En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2006 » Grand Prix de Chine » Classement

Grand Prix de Chine

Shanghai - Résultats de la course

Dimanche 01 Octobre 2006
08h00 - 09h40
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 5 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 56 1h37'32"747 187,645 km/h
2 1 Fernando Alonso Renault Renault 56 1h37'35"868 + 0'03"121 187,545 km/h
3 2 Giancarlo Fisichella Renault Renault 56 1h38'16"944 + 0'44"197 186,238 km/h
4 12 Jenson Button Honda Honda 56 1h38'44"803 + 1'12"056 185,363 km/h
5 4 Pedro De la Rosa McLaren Mercedes 56 1h38'49"884 + 1'17"137 185,204 km/h
6 11 Rubens Barrichello Honda Honda 56 1h38'51"878 + 1'19"131 185,142 km/h
7 16 Nick Heidfeld BMW Sauber BMW 56 1h39'04"726 + 1'31"979 184,742 km/h
8 9 Mark Webber Williams Cosworth 56 1h39'16"335 + 1'43"588 184,381 km/h
9 14 David Coulthard Red Bull Ferrari 56 1h39'16"543 + 1'43"796 184,375 km/h
10 20 Vitantonio Liuzzi Toro Rosso Cosworth 55 1h38'12"368 + 1 tour 183,053 km/h
11 10 Nico Rosberg Williams Cosworth 55 1h38'13"489 + 1 tour 183,018 km/h
12 15 Robert Doornbos Red Bull Ferrari 55 1h38'24"465 + 1 tour 182,678 km/h
13 17 Robert Kubica BMW Sauber BMW 55 1h38'38"210 + 1 tour 182,253 km/h
DQ 22 Takuma Sato Super Aguri Honda 55 1h38'45"333 + 1 tour 182,034 km/h
14 21 Scott Speed Toro Rosso Cosworth 55 1h39'13"358 + 1 tour 181,177 km/h
15 19 Christijan Albers Midland Toyota 53 1h39'15"058 + 3 tours 174,535 km/h
16 23 Sakon Yamamoto Super Aguri Honda 52 1h37'38"996 + 4 tours 174,047 km/h
AB 7 Ralf Schumacher Toyota Toyota 49 pression d'huile
AB 6 Felipe Massa Ferrari Ferrari 44 accrochage
AB 8 Jarno Trulli Toyota Toyota 38 hydraulique
AB 18 Tiago Monteiro Midland Toyota 37 tête-à-queue
AB 3 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 18 accélérateur
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Sato (14ème) a été disqualifié pour non respect des drapeaux bleus pour la seconde fois cette saison
Albers (15ème) a écopé d'une pénalité de 25" pour ne pas avoir respecté les drapeaux bleus

Magic Schumacher gagne enfin en Chine

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
F. Alonso (Renault)F. Alonso (Renault)
G. Fisichella (Renault)G. Fisichella (Renault)
J. Button (Honda)J. Button (Honda)
P. De la Rosa (McLaren)P. De la Rosa (McLaren)
R. Barrichello (Honda)R. Barrichello (Honda)
La piste est détrempée au moment où les voitures viennent se placer sur la grille de départ du Grand Prix de Chine... mais il ne pleut plus et cela change tout.

On s'attendait en effet à une démonstration de force des Renault et notamment de celle de Fernando Alonso, mais Michael Schumacher, qu'on n'attendait pas à pareille fête, a réussi à profiter des circonstances en grand champion qu'il est.

A l'extinction des feux, les Renault prennent un excellent départ, Alonso devant Fisichella. Derrière les monoplaces bleues, les Honda sont immédiatement mises sous pression par Kimi Räikkönen.

Le Finlandais réussit à dépasser Barrichello dès le premier virage et ensuite Button avant la fin du premier tour. Kimi est déchaîné!

Le classement au second tour: Alonso, Fisichella, Räikkönen, Button, Barrichello, Michael Schumacher, De la Rosa, Speed, Heidfeld, Liuzzi, Coulthard, Webber, Rosberg, Trulli, Ralf Schumacher, Massa, Kubica, Yamamoto, Sato, Doornbos, Monteiro et Albers.

