En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Courses 2019 » Grand Prix de Singapour

Grand Prix de Singapour

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Quinzième manche du Championnat du monde 2019 de F1. FIA F1WC
Dates: 20, 21 et 22 septembre. Lieu: Circuit de Marina Bay.
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Partants: 20. Classés: 17.
Conditions atmosphériques: nuit claire. 30°C dans l'air, 37°C sur la piste et 65% d'humidité.
Affluence: environ 268 000 spectateurs sur les trois jours.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 2008.
Editions disputées à ce jour: 11 (toujours sur le même circuit).
 
Décalage horaire: GMT +8h (+6h de France, heure d'été).
Heure de départ: 20h10, heure locale (14h10, heure française).
Course se déroulant de nuit!
Circuit: 5,063 km x 61 tours, soit 308,706 km au total.
Décalage entre les lignes de départ et d'arrivée: -137 m.
ATTENTION: la course s'effectue dans le sens inverse des aiguilles d'une montre!


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'36"015 (moy. 189,833 km/h) par
Lewis Hamilton (Mercedes F1 W09) en 2018.
1'41"905 (moy. 178,861 km/h) par
Kevin Magnussen (Haas VF-18-Ferrari) en 2018.
 
@LE PODIUM 2018:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 44. Lewis Hamilton Mercedes F1 W09 (P) en 1h51'11"611 (166,578 km/h)
2 33. Max Verstappen Red Bull RB14-TAG Heuer (P) à 0'08"961 (166,354 km/h)
3 5. Sebastian Vettel Ferrari SF71H (P) à 0'39"945 (165,586 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Vettel s'impose devant Leclerc et Ferrari signe le doublé!Ferrari ne s'arrête plus. Après les succès de Charles Leclerc à Spa et Monza, c'est Sebastian Vettel qui s'est imposé à Singapour. L'Allemand a parfaitement réagi après un Grand Prix d'Italie qui l'avait profondément marqué, suite à un tête à queue et à la victoire de son coéquipier. Deuxième, Charles Leclerc offre le doublé à la Scuderia, le premier depuis la Hongrie en 2017. Max Verstappen complète le podium.

Belgique 2018. Une éternité. Vettel n'avait plus gagné une course depuis plus d'un an. Une véritable libération pour le quadruple Champion du monde qui a fait la différence dans les stands. Alors troisième au 20ème tour, l'Allemand a plongé dans les stands pour changer ses gommes. Imité un tour plus tard par Leclerc mais l'undercut avait déjà fonctionné et le Monégasque ressortait derrière Vettel. Pour de bon d'ailleurs puisqu'il n'a jamais pu attaquer son coéquipier malgré l'intervention, à trois reprises, de la voiture de sécurité.

Ce qui a clairement eu le don d'agacer le pilote princier qui s'est plaint de cette stratégie à la radio. Cela devrait d'ailleurs donner un débriefing mouvementé. Pour autant, la stratégie d'équipe a fonctionné pour Ferrari. Pour une fois puisque la Scuderia réalise un doublé inespéré avant d'arriver dans la Cité-Etat. Tout le contraire de Mercedes. Les Flèches d'Argent ont été piégées par les arrêts précoces de leurs rivaux et ont été contraintes de rester en piste pour ne pas perdre trop de temps. Au final, Hamilton, 4ème, et Bottas, 5ème, ont plutôt déçu sur un tracé où la marque allemande était attendue.

Au rayon des satisfactions, on notera la belle huitième place de Pierre Gasly au volant de sa Toro Rosso mais aussi la septième position de Lando Norris.
.:: Programme ::.
.:: Affiche ::.
>> 1012ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.