En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2006 » Grand Prix d'Italie » Classement

Grand Prix d'Italie

Monza - Résultats de la course

Dimanche 10 Septembre 2006
14h00 - 15h15
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 5 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 53 1h14'51"975 245,814 km/h
2 3 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 53 1h15'00"021 + 0'08"046 245,375 km/h
3 17 Robert Kubica BMW Sauber BMW 53 1h15'18"389 + 0'26"414 244,377 km/h
4 2 Giancarlo Fisichella Renault Renault 53 1h15'24"020 + 0'32"045 244,073 km/h
5 12 Jenson Button Honda Honda 53 1h15'24"660 + 0'32"685 244,039 km/h
6 11 Rubens Barrichello Honda Honda 53 1h15'34"384 + 0'42"409 243,515 km/h
7 8 Jarno Trulli Toyota Toyota 53 1h15'36"637 + 0'44"662 243,394 km/h
8 16 Nick Heidfeld BMW Sauber BMW 53 1h15'37"284 + 0'45"309 243,360 km/h
9 6 Felipe Massa Ferrari Ferrari 53 1h15'37"930 + 0'45"955 243,325 km/h
10 9 Mark Webber Williams Cosworth 53 1h16'04"577 + 1'12"602 241,905 km/h
11 15 Christian Klien Red Bull Ferrari 52 1h14'55"976 + 1 tour 240,957 km/h
12 14 David Coulthard Red Bull Ferrari 52 1h15'00"600 + 1 tour 240,710 km/h
13 21 Scott Speed Toro Rosso Cosworth 52 1h15'01"696 + 1 tour 240,651 km/h
14 20 Vitantonio Liuzzi Toro Rosso Cosworth 52 1h15'02"135 + 1 tour 240,627 km/h
15 7 Ralf Schumacher Toyota Toyota 52 1h15'03"317 + 1 tour 240,564 km/h
16 22 Takuma Sato Super Aguri Honda 51 1h15'41"343 + 2 tours 233,958 km/h
17 19 Christijan Albers Midland Toyota 51 1h16'02"248 + 2 tours 232,886 km/h
AB 18 Tiago Monteiro Midland Toyota 44 freins
AB 1 Fernando Alonso Renault Renault 43 moteur
AB 4 Pedro De la Rosa McLaren Mercedes 20 moteur
AB 23 Sakon Yamamoto Super Aguri Honda 18 hydraulique
AB 10 Nico Rosberg Williams Cosworth 9 demi-arbre de roue
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1

M. Schumacher, la retraite en gagnant

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
K. Räikkönen (McLaren)K. Räikkönen (McLaren)
Le scénario était presque parfait. Le Baron rouge en avait rêvé. Vaincre sur ses terres, donner devant les tifosi la première place au classement des constructeurs à Ferrari, et confirmer son départ à la retraite pour la fin de la saison. "C'est une journée très spéciale. C'est mon dernier Grand Prix d'Italie car j'arrête à la fin de la saison", confirme le septuple Champion du monde.

Parti en première ligne à côté de Kimi Räikkönen (qui le remplacera la saison prochaine chez Ferrari, Michael Schumacher a patienté durant tout le premier relais. Et puis, dès que le Finlandais est passé par les stands, il a mis en place la première partie de son plan en cravachant encore plus fort. Deux tours plus tard après s'être lui même arrêté, il ressortait devant. Avec la piste libre, il savait qu'il ne sera plus jamais inquiété...

De fait, sur la piste fétiche de la Scuderia, c'est plutôt derrière que tout s'est passé. Si Kimi Räikkönen fut le seul à suivre le rythme du Baron rouge, pour la troisième place du podium en revanche, la bagarre a fait rage. De Kubica en passant par Massa mais également Alonso, les prétendants n'ont pas manqué. Et l'Espagnol, écœuré par l'attitude des commissaires qui avaient décidé samedi de lui ôter le bénéfice de sa 5ème place pour avoir "gêné non intentionnellement" Felipe Massa, est passé tout près de cet exploit.

Après avoir bataillé durant 43 tours, il avait réussi notamment à prendre le meilleur sur Massa et Kubica, se retrouvant côte à côte avec le pilote BMW Sauber dans la voie des stands lors de leur deuxième arrêt. Plus prompt à la réaccélération, le taureau des Asturies était virtuellement 3ème.

Une place sur le podium qui lui aurait permis de limiter la casse par rapport à Michael Schumacher en conservant huit points d'avance. Mais quelques tours plus tard, un événement très rare est survenu puisque son moteur a lâché... Un vrai coup du sort qui permet à Schumacher de pointer à deux points de l'Espagnol.

Au classement des constructeurs, Ferrari en profite pour prendre la tête avec trois longueurs d'avance sur Renault. Toutefois, l'addition aurait pu être plus salée encore. Lors de la casse moteur d'Alonso, Massa a été contraint de freiner brutalement de passer en dehors de la piste. Un épisode qui lui vaudra un passage par les stands avec pour conséquence la perte de la 4ème place (il terminera finalement 9ème) au profit de... Giancarlo Fisichella!

L'autre bénéficiaire de cette sortie se nomme Robert Kubica qui en a profité pour grimper sur le premier podium de sa jeune carrière. Une véritable récompense pour le Polonais qui a également effectué quelques hectomètres en tête de la course pendant le premier passage de Schumacher aux stands. Cela confirme une donnée désormais évidente: il va rapidement falloir compter avec BMW dans la lutte pour le podium et sans doute pour la victoire en Grand Prix. C'est certain la saison prochaine, sans Michael Schumacher, la vie ne sera plus la même en F1...
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le paddock perd la mémoire!
memory • Retrouvez toutes les associations nom + image en retournant les cartes deux par deux!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.