En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2003 » Grand Prix d'Italie » Classement

Grand Prix d'Italie

Monza - Résultats de la course

Dimanche 14 Septembre 2003
14h00 - 15h15
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 53 1h14'19"838 247,586 km/h
2 3 Juan Pablo Montoya Williams BMW 53 1h14'25"132 + 0'05"294 247,292 km/h
3 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 53 1h14'31"673 + 0'11"835 246,930 km/h
4 6 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 53 1h14'32"672 + 0'12"834 246,875 km/h
5 4 Marc Gené Williams BMW 53 1h14'47"729 + 0'27"891 246,047 km/h
6 16 Jacques Villeneuve BAR Honda 52 1h14'30"106 + 1 tour 242,352 km/h
7 14 Mark Webber Jaguar Ford Cosworth 52 1h14'46"662 + 1 tour 241,457 km/h
8 8 Fernando Alonso Renault Renault 52 1h14'49"287 + 1 tour 241,316 km/h
9 9 Nick Heidfeld Sauber Petronas 52 1h14'51"298 + 1 tour 241,208 km/h
10 11 Giancarlo Fisichella Jordan Ford Cosworth 52 1h15'38"010 + 1 tour 238,725 km/h
11 12 Zsolt Baumgartner Jordan Ford Cosworth 51 1h14'55"873 + 2 tours 236,324 km/h
12 18 Nicolas Kiesa Minardi Ford Cosworth 51 1h15'25"577 + 2 tours 234,773 km/h
13 10 Heinz-Harald Frentzen Sauber Petronas 50 1h11'51"173 + 3 tours 241,611 km/h
AB 5 David Coulthard McLaren Mercedes 45 pression d'essence
AB 20 Olivier Panis Toyota Toyota 35 freins
AB 19 Jos Verstappen Minardi Ford Cosworth 27 fuite d'huile
AB 17 Jenson Button BAR Honda 24 boîte de vitesses
AB 21 Cristiano Da Matta Toyota Toyota 3 crevaison
AB 15 Justin Wilson Jaguar Ford Cosworth 2 transmission
AB 7 Jarno Trulli Renault Renault 0 direction
FT 4 Ralf Schumacher Williams BMW souffrant
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Frentzen (transmission) est classé mais non arrivé

Chronique d'une victoire annoncée

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
J.P. Montoya (Williams)J.P. Montoya (Williams)
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
K. Räikkönen (McLaren)K. Räikkönen (McLaren)
M. Gené (Williams)M. Gené (Williams)
Il fait beau et chaud au moment où les voitures s'élancent pour le tour de formation. Les 20 pilotes n'ont plus qu'une seule préoccupation: passer le premier virage, quelques secondes après l'extinction des feux. Cela commence mal pour Giancarlo Fisichella qui cale au moment du départ du tour de formation et l'Italien rentre à son stand avant même le départ. La Renault d'Alonso a reçu une toute nouvelle électronique avec la bénédiction de la FIA.

On sait que le risque d'accrochage est particulièrement élevé ici à Monza et Kimi Räikkönen s'est dit persuadé vendredi que le départ de ce GP d'Italie sera marqué par un accident et que son objectif principal était de l'éviter... C'est Michael Schumacher qui prend immédiatement la tête de la course devant Juan Pablo Montoya qui lui mène la vie dure jusqu'à la seconde chicane mais le Champion du monde garde l'avantage après un duel très musclé. Par contre, très mauvaise nouvelle pour les pilotes Renault puisque Trulli et Alonso ont des soucis avant même la fin du premier tour. Accrochage au départ pour L'Espagnol qui doit rentrer à son stand et problème mécanique pour Trulli qui doit abandonner.

Le classement à l'issue du second tour: Michael Schumacher, Juan Pablo Montoya, Rubens Barrichello, Kimi Räikkönen, David Coulthard, Olivier Panis, Marc Gené, Jacques Villeneuve, Jenson Button, Mark Webber, Nick Heidfeld, Cristiano Da Matta, Zsolt Baumgartner, Nicolas Kiesa, Heinz-Harald Frentzen, Giancarlo Fisichella, Fernando Alonso, Jos Verstappen et Justin Wilson.

Première grosse chaleur au troisième tour lorsque le pneu arrière gauche de la Toyota de Da Matta crève en fin de ligne droite, ce qui envoie le Brésilien dans le gravier sans mal pour le pilote car sa monoplace ne touche rien. Cristiano a eu très chaud!

En tête de la course, Michael Schumacher se détache alors que Rubens Barrichello revient très fort sur le second: Juan Pablo Montoya. C'est d'ailleurs le Brésilien de la Scuderia qui est le plus rapide en piste en début de course.

