En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2003 » Grand Prix de Hongrie » Qualifications 1

Grand Prix de Hongrie

Hungaroring - Résultats des qualifications 1

Vendredi 22 Août 2003
14h00 - 15h00
Pos Pilote Voiture Moteur Temps Ecart Moyenne Tours
1 7 Jarno Trulli Renault Renault 1'22"358 191,501 km/h 3
2 4 Ralf Schumacher Williams BMW 1'22"413 + 0'00"055 191,373 km/h 3
3 14 Mark Webber Jaguar Ford Cosworth 1'22"625 + 0'00"267 190,882 km/h 3
4 5 David Coulthard McLaren Mercedes 1'22"786 + 0'00"428 190,510 km/h 3
5 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 1'22"892 + 0'00"534 190,267 km/h 3
6 8 Fernando Alonso Renault Renault 1'22"953 + 0'00"595 190,127 km/h 3
7 20 Olivier Panis Toyota Toyota 1'22"986 + 0'00"628 190,051 km/h 3
8 3 Juan Pablo Montoya Williams BMW 1'23"305 + 0'00"947 189,324 km/h 3
9 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 1'23"430 + 0'01"072 189,040 km/h 3
10 9 Nick Heidfeld Sauber Petronas 1'23"482 + 0'01"124 188,922 km/h 3
11 10 Heinz-Harald Frentzen Sauber Petronas 1'23"660 + 0'01"302 188,520 km/h 3
12 6 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 1'23"695 + 0'01"337 188,441 km/h 3
13 17 Jenson Button BAR Honda 1'24"313 + 0'01"955 187,060 km/h 3
14 16 Jacques Villeneuve BAR Honda 1'24"333 + 0'01"975 187,016 km/h 3
15 15 Justin Wilson Jaguar Ford Cosworth 1'24"343 + 0'01"985 186,994 km/h 3
16 11 Giancarlo Fisichella Jordan Ford Cosworth 1'24"725 + 0'02"367 186,150 km/h 3
17 12 Ralph Firman Jordan Ford Cosworth 1'25"223 + 0'02"865 185,063 km/h 3
18 19 Jos Verstappen Minardi Ford Cosworth 1'26"052 + 0'03"694 183,280 km/h 3
19 18 Nicolas Kiesa Minardi Ford Cosworth 1'27"023 + 0'04"665 181,235 km/h 3
20 21 Cristiano Da Matta Toyota Toyota 1'55"138 + 0'32"780 136,980 km/h 3

Jarno propulse Renault aux avants-postes

A-
A
A+
J. Trulli (Renault)J. Trulli (Renault)
R.Schumacher (Williams)R.Schumacher (Williams)
M. Webber (Jaguar)M. Webber (Jaguar)
D. Coulthard (McLaren)D. Coulthard (McLaren)
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
Comme prévu, le ciel était bleu, sans trace du moindre nuage, au début de la séance qualificative de ce vendredi de rentrée. Les températures atteignaient quant à elles des sommets auxquels se sont bien préparés les concurrents. Premier en piste sous la canicule, Michael Schumacher savait devoir affronter un circuit encore poussiéreux à l'adhérence en progrès constant.

Le pilote de la Ferrari tentait néanmoins de bien faire monter ses Bridgestone en température pour signer un chrono encourageant de 1'23"430. Premier représentant Michelin, la performance de Juan Pablo Montoya et sa Williams-BMW était suivie très attentivement par ses adversaires. En retard sur les deux premiers intermédiaires, auteur d'un blocage de roue sur un freinage, le Colombien refaisait son retard dans le troisième pour arracher le meilleur chrono, un dixième devant la Ferrari n°1.

Sur un bitume de plus en plus chaud, Kimi Räikkönen se montrait d'emblée le plus rapide dans le premier secteur. Le Finlandais poursuivait son effort mais sortait large de plusieurs virages serrés ce qui allait lui coûter pas mal de temps et le relégué à plus de deux dixièmes de Michael Schumacher.

Stimulé par le meilleur temps signé par Montoya quelques instants auparavant, Ralf Schumacher voulait sa part du gâteau. Crédité de plus de trois dixièmes d'avance à l'issue du premier partiel, le jeune Allemand augmentait le rythme dans le deuxième secteur et passait sous la barre des 1'23 au final: 1'22"413 exactement!

Rubens Barrichello savait la mission de déloger la Williams-BMW de Ralf était quasi-impossible. Le Brésilien se débattait comme un beau diable pour maîtriser sa monture et parvenait lui aussi un temps sous les 1'22 et plaçait ainsi sa Ferrari devant la monoplace de Juan Pablo Montoya.

