En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2006 » Grand Prix du Brésil » Classement

Grand Prix du Brésil

Interlagos - Résultats de la course

Dimanche 22 Octobre 2006
19h00 - 20h35
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 6 Felipe Massa Ferrari Ferrari 71 1h31'53"751 199,732 km/h
2 1 Fernando Alonso Renault Renault 71 1h32'12"409 + 0'18"658 199,058 km/h
3 12 Jenson Button Honda Honda 71 1h32'13"145 + 0'19"394 199,032 km/h
4 5 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 71 1h32'17"845 + 0'24"094 198,863 km/h
5 3 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 71 1h32'22"254 + 0'28"503 198,705 km/h
6 2 Giancarlo Fisichella Renault Renault 71 1h32'24"038 + 0'30"287 198,641 km/h
7 11 Rubens Barrichello Honda Honda 71 1h32'34"045 + 0'40"294 198,283 km/h
8 4 Pedro De la Rosa McLaren Mercedes 71 1h32'45"819 + 0'52"068 197,863 km/h
9 17 Robert Kubica BMW Sauber BMW 71 1h33'01"393 + 1'07"642 197,311 km/h
10 22 Takuma Sato Super Aguri Honda 70 1h31'54"723 + 1 tour 196,884 km/h
11 21 Scott Speed Toro Rosso Cosworth 70 1h32'17"656 + 1 tour 196,069 km/h
12 15 Robert Doornbos Red Bull Ferrari 70 1h32'20"086 + 1 tour 195,983 km/h
13 20 Vitantonio Liuzzi Toro Rosso Cosworth 70 1h32'31"287 + 1 tour 195,587 km/h
14 19 Christijan Albers Midland Toyota 70 1h32'47"855 + 1 tour 195,005 km/h
15 18 Tiago Monteiro Midland Toyota 69 1h31'56"646 + 2 tours 194,003 km/h
16 23 Sakon Yamamoto Super Aguri Honda 69 1h32'02"861 + 2 tours 193,785 km/h
17 16 Nick Heidfeld BMW Sauber BMW 63 1h23'26"093 + 8 tours 195,197 km/h
AB 14 David Coulthard Red Bull Ferrari 14 boîte de vitesses
AB 8 Jarno Trulli Toyota Toyota 10 suspension
AB 7 Ralf Schumacher Toyota Toyota 9 suspension
AB 9 Mark Webber Williams Cosworth 1 accrochage
AB 10 Nico Rosberg Williams Cosworth 0 accident
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Heidfeld (accident) est classé mais non arrivé

La victoire pour Massa, le titre pour Alonso

A-
A
A+
F. Massa (Ferrari)F. Massa (Ferrari)
F. Alonso (Renault)F. Alonso (Renault)
J. Button (Honda)J. Button (Honda)
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
K. Räikkönen (McLaren)K. Räikkönen (McLaren)
G. Fisichella (Renault)G. Fisichella (Renault)
C'est sous le soleil d'Interlagos que Ferrari, Renault et leurs pilotes se sont disputé les deux titres mondiaux. Le spectacle et le suspens n'ont pas manqué lors de cette ultime manche de la saison. C'est même l'une des plus belles courses de l'année à laquelle on a eu droit aujourd'hui...

A l'extinction des feux, Felipe Massa prend un départ parfait et s'engouffre en tête dans le premier virage. Räikkönen est derrière lui et précède Trulli, Alonso, Barrichello, Fisichella et Michael Schumacher qui a pris l'avantage sur les deux BMW dans le premier tour.

Mark Webber est la première victime de ce premier tour avec un aileron avant arraché lors d'un accrochage peu après le départ. L'Australien rentre au stand et abandonne. Mais c'est lors de la boucle suivante que l'équipe Williams est complètement anéantie avec la très violente sortie de piste de Nico Rosberg. La monoplace est détruite, Rosberg est sain et sauf et la voiture de sécurité entre en action.

Le classement derrière la voiture de sécurité est le suivant: Massa, Räikkönen, Trulli, Alonso, Fisichella, Michael Schumacher, Barrichello, Ralf Schumacher, Kubica, Button, De la Rosa, Heidfeld, Liuzzi, Speed, Sato, Coulthard, Albers, Yamamoto, Doornbos et Monteiro.

C'est à l'entame du 6ème tour que la voiture de sécurité libère le peloton. Michael Schumacher est immédiatement à l'attaque de Fisichella, mais l'Italien ferme toutes les portes pendant que Fernando Alonso s'échappe devant. D'ailleurs, l'Espagnol s'attaque à Trulli, ce qui prouve qu'il n'a pas envie de se contenter du "minimum syndical".

C'est au début du 8ème tour que Michael Schumacher prend l'avantage sur Fisichella, mais il ralentit immédiatement après et Fisichella reprend l'avantage: Michael Schumacher a crevé à l'arrière gauche (un petit contact avec Fisichella?).

