En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2000 » Grand Prix du Japon » Classement

Grand Prix du Japon

Suzuka - Résultats de la course

Dimanche 08 Octobre 2000
07h30 - 09h00
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 3 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 53 1h29'53"435 207,316 km/h
2 1 Mika Häkkinen McLaren Mercedes 53 1h29'55"272 + 0'01"837 207,245 km/h
3 2 David Coulthard McLaren Mercedes 53 1h31'03"349 + 1'09"914 204,663 km/h
4 4 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 53 1h31'12"626 + 1'19"191 204,316 km/h
5 10 Jenson Button Williams BMW 53 1h31'19"129 + 1'25"694 204,074 km/h
6 22 Jacques Villeneuve BAR Honda 52 1h30'01"652 + 1 tour 203,093 km/h
7 8 Johnny Herbert Jaguar Ford Cosworth 52 1h30'02"565 + 1 tour 203,058 km/h
8 7 Eddie Irvine Jaguar Ford Cosworth 52 1h30'04"127 + 1 tour 203,000 km/h
9 23 Ricardo Zonta BAR Honda 52 1h30'46"202 + 1 tour 201,431 km/h
10 17 Mika Salo Sauber Petronas 52 1h31'08"846 + 1 tour 200,597 km/h
11 16 Pedro Diniz Sauber Petronas 52 1h31'15"646 + 1 tour 200,348 km/h
12 18 Pedro De la Rosa Arrows Supertec 52 1h31'16"830 + 1 tour 200,305 km/h
13 6 Jarno Trulli Jordan Mugen Honda 52 1h31'20"279 + 1 tour 200,179 km/h
14 11 Giancarlo Fisichella Benetton Playlife 52 1h31'20"802 + 1 tour 200,160 km/h
15 21 Gaston Mazzacane Minardi Fondmetal 51 1h31'31"651 + 2 tours 195,920 km/h
AB 20 Marc Gené Minardi Fondmetal 46 moteur
AB 9 Ralf Schumacher Williams BMW 41 tête-à-queue
AB 15 Nick Heidfeld Prost Peugeot 41 suspension
AB 12 Alexander Wurz Benetton Playlife 37 tête-à-queue
AB 5 Heinz-Harald Frentzen Jordan Mugen Honda 29 hydraulique
AB 14 Jean Alesi Prost Peugeot 19 moteur
AB 19 Jos Verstappen Arrows Supertec 9 électricité
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 6 | 3ème = 4 | 4ème = 3 | 5ème = 2 | 6ème = 1

Enfin au sommet du monde

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
M. Häkkinen (McLaren)M. Häkkinen (McLaren)
D. Coulthard (McLaren)D. Coulthard (McLaren)
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
J. Button (Williams)J. Button (Williams)
5 ans après son dernier titre en 95, 21 ans après Jody Scheckter, Michael Schumacher a été sacré pour la 3ème fois ce dimanche lors du Grand Prix du Japon après une bataille serrée pendant 40 tours où les deux hommes ont prouvé combien ils se valaient.

Peu avant 14h03 (heure du Japon), les voitures sont placées sur la grille de Suzuka. La tension est énorme car le titre pourrait bien se jouer pour la 10ème fois lors de ce GP du Japon. La première fois c'était en 1976 et la pluie avait joué un rôle non négligeable puisque Niki Lauda avait préféré abandonner la course et le titre à James Hunt.

Schumacher devance Häkkinen sur la grille de départ. Coulthard et Barrichello sont en embuscade sur la seconde ligne. Tous les concurrents partiront avec les mêmes pneumatiques, Bridgestone n'ayant proposé qu'une seule qualité de gomme.

Les voitures s'alignent sur la grille de départ, il ne pleut plus. La voiture de Mika Häkkinen fume sur la grille de départ. Le départ est donné et malgré le fait que Schumacher se rabat violemment sur Häkkinen celui-ci prend l'avantage alors que Coulthard prend l'avantage sur Barrichello devancé même par Ralf Schumacher et Eddie Irvine. Mika prend une seconde d'avantage sur Schumacher dès le premier tour mais cet avantage est le même au 4ème tour alors que Coulthard est déjà à près de 5 secondes. Il pleut très légèrement sur le circuit.

Le duel est titanesque. Au 6ème tour l'écart est toujours d'une grosse seconde. Coulthard 3ème et Barrichello 6ème sont totalement hors du coup. Jacques Villeneuve est 9ème et Jean Alesi est 16 ème. Au 8ème tour l'écart est de 1"6 entre Häkkinen et Schumacher. Villeneuve prend la 8ème place à Herbert alors que Verstappen est au ralenti sur la piste. Au tour suivant, Häkkinen bat le record du tour en 1'39"824 alors que Verstappen est rentré aux stands pour abandonner.

Au 10ème tour, belle lutte dans le peloton où Jean Alesi est à la 15ème place et il devance son équipier Heidfeld et Zonta. Irvine est à une belle 5ème place et Barrichello n'arrive étrangement pas à le menacer. Dixième par dixième, Häkkinen prend le large. Au 13ème tour il a une avance de 2 secondes sur Schumacher. Mazzacane va faire un petit tour dans le gravier mais il rejoint la piste. Dans le tour suivant Pedro Diniz est le premier à ravitailler ce qui laisse sous entendre que certains vont faire 2 ou même 3 arrêts.

