"236 + 0'31"588 197,423 km/h
5 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 59 1h32'37"093 + 0'50"445 196,753 km/h
6 6 Giancarlo Fisichella Renault Renault 59 1h32'38"580 + 0'51"932 196,700 km/h
7 10 Juan Pablo Montoya McLaren Mercedes 59 1h32'44"821 + 0'58"173 196,480 km/h
8 16 Jarno Trulli Toyota Toyota 59 1h32'57"739 + 1'11"091 196,025 km/h
9 15 Vitantonio Liuzzi Red Bull Cosworth 59 1h32'58"177 + 1'11"529 196,009 km/h
10 3 Jenson Button BAR Honda 59 1h33'22"434 + 1'35"786 195,161 km/h
11 9 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 58 1h30'08"373 + 1 tour 198,737 km/h
12 4 Takuma Sato BAR Honda 58 1h31'48"301 + 1 tour 195,131 km/h
13 11 Jacques Villeneuve Sauber Petronas 58 1h32'15"608 + 1 tour 194,169 km/h
14 12 Felipe Massa Sauber Petronas 58 1h32'32"755 + 1 tour 193,569 km/h
15 18 Tiago Monteiro Jordan Toyota 58 1h33'11"372 + 1 tour 192,232 km/h
16 19 Narain Karthikeyan Jordan Toyota 58 1h33'12"277 + 1 tour 192,201 km/h
17 21 Christijan Albers Minardi Cosworth 57 1h33'19"276 + 2 tours 188,651 km/h
18 20 Patrick Friesacher Minardi Cosworth 56 1h32'15"162 + 3 tours 187,488 km/h
AB 17 Ralf Schumacher Toyota Toyota 33 tête-à-queue
AB 7 Mark Webber Williams BMW 0 accrochage
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Räikkönen (accident) est classé mais non arrivé

Räikkönen offre in extremis la victoire à Alonso

A-
A
A+
F. Alonso (Renault)F. Alonso (Renault)
N. Heidfeld (Williams)N. Heidfeld (Williams)
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
D. Coulthard (Red Bull)D. Coulthard (Red Bull)
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
G. Fisichella (Renault)G. Fisichella (Renault)
Kimi Räikkönen partait grand favori de ce Grand Prix d'Europe et il n'a pas déçu puisqu'il a dominé cette course jusqu'à l'entame du dernier tour. Malheureusement pour lui, il ne terminera pas ce dernier tour, sa suspension avant gauche en ayant décidé autrement.

C'est alors Fernando Alonso, à l'attaque du Finlandais dans les derniers tours qui hérite d'une victoire à laquelle il n'osait plus croire. Pour McLaren, cette mésaventure en rappelle une autre: celle de Mika Häkkinen au Grand Prix d'Espagne 2001 qui lui aussi dut abdiquer dans le dernier tour. Dur dur la F1 pour McLaren...

Ce Grand Prix débute de manière chaotique avec tout d'abord les mécaniciens de Jarno Trulli qui n'évacuent pas la piste à temps avant le départ du tour de formation et ensuite avec la Renault de Fisichella qui cale et qui provoque l'annulation de la procédure de départ.

Un second départ est donc donné, mais sans la Renault de Fisichella (qui s'élancera depuis les stands). Cette course comptera 59 tours et non 60 comme initialement prévu.

A l'extinction des feux, c'est Kimi Räikkönen qui prend le meilleur départ mais à l'arrière Montoya et Webber s'accrochent au freinage du premier virage. Un incident dans lequel sont aussi plus ou moins impliqués, Ralf Schumacher et Takuma Sato. Ces deux-là doivent passer par leur stand pour effectuer les réparations nécessaires.

Le classement de la course au 7ème tour: Kimi Räikkönen, Nick Heidfeld (+2"3), Jarno Trulli (+12"9), David Coulthard (+14"4), Fernando Alonso (+15"5), Felipe Massa (+18"4), Vitantonio Liuzzi (+21"6), Rubens Barrichello (+22"), Juan Pablo Montoya (+24"), Jenson Button (+26"2), Michael Schumacher (+26"8), Giancarlo Fisichella (+30"5), Tiago Monteiro (+38"9), Narain Karthikeyan (+39"9), Jacques Villeneuve (+40"7), Patrick Friesacher (+49"), Christijan Albers (+49"4), Takuma Sato (+61"4) et Ralf Schumacher (+73").

Rubens Barrichello, très agressif en ce début de course, s'attaque à Liuzzi et le double au 8ème tour. Le Brésilien de la Scuderia se retrouve ensuite très vite dans le sillage de la Sauber de son compatriote Massa. Quant à Michael Schumacher, il est bloqué derrière Jenson Button que Trulli et Montoya ont réussi à dépasser peu de temps auparavant. Le Champion du monde parviendra finalement à doubler le Britannique au 11ème tour. Pendant ce temps, Jarno Trulli est pénalisé par un "stop & go" pour ce qui s'est passé sur la grille de départ, peu avant le départ de la course.

