En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Courses 2022 » Grand Prix d'Australie

Grand Prix d'Australie

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Troisième manche du Championnat du monde 2022 de F1. FIA F1WC
Dates: 08, 09 et 10 avril. Lieu: Circuit de l'Albert Park, Melbourne.
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Partants: 20. Classés: 17.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé. 27°C dans l'air, 40°C sur la piste et 44% d'humidité.
Affluence: environ 128 000 spectateurs le dimanche (419 100 sur les trois jours).


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1985.
Editions disputées à ce jour: 35 (11 à Adélaïde et 24 à Melbourne).
Tracé modifié (version légèrement raccourcie du précédent tracé).
 
Fuseau horaire: GMT +10h (+8h de France, heure d'été).
Heure de départ: 15h, heure locale (07h, heure française).
Distance: 5,278 km x 58 tours, soit 306,124 km au total.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'20"486 (moy. 237,194 km/h) par
Lewis Hamilton (Mercedes F1 W10) en 2019.
1'24"125 (moy. 226,934 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2004) en 2004.
 
@LE PODIUM 2019: (dernier GP s'étant déroulé sur ce circuit)
P Pilote Châssis-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 77. Valtteri Bottas Mercedes F1 W10 (P) en 1h25'27"325 (215,954 km/h)
2 44. Lewis Hamilton Mercedes F1 W10 (P) à 0'20"886 (215,078 km/h)
3 33. Max Verstappen Red Bull RB15-Honda (P) à 0'22"520 (215,010 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Leclerc intouchable s'impose et s'échappe au championnat pilotes!"La voiture était fantastique aujourd'hui." Ces mots sont ceux de Charles Leclerc, quelques secondes après avoir franchi la ligne d'arrivée en vainqueur à Melbourne. Intouchable, le Monégasque a offert à Ferrari un deuxième succès en trois courses. Le quatrième en carrière et à chaque fois en partant de la pole. Loin derrière, Sergio Pérez (Red Bull), deuxième, et George Russell (Mercedes), troisième, complètent le podium. Max Verstappen a lui encore abandonné.

Charles Leclerc avait déjà mis la barre très haute, samedi, lors des qualifications. Il a encore haussé le ton, dimanche, en course. En pole position sur la grille, le Monégasque a dominé la course, pas la plus intéressante de ce début de saison, de bout en bout. Le meneur de la Scuderia n'a tremblé qu'à deux reprises lors des interventions de la voiture de sécurité. La première est intervenue après trois tours et la sortie de piste de Carlos Sainz, décidément engagé dans un week-end noir. Une première relance était alors à négocier pour Leclerc, au tour 7, avec un Max Verstappen affamé derrière lui. Mais le pilote Ferrari en avait sous le pied et reprenait le large directement. Les arrêts s'enchaînaient alors mais Sebastian Vettel envoyait son Aston Martin dans le mur au tour 24, provoquant l'apparition d'une seconde safety car. Cette fois-ci, la relance allait être beaucoup plus tumultueuse pour Leclerc.

Le Monégasque manquait son dernier virage et Max Verstappen se portait alors à hauteur dans la ligne droite de départ/arrivée. Mais la vitesse de pointe de la Ferrari permettait à Charles Leclerc de conserver sa première place au virage 1 et de filer ainsi vers la victoire. Car Max Verstappen était ensuite incapable de suivre le rythme de feu du leader. Pire même, le Néerlandais, fou de rage dans sa voiture, était contraint à l'abandon au début du tour 39, victime d'un problème mécanique. Son deuxième retrait en trois courses. Le dimanche devenait royal pour Leclerc. Et plus que bénéfique pour Mercedes car cela propulsait George Russell, troisième, sur le podium et Lewis Hamilton à la quatrième place. Loin d'être la voiture la plus rapide ni la plus facile à conduire, Mercedes a le mérite d'avoir fourni une monoplace fiable qui lui permet de marquer de gros points malgré un manque de performances.

Chez les autres, on notera la belle course des McLaren avec la cinquième place de Norris et la sixième de Ricciardo. Honneur aussi aux Français puisqu'Esteban Ocon termine septième à Melbourne alors que Pierre Gasly prend la neuvième place. Enfin, Williams ouvre son compteur points avec la dixième place d'Alexander Albon.
.:: Affiche ::.
>> 1060ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.