Principal outsider, l'équipe Renault observait avec intérêt l'entrée en piste de son premier représentant: Fernando Alonso. Le jeune Espagnol, discret ce matin lors des essais libres, donnait le meilleur de lui-même pour confirmer les ambitions de l'écurie française. En retard sur le premier partiel, Alonso ne parviendra pas à combler l'écart mais franchissait la ligne d'arrivée sous la barre des 1'23. Une prestation qui lui permettait d'occuper provisoirement la troisième place.

David Coulthard, habituellement en délicatesse dans cet exercice, était néanmoins rassuré que son contrat ait été renouvelé pour un an de plus. L'Ecossais, libéré, se montrait sous son meilleur jour et parvenait même à intercaler sa McLaren MP4/17D à une brillante 2ème place.

Jarno Trulli débutait son tour le couteau entre les dents, l'Italien ayant le sentiment de pouvoir se mesurer à la Williams de Ralf. Une intuition confirmée à l'issue du troisième secteur et qui voyait Trulli s'emparer de la première place pour 55 millièmes de mieux que son adversaire Allemand.

Jenson Button savait ne pas pouvoir se mêler au duel pour le meilleur temps, d'autant qu'il avait déjà effectué une faute dès le premier virage. Les problèmes d'adhérence de la BAR-Honda se confirmaient par la suite et il devait ainsi se contenter d'un temps au-delà des 1'24 au tour!

Mark Webber fera de son mieux pour ne pas gâcher son tour. Le pilote Australien accélérait dans le deuxième secteur et réussissait une performance très honorable qui permettait à la Jaguar de se glisser au troisième rang, devant Coulthard et Barrichello.

Bien mal en point après des essais privés et une première séance libre très perturbées, Giancarlo Fisichella n'avait qu'un espoir... terminer son tour sans ennui mécanique. Il sera exaucé mais pas comblé de ne figurer qu'à une lointaine 11ème place avant le passage de neuf autres concurrents.

Pour le premier tour d'une Toyota cet après-midi, les observateurs s'intéressaient grandement à la prestation de Cristiano Da Matta. Le pilote Brésilien, qui découvrait le tourniquet magyar ce matin, commettait une petite erreur dans le dernier secteur qui envoyait sa TF103 en tête à queue. Il se relançait après quelques difficultés et mettait un point d'honneur à passer sur la ligne de chronométrage... sous la barre des deux minutes!

Heinz-Harald Frentzen et la Sauber-Petronas venaient à son tour animer les débats. L'Allemand intercalait sans encombre sa monoplace suisse entre la Ferrari de Michael Schumacher et la McLaren-Mercedes de Kimi Räikkönen avant que la seconde Toyota ne pointe le bout de son nez en piste.

Auteur de la meilleure performance ce matin, Olivier Panis et sa Toyota paraissaient avoir ce qu'il faut pour continuer à mettre son grain de sel dans la bagarre pour le meilleur temps.

Le Français, averti de la faute de son équipier, ne sur-conduisait pas sa TF103 et gardait le contact avec les meilleurs tout au long de sa prestation. Malheureusement, le dernier secteur sonnait le glas des espoirs de Panis, 7ème devant Montoya et Michael Schumacher.

Décidé à malmené sa monoplace pour en extraire le potentiel maximum, Jacques Villeneuve signait finalement un chrono supérieur à celui de son équipier, bien loin de la barre des 1'23. Nick Heidfeld perdait rapidement l'espoir de jouer dans la cours des grand suite à un passage au large dans le premier secteur. Le jeune Allemand terminait néanmoins son tour devant Frentzen, à une prometteuse 10ème place!

Ralph Firman n'avait guère de chance de troubler le Top 10 mais le jeune Anglais avait d'autres objectifs pour ses premiers tours de roues sur le Hungaroring. Le pilote Jordan ne parviendra toutefois pas à passer sous la barre des 1'25 au tour et pouvait craindre de reculer encore un peu dans la hiérarchie.

Jos Verstappen et la Minardi avait bien du mal à conserver la bonne ligne mais le valeureux Néerlandais n'abdiquait pas jusqu'à son passage sur la ligne de chronométrage en 1'26"052. Désormais à bord d'une puissante Jaguar, Justin Wilson imaginait pouvoir s'inviter dans le Top 10 mais pas au point de rivaliser avec la troisième place occupée par Mark Webber. Le jeune Anglais se faisait toutefois une belle frayeur dans le premier secteur qui ruinait ses ambitions de faire mieux que le 15ème temps.

Privé des essais libres à cause d'un ennui moteur, Nicolas Kiesa n'aura pas eu la préparation idéale pour sa deuxième apparition en F1. Le Danois parviendra cependant à terminer son tour sans encombre et aura le plaisir d'attendre le passage de la Toyota de Da Matta demain avant de s'élancer afin de décrocher son billet pour la course.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Site Mobile ::.
>> Suivez toute l'actualité de la Formule 1 où que vous soyez!
mobile • Connectez-vous sur notre mobile à l'adresse:
mobile.zonef1.com
.:: Publicité ::.