Rubens Barrichello est le premier à passer par son stand pour ravitailler au 11ème tour. Heidfeld l'imitera dès le passage suivant. Barrichello remontera en piste en 12ème position mais avec une piste libre devant lui. Même bonne affaire pour Nick Heidfeld qui remonte en piste en 4ème position mais sans personne devant lui pour le ralentir.

Plus loin dans le peloton, Montoya est à l'attaque de Liuzzi tandis que juste derrière, Michael Schumacher menace la huitième place de Jarno Trulli. Plus loin encore, Villeneuve a doublé la Jordan de Karthikeyan, mais reste bloqué par celle de Monteiro.

Kimi Räikkönen et Jarno Trulli effectuent leur premier ravitaillement au 18ème tour, Liuzzi, Montoya et Massa au 19ème, Coulthard (qui était en tête), Michael Schumacher et Friesacher au 20ème, Albers et Monteiro au 21ème, Fisichella et Karthikeyan au 22ème, Alonso et Button au 23ème et enfin Villeneuve au 24ème tour.

Pendant ces ravitaillements, Fisichella prend l'avantage sur Button... juste avant de rentrer pour ravitailler alors que Coulthard a droit à une pénalité pour dépassement de la vitesse limite dans la voie des stands. Pas de chance pour l'Ecossais qui effectuait jusque là une course de toute beauté.

Le Top 12 au 27ème tour: Kimi Räikkönen, Nick Heidfeld (+2"), Fernando Alonso (+17"8), Rubens Barrichello (+26"4), David Coulthard (+42"5), Felipe Massa (+46"7), Michael Schumacher (+47"9), Juan Pablo Montoya (+48"7), Vitantonio Liuzzi (+55"1), Jarno Trulli (+55"9), Jenson Button (+57"2) et Giancarlo Fisichella (+58"). A ce moment-là de la course, Rubens Barrichello est le plus rapide en piste...

Au 26ème tour, Ralf Schumacher passe par son stand pour un second ravitaillement. Takuma Sato fait de même au 27ème... mais c'est en tête de la course que les choses intéressantes se passent: Räikkönen part à la faute au 30ème tour et doit laisser la tête de la course à Nick Heidfeld qui ravitaille dès le tour suivant. Räikkönen reprend donc la tête du classement, quelques secondes seulement après sa petite erreur (sortie de piste).

Barrichello ravitaille pour la seconde fois au 33ème tour, Friesacher au 39ème, Albers au 40ème, Karthikeyan au 41ème, Räikkönen au 43ème, Massa et Liuzzi au 44ème, Montoya, Trulli et Monteiro au 45ème, Michael Schumacher et Button au 46ème, Alonso, Coulthard et Villeneuve au 47ème et Fisichella au 50ème tour. Barrichello effectuera un troisième ravitaillement au 48ème tour, Takuma Sato et Nick Heidfeld au 50ème.

Pendant cette seconde vague de ravitaillement, Räikkönen fait une seconde petite erreur (énorme blocage de roue alors qu'il double Villeneuve) alors que Ralf se retrouve dans le gravier et abandonne. Ce blocage de roue de Kimi Räikkönen aura de grandes conséquences: le Finlandais a fait un énorme "plat" sur son pneu avant gauche et cela va générer d'énormes vibrations, notamment au niveau de sa suspension...

Quant à Montoya et Michael Schumacher, ils se battent comme des chiffonniers pour la 7ème place. En tête de la course, Alonso part lui aussi à la faute alors qu'il faisait le forcing pour se construire l'avance nécessaire sur Räikkönen afin de reprendre la course en tête après son second ravitaillement. L'Espagnol perd 5 secondes dans cette petite sortie de piste et toute chance de victoire... c'est du moins ce qu'il redoutait.

Le Top 12 au 51ème tour: Kimi Räikkönen, Fernando Alonso (+7"4), Nick Heidfeld (+22"2), Rubens Barrichello (+27"5), David Coulthard (+39"4), Michael Schumacher (+46"8), Giancarlo Fisichella (+60"), Juan Pablo Montoya (+61"6), Felipe Massa (+65"5), Jarno Trulli (+65"9), Vitantonio Liuzzi (+69"9) et Jenson Button (+73"5).

Dans les derniers tours, Fernando Alonso revient comme une fusée sur la McLaren de Kimi Räikkönen qui semble de plus en plus en difficulté avec ses pneus. L'écart entre ces deux-là est de 4,9 secondes au 53ème tour, 4"4 au 54ème, 4" au 55ème, 3"5 au 56ème, 2"7 au 57ème, 1"5 au 58ème et.... coup de théâtre invraisemblable à l'entame du dernier tour avec Räikkönen qui sort de la piste en fin de ligne droite. C'est sa suspension avant gauche qui a lâché!

Fernando Alonso remporte donc une victoire qu'il croyait avoir perdu à la suite de sa petite sortie de piste. C'est la quatrième de l'Espagnol cette année. Nick Heidfeld termine second, juste devant Barrichello qui offre un second podium 2005 à son équipe.

David Coulthard est un magnifique quatrième, devant Michael Schumacher, Fisichella, Montoya et Trulli qui sauve l'honneur de Toyota avec le point de la huitième place.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.