Le septuple Champion du monde rentre à son stand et reprend la piste en 19ème position à près de 70 secondes de son équipier Massa en tête de la course. Pendant ce temps, les deux Toyota sont rentrées aussi dans leur stand: Ralf peut remonter en piste, mais Trulli abandonne.

A ce stade-ci de la course, Fernando Alonso est Champion du monde, car Michael Schumacher est obligé de gagner la course et en occupant la 18ème position au 12ème tour, on ne voit pas vraiment comment il pourrait réussir un tel exploit.

Le Top 10 à l'entame du 13ème tour: Massa, Räikkönen à 9"5, Alonso à 11"7, Fisichella à 14"3, Barrichello à 16"6, Button à 18"1, Kubica à 21"6, De la Rosa à 23"6, Heidfeld à 25"8 et Speed à 32"8. Michael Schumacher est toujours en 18ème position à 71 secondes de son équipier.

Räikkönen, Fisichella et Barrichello sont les premiers à ravitailler au 21ème tour. Massa ravitaille au 24ème tour, Button au 25ème, Alonso et Albers au 26ème, Kubica et Yamamoto au 27ème, Heidfeld et Sato au 28ème, Liuzzi et Speed au 33ème et Pedro De la Rosa et Doornbos au 35ème.

Le classement, au 36ème tour, après cette première vague de ravitaillements: Massa, Alonso à 24"5, Button à 25"2, Räikkönen à 26"3, Fisichella à 29"5, Barrichello à 30"4, Kubica à 39"1, Michael Schumacher à 44"3, Heidfeld à 44"3 et Pedro De la Rosa à 49"6. On peut remarquer la belle remontée de Michael Schumacher qui est reparti des stands avec beaucoup d'essence et qui n'effectuera plus qu'un seul ravitaillement.

Heidfeld ravitaille pour la seconde fois au 38ème tour, Monteiro au 40ème... et Michael Schumacher nous donne encore des sueurs froides en roulant au ralenti juste après avoir pris l'avantage sur Kubica. Mais sa voiture reprend sa vitesse normale et il se relance à l'attaque de la BMW du Polonais qu'il dépasse pour la seconde fois à la fin du 40ème tour.

Barrichello ravitaille pour la seconde fois au 46ème tour, Michael Schumacher au 47ème, Sato au 48ème, Fisichella, Kubica et Albers au 49ème, Button au 50ème, Räikkönen au 51ème, Massa au 52ème, Alonso et Liuzzi au 54ème et enfin Speed au 55ème tour.

Au 56ème tour, après cette dernière vague de ravitaillements, Michael Schumacher est sixième à moins d'une seconde de Fisichella. Il a en effet pris l'avantage sur Barrichello un peu plus tôt dans la course. Le septuple Champion du monde a fait une remontée à peine croyable et à un peu plus de 15 tours de l'arrivée, le podium n'est pas inaccessible pour lui.

Le Top 10 au 57ème tour: Massa, Alonso à 27"5, Button à 29"6, Räikkönen à 31"3, Fisichella à 34"6, Michael Schumacher à 35"1, Barrichello à 39"8, De la Rosa à 49"2, Kubica à 60"3 et l'étonnant Sato à 73"8.

Alors qu'il était à l'attaque de la Renault de Fisichella, la Ferrari de Michael Schumacher a une fois de plus ralenti subitement pendant quelques secondes. Mais la monoplace de l'Allemand est repartie à l'attaque de Fisichella qui a eu un répit de courte durée.

Michael Schumacher réussit à dépasser Fisichella à l'entame du 62ème tour. L'Italien a freiné trop tard à la fin de la ligne droite des stands et Michael Schumacher en a profité pour le passer. Après un petit tour sur le gazon, Fisichella est de retour en piste en sixième position.

Il reste six tours dans cette course et Michael Schumacher est maintenant à l'attaque de la McLaren de Räikkönen. Le duel entre ces deux-là est parfois viril, mais cela reste dans les limites de la correction. Michael Schumacher finira par doubler Räikkönen au début du 68ème tour, au freinage du premier virage. L'Allemand est maintenant quatrième, derrière Massa, Alonso et Button, et il reste deux tours à faire dans cette course.

La fantastique remontée de Michael Schumacher s'arrêtera là, mais on peut dire qu'il n'a pas manqué sa sortie. Le septuple Champion du monde battu aujourd'hui a probablement bouclé l'une des plus belles courses de sa carrière.

C'est donc Felipe Massa qui remporte la victoire devant son public et dans une indifférence presque totale. Pourtant, Felipe a fait une course parfaite. C'est bien sûr Michael Schumacher et dans une moindre mesure Alonso qui lui ont volé la vedette.

En terminant second, Alonso s'assure sa seconde couronne mondiale et offre par la même occasion le titre mondial des constructeurs à Renault. Résultat parfait pour les troupes de Flavio Briatore. C'est Jenson Button qui termine troisième.

Michael Schumacher et Ferrari ont perdu, mais leur démonstration de force d'aujourd'hui restera dans les mémoires...
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.