En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Courses 2019 » Grand Prix de Hongrie

Grand Prix de Hongrie

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Douzième manche du Championnat du monde 2019 de F1. FIA F1WC
Dates: 02, 03 et 04 août. Lieu: Circuit du Hungaroring, Budapest.
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Partants: 20. Classés: 19.
Conditions atmosphériques: ciel légèrement nuageux. 26°C dans l'air, 45°C sur la piste et 34% d'humidité.
Affluence: ---.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1986.
Editions disputées à ce jour: 33 (toujours sur le même circuit).
 
Heure de départ: 15h10.
Circuit: 4,381 km x 70 tours, soit 306,630 km au total.
Décalage entre les lignes de départ et d'arrivée: -40 m.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'16"276 (moy. 206,770 km/h) par
Sebastian Vettel (Ferrari SF70H) en 2017.
1'19"071 (moy. 199,461 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2004) en 2004.
 
@LE PODIUM 2018:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 44. Lewis Hamilton Mercedes F1 W09 (P) en 1h37'16"427 (189,134 km/h)
2 5. Sebastian Vettel Ferrari SF71H (P) à 0'17"123 (188,581 km/h)
3 7. Kimi Räikkönen Ferrari SF71H (P) à 0'20"101 (188,485 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Hamilton gagne grâce à un superbe coup stratégique de Mercedes!Après un triptyque Autriche-Grande-Bretagne-Allemagne qui avait rendu de sa grandeur à la discipline, la Formule 1 est quelque peu retombé dans ses travers ce dimanche en Hongrie. Hormis lors d'une fin de course qui a fait un heureux...

Malade en Allemagne il y a une semaine, le Britannique avait dû se contenter d'une anonyme 9ème place. Loin de ses standards habituels. Sa réaction sur le Hungaroring était donc particulièrement attendue. Celle-ci aura d'abord été longue à se dessiner, la faute à un Max Verstappen extrêmement solide. Mais en faisant le pari d'un second arrêt aux stands à vingt tours de la fin, Mercedes a fait un choix payant. Notamment grâce à la capacité de Hamilton de finir très fort, pour reprendre plus d'une seconde au tour au Néerlandais et lui porter l'estocade à quatre tours de la fin. Une huitième victoire cette saison qui le rapproche un peu plus d'un nouveau sacre mondial, lui qui possède désormais 62 points d'avance sur son coéquipier, Valtteri Bottas.

39ème tour de course. Revenu comme un avion, Lewis Hamilton menace un Max Verstappen qui, jusqu'à présent, avait parfaitement fait fructifier la première pole position de sa carrière, décrochée samedi. Sans attendre, le Britannique se lance à l'abordage. Mais au grand bonheur d'un public acquis à sa cause, le Néerlandais ne lâche rien et résiste un, deux, trois virages... Jusqu'à contraindre la Mercedes à rendre la main. Du grand art. Par le passé, Verstappen avait déjà prouvé qu'il savait défendre sa position, mais de manière parfois trop musclé. Ce dimanche, démonstration de sa maturité nouvelle, le chef de file de l'écurie Red Bull a conservé la tête sans que la moindre critique ne puisse être émise. Et même si derrière il ne put rien faire face au finish de Hamilton, le Néerlandais s'impose aujourd'hui comme le principal, et seul, rival du quintuple Champion du monde.

La Scuderia n'y est décidément pas. Quand les monoplaces rouges s'avèrent performantes, comme à Hockenheim, elles manquent de fiabilité. Et lorsqu'elles sont fiables, elles se traînent sur la piste. Ainsi, sur le Hungaroring, les Ferrari ont subi la loi des Mercedes et de la Red Bull de Verstappen. A tel point que lorsque le Néerlandais s'arrêta à mi-course pour changer de pneumatiques, il ressortit devant Charles Leclerc et Sebastian Vettel. Tout un symbole. Et le doublé Vettel 3ème-Leclerc 4ème ne satisfera personne en Italie. Un grand prix à vite oublier pour la Scuderia...

Pour Pierre Gasly, les courses se suivent et se ressemblent hélas. Alors que Verstappen démontre que la Red Bull dispose du niveau de performance suffisant pour s'imposer, le Français, lui, aligne les performances anonymes. Ainsi, ce dimanche, parti sixième sur la grille, Gasly commença par reculer au 9ème rang, débordé par les McLaren et l'Alfa Romeo de Kimi Räikkönen. Autant de monoplaces qu'il s'avérait incapable de dépasser, se contentant de gagner des places aux stands. Pour finir à une 6ème place sans relief, à un tour de son coéquipier Verstappen. Joliment qualifié à 9ème place, Romain Grosjean, lui, n'a rien pu faire lors d'une course qu'il a achevée au 52ème tour sur un abandon. Le seul du grand prix...
.:: Affiche ::.
>> 1009ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.