A la fin du quatrième tour, sur une piste détrempée, Alonso compte déjà 6"1 d'avance sur Fisichella, 7"3 sur Räikkönen, 9"8 sur Button, 13"1 sur Barrichello, 13"6 sur Michael Schumacher, 14"6 sur De la Rosa et 20" sur Speed. Quant à Felipe Massa, il navigue en 17ème position avec 30"2 de retard sur Alonso.

Les concurrents bouclent leur huitième tour et certains vont déjà chercher les zones les plus humides pour refroidir leurs pneus pluie. Grâce à cette évolution des conditions de piste, on voit certains pilotes en pneus Bridgestone reprendre du poil de la bête: Michael Schumacher prend l'avantage sur Barrichello pour la cinquième place et Webber dépasse Coulthard et pointe à la 11ème place à l'entame du 9ème tour.

A l'arrière du peloton, Coulthard, Rosberg, Massa et Ralf Schumacher bataillent fermement. On peut constater qu'aux alentours du 10ème tour, les pilotes en Bridgestone font jeu égal avec ceux en Michelin.

A l'avant, Kimi Räikkönen est revenu dans le sillage de Giancarlo Fisichella qui a 13"3 de retard sur Alonso à la fin du 11ème tour. L'Italien aura bien du mal à contenir les assauts de la McLaren du Finlandais. Kimi prend d'ailleurs l'avantage sur la Renault dans le 12ème tour. Michael Schumacher fait de même avec Button.

Le classement au 13ème tour: Alonso, Räikkönen à 16"4, Fisichella à 18"3, Michael Schumacher à 25"1, Button à 26"2, Barrichello à 32"6, De la Rosa à 33"6, Heidfled à 47"3, Webber à 54"3, Speed à 58"9, Liuzzi à 62"1, Massa à 63"8, Coulthard à 68"2, Rosberg à 68"4, Trulli à 69"2, Ralf Schumacher à 69"6, Doornbos à 82"5, Yamamoto, Sato, Monteiro et Albers.

Jenson Button est le premier à ravitailler au 15ème tour. On lui monte des pneus intermédiaires. La piste est en effet trop humide pour déjà tenter le pari des pneus rainurés.

Räikkönen ravitaille au 16ème tour, Barrichello et De la Rosa au 17ème, Rosberg, Webber et Michael Schumacher au 21ème, Alonso au 22ème, Fisichella au 23ème, Monteiro au 23ème, Kubica (le premier à chausser des pneus rainurés), Ralf Schumacher et Speed au 24ème, Heidfeld et Trulli au 25ème, Kubica au 26ème, Doornbos au 28ème, Massa et Coulthard au 29ème et enfin Liuzzi au 31ème.

Pendant ce temps, dans le 18ème tour, Kimi Räikkönen a rangé sa McLaren sur les abords du circuit. C'est une nouvelle panne technique pour lui. Kimi doit se dire qu'il est temps d'aller voir comment cela se passe chez Ferrari...

Chez BMW les choses se passent très bien puisque Kubica et Heidfeld sont avec Michael Schumacher, les hommes les plus rapides en piste à partir du 22ème tour. Mais chez BMW on a la mauvaise idée de donner des pneus rainurés à Kubica lors de son ravitaillement, mais après deux sorties de piste, le Polonais doit retourner au stand pour remettre ses pneus intermédiaires. Il blesse au passage l'un de ses mécaniciens...

En tête de la course, Alonso semble en grande difficulté. Il n'a plus que trois secondes d'avance sur Fisichella au 27ème tour. Alonso perd quatre secondes par tour sur Fisichella et Michael Schumacher. Après une longue hésitation, Fisichella dépasse son équipier dans le 29ème tour et prend la tête de la course. Quant à Michael Schumacher, il est dans le sillage immédiat de la Renault d'Alonso. C'est chaud...

