En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2023 » Grand Prix de Miami

Grand Prix de Miami

Tout savoir sur... la course


En bref

Cinquième manche du Championnat du monde 2023 de F1. logo FIA F1WC
Dates: 05, 06 et 07 mai. Lieu: Autodrome international de Miami (Etats-Unis).
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Partants: 20. Classés: 20.
Conditions atmosphériques: ciel légèrement nuageux. 27°C dans l'air, 36°C sur la piste et 59% d'humidité.
Affluence: environ 90 770 spectateurs le dimanche (270 000 sur les trois jours).


Le Grand Prix

circuit Année de création du Grand Prix: 2022.
Edition disputée à ce jour: 1 (sur le même circuit).
 
Fuseau horaire: GMT -4h (-6h de France, heure d'été).
Heure de départ: 15h30, heure locale (21h30, heure française).
Distance: 5,412 km x 57 tours, soit 308,326 km au total.
Décalage entre les lignes de départ et d'arrivée: -158 m.


Les records

Pole position

Meilleur tour

1'28"796 (moy. 219,415 km/h) par
Charles Leclerc (Ferrari F1-75) en 2022.
1'31"361 (moy. 213,255 km/h) par
Max Verstappen (Red Bull RB18-RBPT) en 2022.
 

Le podium 2022

P Pilote Châssis-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 1. Max Verstappen Red Bull RB18-RBPT Pirelli 1h34'24"258 195,961 km/h
2 16. Charles Leclerc Ferrari F1-75 Pirelli + 0'03"786 195,830 km/h
3 55. Carlos Sainz Ferrari F1-75 Pirelli + 0'08"229 195,677 km/h


Les faits de course

Verstappen s'impose en partant de la 9ème position!Insatiable Max Verstappen. Le double Champion du monde et Red Bull sont inarrêtables en ce début de saison. Parti neuvième, le Néerlandais est parvenu à s'imposer au GP de Miami, cinquième manche de la saison, avec une stratégie décalée. Il a devancé Sergio Pérez qui offre déjà un quatrième doublé à Red Bull cette saison. Fernando Alonso, avec son Aston Martin, complète le podium.

Pourtant, la donne n'était pas si simple pour Max Verstappen. Avec Sergio Pérez en pole, la neuvième place sur la grille pour le double Champion du monde était handicapante. Mais pas pour cette Red Bull. Alors que les sept premiers avaient opté pour les mediums au départ, Verstappen avait lui choisi les pneus durs, imité par Esteban Ocon ou encore Lewis Hamilton. Et le choix s'est avéré gagnant. Le Batave est très rapidement remonté. Sixième à la fin du quatrième tour, le numéro 1 avait déjà rejoint le Top 4 à la fin du tour 9 après un double dépassement spectaculaire sur Magnussen et Leclerc. Il a ensuite dû se défaire de Sainz puis d'Alonso et à la fin du tour 15, Verstappen était deuxième et partait en chasse de Pérez, trois secondes devant. Facile la vie.

A l'avant, Sergio Pérez évitait le combat. Parti en mediums, le Mexicain effectuait son seul arrêt à la fin du tour 20, laissant la tête au Batave. Verstappen enchaînait alors les tours canons pour faire grimper l'écart au-dessus des 18 secondes avant son arrêt. Au tour 45, le Néerlandais changeait enfin de gommes et ressortait une seconde derrière son coéquipier. Et au début du tour 48, Verstappen passait Pérez, malgré une belle défense de ce dernier, pour filer vers la victoire. Le numéro un était encore le plus fort, porté par une voiture incroyable. Et c'est bien difficile pour la concurrence. Fernando Alonso, troisième et relégué à plus de 26 secondes, peut en témoigner. L'Espagnol a fait une course en solitaire mais il confirme qu'il est bien le troisième homme cette saison derrière les pilotes Red Bull.

Dans le rang des satisfactions en Floride, les Mercedes sont très bien placées avec la quatrième place de George Russell et la sixième de Lewis Hamilton, seulement 13ème sur la grille. Des gros points pour les Flèches d'Argent. Même son de cloche chez Alpine qui voulait retrouver les points après deux échecs. C'est chose faite. Pierre Gasly a pris la huitième position, juste devant Esteban Ocon. Enfin, un mot sur Ferrari. Bien parti, Carlos Sainz a perdu beaucoup de rythme en seconde partie de course et a été pénalisé de cinq secondes pour un excès de vitesse dans les stands. L'Ibère se contente de la cinquième place. Pendant ce temps-là, Charles Leclerc a connu une course pénible où il a longtemps été bloqué derrière Magnussen et se satisfait d'une modeste septième place. Nouveau week-end peu convaincant pour la Scuderia.
.:: Affiche ::.
>> 1084ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Maps en cliquant ici.
.:: Publicité ::.