En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2006 » Grand Prix du Japon » Classement

Grand Prix du Japon

Suzuka - Résultats de la course

Dimanche 08 Octobre 2006
07h00 - 08h25
P Pilote Châssis Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 1. Fernando Alonso Renault Renault 53 1h23'53"413 219,983 km/h
2 6. Felipe Massa Ferrari Ferrari 53 1h24'09"564 + 0'16"151 219,279 km/h
3 2. Giancarlo Fisichella Renault Renault 53 1h24'17"366 + 0'23"953 218,941 km/h
4 12. Jenson Button Honda Honda 53 1h24'27"514 + 0'34"101 218,502 km/h
5 3. Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 53 1h24'37"009 + 0'43"596 218,094 km/h
6 8. Jarno Trulli Toyota Toyota 53 1h24'40"130 + 0'46"717 217,960 km/h
7 7. Ralf Schumacher Toyota Toyota 53 1h24'42"282 + 0'48"869 217,867 km/h
8 16. Nick Heidfeld BMW Sauber BMW 53 1h25'09"508 + 1'16"095 216,706 km/h
9 17. Robert Kubica BMW Sauber BMW 53 1h25'10"345 + 1'16"932 216,671 km/h
10 10. Nico Rosberg Williams Cosworth 52 1h24'01"311 + 1 tour 215,491 km/h
11 4. Pedro De la Rosa McLaren Mercedes 52 1h24'06"083 + 1 tour 215,287 km/h
12 11. Rubens Barrichello Honda Honda 52 1h24'31"585 + 1 tour 214,205 km/h
13 15. Robert Doornbos Red Bull Ferrari 52 1h24'53"750 + 1 tour 213,273 km/h
14 20. Vitantonio Liuzzi Toro Rosso Cosworth 52 1h25'07"938 + 1 tour 212,680 km/h
15 22. Takuma Sato Super Aguri Honda 52 1h25'19"208 + 1 tour 212,212 km/h
16 18. Tiago Monteiro Midland Toyota 51 1h24'01"977 + 2 tours 211,316 km/h
17 23. Sakon Yamamoto Super Aguri Honda 50 1h24'19"816 + 3 tours 206,440 km/h
18 21. Scott Speed Toro Rosso Cosworth 48 1h19'12"813 + 5 tours 210,978 km/h
AB 9. Mark Webber Williams Cosworth 39 accident
AB 5. Michael Schumacher Ferrari Ferrari 36 moteur
AB 14. David Coulthard Red Bull Ferrari 35 boîte de vitesses
AB 19. Christijan Albers Midland Toyota 20 suspension
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Speed (direction) est classé mais non arrivé

Alonso s'impose sur KO technique

A-
A
A+
F. Alonso (Renault)F. Alonso (Renault)
F. Massa (Ferrari)F. Massa (Ferrari)
G. Fisichella (Renault)G. Fisichella (Renault)
J. Button (Honda)J. Button (Honda)
K. Räikkönen (McLaren)K. Räikkönen (McLaren)
Les Ferrari sont en première ligne et les Renault sur la troisième. Le soleil brille dans le ciel de Suzuka et tout est prêt pour le spectacle, y compris une foule record dans les tribunes du vénérable circuit japonais.

Juste avant le départ de la course, la Scuderia Ferrari semblait avoir l'avantage, mais on sait qu'un Grand Prix, c'est plus de 300 kilomètres à boucler et qu'il faut aller jusqu'au bout pour espérer remporter la victoire. Une fois n'est pas coutume, le moteur de la Ferrari de Michael Schumacher n'a pas tenu compte de cette dernière donnée...

A l'extinction des feux, les Ferrari prennent un bon départ et s'engouffrent dans le premier virage en tête, Massa devant Michael Schumacher. Derrière eux, Alonso a pris l'avantage sur Trulli et navigue en quatrième position derrière Ralf Schumacher.

Le classement à la fin du premier tour: Massa, Michael Schumacher, Ralf Schumacher, Alonso, Trulli, Button, Fisichella, Heidfeld, Räikkönen, Barrichello, Kubica, Rosberg, Webber, De la Rosa, Liuzzi, Coulthard, Speed, Albers, Doornbos, Sato, Monteiro et Yamamoto.

A la fin de ce premier tour, Felipe Massa laisse passer son équipier dans la ligne droite et Michael Schumacher prend donc la tête de la course. Quant à Rubens Barrichello, il passe par son stand pour changer le museau de sa monoplace, probablement abîmé lors d'un accrochage peu après le départ.