Le classement au 15ème tour: Häkkinen, M. Schumacher, Coulthard, R. Schumacher, Irvine, Barrichello, Button et Villeneuve. Trulli s'arrête pour son premier ravitaillement au 15ème tour. Les Jordan sont à la dérive. Alors que Barrichello se montrait menaçant vis-à-vis d'Irvine, celui-ci s'arrête pour un premier ravitaillement au 16ème tour. Villeneuve qui est maintenant 7ème menace Button pour le point de la 6ème place. La pluie ne menace plus.

Il reste 35 tours et Herbert rentre pour ravitailler, Salo et Wurz l'imite. C'est calme chez Ferrari et McLaren même si l'on s'observe furieusement... L'écart entre Mika et Michael est de près de 3 secondes au 18ème tour. Jean Alesi fait un tête-à-queue et se retrouve au milieu de la piste mais les commissaires sont très rapide à le mettre sur les bas côtés et le safety car n'intervient pas. C'est le moteur de Jean qui lui a encore joué un mauvais tour.

Barrichello est le premier de la bande des quatre à ravitailler mais il est totalement hors du coup. Pendant que Wurz fait un petit tour dans les graviers, Häkkinen ravitaille au 23ème tour. Schumacher l'imite au tour suivant et il reprend la course derrière Häkkinen. Les pneus de Schumacher étaient à la corde. Coulthard connaît son moment de gloire puisque grâce aux ravitaillements il occupe la tête le temps d'un tour. Il ravitaille lui aussi et est ainsi le dernier de la bande des quatre à le faire. Villeneuve passe Irvine au freinage de la chicane de façon très spectaculaire. C'est juste mais ça passe.

Classement au 27ème tour: Häkkinen, M. Schumacher à 3 secondes, Coulthard, Barrichello, R. Schumacher, Button, Villeneuve, Irvine, Herbert et Frentzen. Au jeu des dépassements d'attardés, Schumacher revient légèrement sur Häkkinen. L'écart n'est plus que de 2 secondes au 30ème tour alors que quelques rares gouttes tombent sur le circuit. Frentzen abandonne et met fin à son "calvaire". Il reste 22 tours et Schumacher est à moins d'une seconde de Mika. Le duel annoncé est bien là. C'est somptueux. Ces deux-là sont vraiment les deux meilleurs pilotes du monde. Schumacher est presque dans les roues de Mika alors que les gouttes se font moins rares. La piste devient glissante et c'est un festival de glissade à l'accélération. Alors que Schumacher dépasse Zonta, celui-ci est à deux doigts de le toucher à la chicane.

Nous en sommes au 35ème tour et Schumacher est toujours à un peu plus d'une seconde de Mika. La valse des seconds ravitaillements commence et le GP pourrait se jouer dans les stands. Si Schumacher passe, il deviendra Champion du monde. La tension sur la piste et dans les stands est énorme. Häkkinen rentre au 36ème tour car il tombait derrière un peloton compact. Mais il pleut de plus en plus et Häkkinen est reparti en pneus secs. Barrichello rentre avant Schumacher et on lui donne des pneus secs à lui aussi. Schumacher va rentrer dans les stands à la fin de son 39ème tour et il va prendre la tête de la course car Häkkinen a été fortement retardé par le trafic. Wurz est immobilisé sur la piste et Häkkinen perd encore un peu plus de temps et Schumacher reprend la course en tête avec un avantage de plus de quatre secondes. Les carottes semblent cuites pour le finlandais. Il reste 12 boucles à Häkkinen pour reprendre 4 secondes. Ralf Schumacher part à la faute alors qu'il essaie de dépasser une Minardi et il abandonne ce qui permet à Villeneuve de prendre la 6ème place. Button est 5ème derrière M. Schumacher, Häkkinen, Coulthard et Barrichello.

Il reste 10 tours et Häkkinen ne revient pas, au contraire il perd quelques dixièmes à chaque boucle. Schumacher semble le plus fort et il est en route vers son 3ème titre et certainement le plus beau pour lui. Jean Todt qui est en place depuis juillet 1993 attend ce moment depuis longtemps. La tension et l'émotion est intense chez les rouges. Häkkinen s'accroche, l'écart diminue très légèrement et il lui reste 4"3 à reprendre en 7 boucles. Mission pratiquement impossible. Irvine qui avait fait un beau début de course est 7ème derrière son équipier Herbert. Il reste 5 tours et il pleut. Les temps au tour ont chuté de près de 3 secondes. Il reste 4 tours et l'écart est maintenant de près de 6 secondes entre les deux leaders. Coulthard est à plus d'une minute et il devance Barrichello, Button et Villeneuve qui va prendre le point de la 6ème place.

Voilà, c'est fait. Schumacher franchit la ligne d'arrivée en vainqueur et du même coup le pilote allemand devient Champion du monde pour la troisième fois. Premier titre pour un pilote Ferrari depuis celui de Schekter en 1979. Un magnifique challenge relevé par Schumacher. Le GP du Japon consacre un pilote pour la dixième fois depuis sa création. Schumacher n'en revient pas, il tape comme un forcené sur son volant durant le tour d'honneur. Häkkinen et Schumacher s'enlacent par 3 fois de façon complice. Très beau GP, très belle saison, très beau champion, très grand vaincu... Bravo.
source: DailyF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Flux RSS ::.
>> Soyez averti des changements apportés sur le site ou des messages postés sur le forum!
RSS • Abonnez-vous à nos différents Flux RSS!
.:: Publicité ::.