En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2004 » Grand Prix d'Europe » Classement

Grand Prix d'Europe

Nürburgring - Résultats de la course

Dimanche 30 Mai 2004
14h00 - 15h35
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 60 1h32'35"101 200,160 km/h
2 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 60 1h32'53"090 + 0'17"989 199,514 km/h
3 9 Jenson Button BAR Honda 60 1h32'57"634 + 0'22"533 199,351 km/h
4 7 Jarno Trulli Renault Renault 60 1h33'28"774 + 0'53"673 198,244 km/h
5 8 Fernando Alonso Renault Renault 60 1h33'36"088 + 1'00"987 197,986 km/h
6 11 Giancarlo Fisichella Sauber Petronas 60 1h33'48"549 + 1'13"448 197,548 km/h
7 14 Mark Webber Jaguar Ford Cosworth 60 1h33'51"307 + 1'16"206 197,451 km/h
8 3 Juan Pablo Montoya Williams BMW 59 1h32'46"774 + 1 tour 196,411 km/h
9 12 Felipe Massa Sauber Petronas 59 1h33'16"843 + 1 tour 195,355 km/h
10 18 Nick Heidfeld Jordan Ford Cosworth 59 1h33'17"176 + 1 tour 195,344 km/h
11 17 Olivier Panis Toyota Toyota 59 1h33'43"733 + 1 tour 194,421 km/h
12 15 Christian Klien Jaguar Ford Cosworth 59 1h34'16"086 + 1 tour 193,309 km/h
13 19 Giorgio Pantano Jordan Ford Cosworth 58 1h33'06"003 + 2 tours 192,417 km/h
14 20 Gianmaria Bruni Minardi Ford Cosworth 57 1h33'28"380 + 3 tours 188,345 km/h
15 21 Zsolt Baumgartner Minardi Ford Cosworth 57 1h33'50"760 + 3 tours 187,596 km/h
AB 10 Takuma Sato BAR Honda 47 moteur
AB 5 David Coulthard McLaren Mercedes 25 moteur
AB 6 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 9 moteur
AB 4 Ralf Schumacher Williams BMW 0 accrochage
AB 16 Cristiano Da Matta Toyota Toyota 0 accrochage
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Klien (12ème) a écopé d'une pénalité de 25" pour ne pas avoir respecté les drapeaux bleus

Ferrari gagne pour Umberto Agnelli

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
J. Button (BAR)J. Button (BAR)
J. Trulli (Renault)J. Trulli (Renault)
F. Alonso (Renault)F. Alonso (Renault)
C'est devant 106 000 spectateurs, chiffres officiels de l'organisation, que s'est déroulé ce Grand Prix d'Europe, septième épreuve du Championnat du monde de F1. Michael Schumacher est bien sûr le favori logique de cette course qui se déroule en Allemagne, sur le circuit du Nürburgring.

Lorsque le départ de cette course est donné, Michael Schumacher s'élance parfaitement depuis sa pole position devant Jarno Trulli et Takuma Sato mais ce dernier freine très tard et repasse devant la Renault de l'Italien, semant une certaine confusion à l'avant du peloton. Une confusion se poursuivant jusqu'au troisième virage puisque Sato et Trulli perdront encore quelques places.

Une confusion qui n'égale pas celle qu'il y a au milieu du peloton avec un accrochage entre Juan Pablo Montoya, Ralf Schumacher et Cristiano Da Matta, au freinage du premier virage. Schumacher et Da Matta n'iront pas plus loin alors que Montoya doit passer par son stand afin que ses mécaniciens changent son aileron avant. L'équipe Williams-BMW est donc décapitée avant même le premier virage.

En tête de la course, Michael Schumacher s'envole immédiatement et compte 17 secondes d'avance sur Kimi Räikkönen à la fin du septième tour! Le Finlandais, qui est second, retient derrière lui Alonso, Sato, Barrichello, Button, Trulli, Panis et Coulthard.

Si Michael Schumacher peut soutenir une telle cadence, c'est parce qu'il est très léger en essence. Le sextuple Champion du monde rentre d'ailleurs dès le huitième tour. Räikkönen et Trulli dès la boucle suivante. Cependant, Kimi Räikkönen n'ira pas beaucoup plus loin que son ravitaillement, son moteur cédant dans un grand panache de fumée.