Le Top 10 au 10ème tour: Michael Schumacher, Juan Pablo Montoya (+3"1), Rubens Barrichello (+3"8), Kimi Räikkönen (+5"5), David Coulthard (+7"6), Marc Gené (+12"8), Olivier Panis (+16"8), Jacques Villeneuve (+18"6), Jenson Button (+19"8) et Mark Webber (+21"5).

David Coulthard est le premier des "gros bras" à ravitailler. L'Ecossais s'arrête en effet au 12ème tour, tout comme Olivier Panis. Räikkönen et Gené s'arrêtent un tour plus tard. Barrichello passe par son stand au 14ème passage et Michael Schumacher lors de la boucle suivante. C'est donc Juan Pablo Montoya qui est en tête de la course au 15ème passage.

Le Colombien ne reste pas longtemps en tête de la course puisqu'il s'arrête au 16ème passage et rend la tête de la course à son grand rival Michael Schumacher.

Le classement au 18ème passage alors que tout le monde a ravitaillé une fois: Michael Schumacher, Juan Pablo Montoya (+3"4), Rubens Barrichello (+5"8), Kimi Räikkönen (+10"6), David Coulthard (+13"5), Marc Gené (+19"3), Jacques Villeneuve (+31"9), Olivier Panis (+32"9), Jenson Button (+35"1) et Heinz-Harald Frentzen (+43"3).

Lors de ce second relais, Juan Pablo Montoya semble plus rapide que Michael Schumacher puisqu'au 22ème passage, le Colombien est revenu à 2"4 du Champion du monde. Barrichello et Räikkönen sont troisième et quatrième mais naviguent seuls à respectivement 5"5 et 13"6 du leader de la course. A noter le très bon début de course de Jacques Villeneuve qui est à une solide 7ème place alors que son équipier Button a des problèmes techniques et abandonne au 25ème tour.

Juan Pablo Montoya continue à grappiller du temps sur Michael Schumacher et au 28ème passage le Colombien est à moins d'une seconde de l'Allemand (958 millièmes). Tout devrait se jouer lors du second ravitaillement. La bataille annoncée est bien au rendez-vous mais malheureusement pour lui, Kimi Räikkönen n'aura pas voix au chapitre, sauf grosse surprise puisque le Finlandais navigue en quatrième position à plus de 13 secondes au 30ème passage.

Rubens Barrichello s'arrête pour la seconde fois au 32ème tour, Juan Pablo Montoya et David Coulthard lors de la boucle suivante. Michael Schumacher est toujours en tête mais c'est Räikkönen qui se hisse à la seconde place.

Michael Schumacher et Kimi Räikkönen rentrent aux stands au 34ème tour. Le Champion du monde reprend la course en tête mais derrière Marc Gené ce qui provoque la sortie des drapeaux bleus mais en fait il n'y a pas lieu de le faire puisque Gené est devant Michael Schumacher au classement... l'espace d'une boucle seulement puisque l'Espagnol rentre pour son second ravitaillement dès le tour suivant. Pendant ce temps, Olivier Panis abandonne.

Le Top 10 au 39ème passage: Michael Schumacher, Juan Pablo Montoya (+1"2), Rubens Barrichello (+15"4), Kimi Räikkönen (+16"3), David Coulthard (+25"8), Marc Gené (+29"4), Jacques Villeneuve (+1'08) et Heinz-Harald Frentzen (+1"21"4). Marc Webber (+1 tour) et Nick Heidfeld (+1 tour).

Juan Pablo qui était dans le sillage du Champion du monde est fortement retardé par Heinz-Harald Frentzen qui après avoir laissé passer Schumacher se fait prier pour laisser la voie libre au Colombien. Résultat: plus d'une seconde de perdue pour Montoya, déconcentration et finalement il lâche complètement prise et se retrouve à plus de quatre secondes au 45ème tour et 6 secondes deux tours plus tard. Si tout se passe bien pour lui jusqu'à la fin, Michael Schumacher devrait finir cette course en vainqueur.

Au 46ème tour, David Coulthard abandonne et laisse sa cinquième place à Marc Gené qui revenait fortement sur lui. Pour sa part, Juan Pablo Montoya assure la seconde place et est maintenant à plus de 7 secondes de Michael Schumacher. A noter la très belle course de Jacques Villeneuve qui est sixième pour l'instant, ce qui va faire plaisir à David Richards car cela assurera à BAR une petite avance au championnat par rapport aux équipes qui convoitent la cinquième place dans le Championnat des Constructeurs: Jaguar et Toyota.

Michael Schumacher remporte donc la victoire devant Juan Pablo Montoya et offre à l'Italie et à la Scuderia une victoire hautement souhaitée et quasiment annoncée. Cela permet au Champion du monde de reprendre un peu d'air au classement provisoire puisqu'il compte maintenant trois points d'avance sur Montoya et sept sur Räikkönen. Dans le Championnat des Constructeurs, Williams garde la tête pour quatre petites unités.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.