Michael Schumacher ne restera pas très longtemps derrière Alonso puisqu'il prend l'avantage dès le 30ème tour. Alonso est en très grande difficulté alors que Fisichella file comme une fusée. C'est exactement l'inverse de ce qu'il se passait en début de course. Cela peut s'expliquer par le fait que l'Espagnol a chaussé de nouveaux pneus intermédiaires lors de son premier ravitaillement alors que Fisichella a gardé ceux qu'il avait en début de course.

Le classement au 33ème tour: Fisichella, Michael Schumacher à 2"3, Alonso à 8"4, Barrichello à 27"7, Heidfeld à 28"3, De la Rosa à 31"6, Button à 37"8, Webber à 42"2, Massa à 57" et Coulthard à 62"7.

Il est temps maintenant de chausser des pneus pour piste sèche. Rosberg effectue son second ravitaillement au 33ème tour, Speed, Button, Massa et Webber au 34ème, Alonso au 35ème (il perd 20 secondes à cause d'une roue récalcitrante), De la Rosa au 36ème, Barrichello au 37ème, Doornbos au 38ème, Coulthard au 39ème, Michael Schumacher et Heidfeld au 40ème et enfin Kubica et Fisichella au 41ème tour.

A la sortie des stands, Fisichella monte en piste devant Michael Schumacher, mais avec ses pneus neufs et froids, il part trop large dans le premier virage et Michael Schumacher en profite pour prendre l'avantage sur lui en lui faisant l'intérieur. Michael Schumacher est en tête de la course et virtuellement en tête du Championnat du monde. Mais au 42ème tour, c'est Fernando Alonso qui est l'homme le plus rapide en piste. Alonso est cependant à 21"9 de Schumacher au 43ème tour. C'est énorme.

Le classement au 45ème tour: Michael Schumacher, Fisichella à 11"8, Alonso à 19"2, Heidfeld à 42"6, Barrichello à 46"2, Button à 46"6, De la Rosa à 51"5, Coulthard à 74"1 (pendant ce tour, Coulthard et Massa se touchent et c'est Massa qui paye le prix fort avec un abandon), Webber à 77"1 et Liuzzi à un tour.

Il reste 9 tours à boucler et Fernando Alonso est nettement le plus rapide en piste. Il bat le record du tour lors de chacun de ses passages depuis 5 ou 6 boucles. Au 47ème passage, Alonso a 14"1 de retard sur Michael Schumacher, mais il dépasse facilement Fisichella et il est maintenant second de la course.

L'écart entre Michael Schumacher et Fernando Alonso est de 13"7 au 48ème passage, 12"6 au 49ème et 12"7 au 50ème passage, 11"7 au 51ème passage... la victoire de Michael Schumacher ne fait plus aucun doute à ce moment-là de la course... mais à cinq tours de l'arrivée, la pluie se remet à tomber légèrement. Pas assez cependant que pour perturber cette fin de course.

Michael Schumacher remporte donc une victoire inattendue, mais méritée. Il prend par la même occasion la tête du Championnat du monde, car même s'il est à égalité de points avec Alonso, il compte une victoire de plus.

Alonso termine second alors qu'il pouvait prétendre à la victoire sans un second ravitaillement catastrophique et surtout sans un second train de pneus très peu compétitif. L'Espagnol peut cependant être fier de sa course par ailleurs remarquable.

Fisichella termine sur la troisième marche du podium devant Button, De la Rosa, Barrichello et Heidfeld. Le classement de ce peloton a en effet été modifié dans le dernier tour (sur piste humide) avec un accrochage entre Heidfeld et Barrichello qui a fait les affaires de Button.

Un Grand Prix magnifique qui permet donc à Michael Schumacher de se hisser à la hauteur d'Alonso et à Renault de prendre la tête du Championnat du monde des Constructeurs. Rien n'est joué!
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le pendu de la F1!
pendu • Découvrez le mot mystère en commettant moins de 6 erreurs et sauvez notre pilote de la pendaison!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.