Takuma Sato rentre finalement au 12ème tour, une boucle plus tard que son équipier Button et c'est Rubens Barrichello qui se retrouve en tête de la course avec trois secondes d'avance sur son équipier Michael Schumacher. Il faut dire que le Brésilien de la Scuderia est sur une stratégie à deux arrêts contre trois pour son équipier Allemand.

Le Top 10 au 14ème tour: Rubens Barrichello, Michael Schumacher, Takuma Sato, David Coulthard, Jenson Button, Christian Klien, Mark Webber, Giancarlo Fisichella, Nick Heidfeld et Jarno Trulli.

Rubens Barrichello rentre pour son premier ravitaillement au 15ème tour et remonte en piste à la troisième place, à 7,6 secondes de Takuma Sato qui est lui-même à 14 secondes de Michael Schumacher. Pour sa part, Juan Pablo Montoya navigue à la douzième place...

Alors qu'il entame son 20ème tour, David Coulthard doit céder sa quatrième place à Button, en fin de ligne droite. Jenson est passé à l'extérieur du premier virage. Coulthard achève ce tour et rentre finalement à son stand pour son premier ravitaillement.

Le classement au 25ème tour alors que tout le monde a ravitaillé au moins une fois: Michael Schumacher, Takuma Sato (+15"6), Rubens Barrichello (+29"1), Jenson Button (+33"9), Jarno Trulli (+47"3), Fernando Alonso (+51"4), David Coulthard (+73"2), Giancarlo Fisichella (+73"6), Mark Webber (+74"5) et Nick Heidfeld (+84"2).

Takuma rentre à son stand, pour son second ravitaillement, au 26ème tour alors que le moteur Mercedes de David Coulthard explose à son tour. Barrichello hérite donc provisoirement de la seconde position mais il est à un peu moins de 30 secondes de son leader. Michael Schumacher et Jarno Trulli s'arrêtent à la fin du 28ème tour pour leur second ravitaillement. Pendant ce temps, Montoya vient à bout de Klien après un somptueux duel.

La vague des troisièmes ravitaillements n'apportera qu'un seul changement dans le classement mais il est de taille puisque c'est Rubens Barrichello, qui a une stratégie à deux arrêts seulement, qui hérite de la seconde place de Takuma Sato lorsque celui-ci rentre pour ravitailler pour la troisième fois.

En fin de course, et alors que plus personne ne doit ravitailler, Michael Schumacher contrôle facilement son équipier Rubens Barrichello qui a le plus grand mal a retenir Takuma Sato derrière lui. Le Japonais passe d'ailleurs à l'attaque, au freinage du premier virage mais accroche Barrichello.

Sato payera très cher cette erreur de jugement puisque devra rentrer à son stand pour changer son aileron avant abîmé dans l'accrochage. Mais ce n'est pas tout puisque son moteur Honda rendra l'âme un peu plus tard, en pleine ligne droite, au 47ème tour.

En tête, Michael Schumacher continue son petit bonhomme de chemin vers la sixième victoire de sa saison. Rubens Barrichello émerge finalement à la seconde place et ne retire aucun bénéfice de sa stratégie à deux arrêts puisqu'il dispose de toute façon d'une monoplace lui permettant de viser l'une des deux premières places, même s'il lui prenait un jour l'envie d'adopter une stratégie "normale".

Sur la troisième marche du podium, c'est Jenson Button qui remplace son fougueux équipier, ce qui est une maigre consolation pour l'équipe BAR-Honda puisque sans incident sur la voiture de Sato, ce podium leur était de toute manière promis. Ensuite viennent les Renault de Jarno Trulli et Fernando Alonso, la Sauber de Giancarlo Fisichella, la Jaguar de Mark Webber et la Williams-BMW de Juan Pablo Montoya qui sauve ainsi un point inespéré.

Après avoir signé sa 60ème pole position hier, Michael Schumacher signe donc son 76ème succès aujourd'hui. Sur le podium, Michael Schumacher et Rubens Barrichello portent un brassard noir, en mémoire d'Umberto Agnelli, le président du groupe FIAT, disparu il y a quelques jours. Cette victoire lui est offerte par la Scuderia Ferrari dans son ensemble.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.