Au sixième tour, Michael Schumacher compte une seconde d'avance sur Massa, 2"8 sur Ralf Schumacher, 3"5 sur Alonso, 5"3 sur Trulli, 8"4 sur Fisichella, 11"2 sur Button, 15"5 sur Button, 15"5 sur Heidfeld, 16"4 sur Räikkönen et 23"2 sur Kubica.

Fernando Alonso prend tous les risques pour s'attaquer à Ralf et fait une petite erreur dans le 9ème tour. Du coup, il se retrouve à plus de cinq secondes de Michael Schumacher. Mais en tête, les Ferrari ne sont pas particulièrement rapides et n'arrivent pas à franchement creuser le trou sur le reste du peloton.

Trulli est le premier à ravitailler au 12ème tour alors que dans le même temps Fernando Alonso prend l'avantage sur Ralf Schumacher à la fin de la ligne droite. L'Espagnol va maintenant se lancer à la poursuite des Ferrari.

Massa et Ralf Schumacher ravitaillent pour la première fois au 13ème tour, Fisichella rentre au 14ème tour, Rosberg et Alonso au 15ème (il ressort devant Massa), Button au 16ème, Michael Schumacher, Heidfeld et Coulthard au 18ème, Kubica, Webber, De la Rosa, Liuzzi, Albers et Yamamoto au 20ème, Räikkönen et Barrichello au 22ème.

Pendant ce temps, la Spyker d'Albers perd son aileron arrière à l'entrée de la ligne droite et parsème la piste de multiples débris dont certains assez imposants (un arbre de roue par exemple), mais la voiture de sécurité n'entre pas en action.

Après cette première vague de ravitaillements, au 25ème tour, Michael Schumacher compte 4"9 sur Alonso, 10"7 sur Massa, 14"5 sur Trulli, 16"9 sur Ralf Schumacher, 18"6 sur Fisichella, 25" sur Button, 31"7 Räikkönen, 41"4 sur Heidfeld, 42" sur Kubica, 55"2 sur Rosberg et 62"1 sur Webber.

Trulli est le premier à ravitailler pour la seconde fois au 29ème tour. Ralf Schumacher suit au 30ème tour, Fisichella au 33ème, Rosberg et Yamamoto au 34ème, Alonso, Massa, Coulthard et Liuzzi au 35ème, Michael Schumacher Heidfeld, Doornbos, Speed au 36ème, Button et Kubica au 37ème, De la Rosa et Monteiro au 40ème, Räikkönen au 41ème et enfin Barrichello au 42ème.

Mais un coup de théâtre va bouleverser cette course et probablement l'issue du Championnat du monde: le moteur de Michael Schumacher explose au 36ème tour et c'est Alonso qui se retrouve en tête de la course avec une avance confortable de 8"7 sur Massa. L'Espagnol n'en demandait pas tant...

Au 40ème tour, c'est Mark Webber qui anime quelque peu la course en sortant à l'entrée de la ligne droite. Il touche le mur et abandonne. L'Australien sort de sa voiture et ne semble pas blessé.

Au 42ème tour, Alonso compte 10"2 d'avance sur Massa, 24"8 sur Fisichella, 31"4 sur Button, 35"8 sur Räikkönen, 40"3 sur Trulli, 42" sur Ralf Schumacher, 64"8 sur Heidfeld, 65"9 sur Kubica, 83"6 sur Rosberg et 90" sur De la Rosa. Suivent à plus d'un tour: Barrichello, Doornbos, Liuzzi, Sato, Speed, Monteiro et Yamamoto.

Cette fin de course est plutôt calme pour Fernando Alonso puisque Massa derrière lui a levé le pied pour assurer les huit points de la seconde place.

Ces points sont très importants pour que Ferrari conserve ses chances au Championnat du monde des Constructeurs, même si en marquant 16 unités aujourd'hui, Renault ne va pas faciliter la vie de la Scuderia.

Fernando Alonso signe donc sa septième victoire de la saison et cela lui permet de prendre 10 points d'avance sur Michael Schumacher à une manche du but. Massa arrive second devant Fisichella, Button, Räikkönen, Trulli, Ralf Schumacher et Heidfeld.

Alonso et Renault font donc la bonne affaire du week-end et prennent une option sur leur titre mondial respectif. Rien n'est perdu pour Michael Schumacher et Ferrari, mais il leur faudra compter sur la chance au Brésil pour réussir à battre Alonso et Renault dans leur quête du titre suprême.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Maps en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le pendu de la F1!
pendu • Découvrez le mot mystère en commettant moins de 6 erreurs et sauvez notre pilote de la pendaison!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.