En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Courses 2021 » Grand Prix d'Italie

Grand Prix d'Italie

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Quatorzième manche du Championnat du monde 2021 de F1. FIA F1WC
Dates: 10, 11 et 12 septembre. Lieu: Autodrome National de Monza.
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Partants: 19. Classés: 15.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé. 28°C dans l'air, 40°C sur la piste et 36% d'humidité.
Affluence: ---.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1950.
Editions disputées à ce jour: 71 (70 à Monza et 1 à Imola).
 
Heure de départ: 15h.
Distance: 5,793 km x 53 tours, soit 306,720 km au total.
Décalage entre les lignes de départ et d'arrivée: -309 m.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'18"887 (moy. 264,363 km/h) par
Lewis Hamilton (Mercedes F1 W11) en 2020.
1'21"046 (moy. 257,321 km/h) par
Rubens Barrichello (Ferrari F2004) en 2004.
 
@LE PODIUM 2020:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 10. Pierre Gasly AlphaTauri AT01-Honda (P) en 1h47'06"056 (171,830 km/h)
2 55. Carlos Sainz McLaren MCL35-Renault (P) à 0'00"415 (171,819 km/h)
3 18. Lance Stroll Racing Point RP20-BWT Mercedes (P) à 0'03"358 (171,741 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Ricciardo remporte sa 8ème victoire lors d'une course folle!Honneur au vainqueur. En Italie, Daniel Ricciardo est redevenu un vainqueur de Grand Prix. Lui qui n'avait plus goûté à cette joie depuis le Grand Prix de Monaco en 2018, au volant d'une Red Bull. Depuis le chemin avait été tumultueux, avec un passage express chez Renault et un début de saison très moyen chez McLaren, mais tout cela est désormais oublié. L'Australien, au terme d'une course folle, a signé la huitième victoire de sa carrière en F1 à Monza, validant ainsi un week-end très solide. Troisième de la course sprint samedi, Ricciardo a réalisé un départ canon pour sauter Max Verstappen, en pole, dès le premier virage. Leader, et avec une monoplace intouchable en ligne droite, il a parfaitement géré sa course et a profité de l'accrochage entre Max Verstappen et Lewis Hamilton, au tour 26, pour se détacher. Il offre ainsi à McLaren une première victoire en Formule 1 depuis 2012 et le succès de Jenson Button au Brésil.

Mais l'ivresse des Britanniques se s'arrête pas là. Deuxième, et lui aussi auteur d'une course exemplaire, Lando Norris a offert le premier doublé de McLaren en F1 depuis le Canada 2010 et un succès de Lewis Hamilton devant Jenson Button. Cela valide le retour au premier plan de l'écurie anglaise, troisième du Championnat des Constructeurs l'an dernier.

Mais ce succès de Daniel Ricciardo et de McLaren pourrait rapidement passer au second plan. Car au tour 26, la rivalité Max Verstappen-Lewis Hamilton a encore pris une autre dimension. Après un arrêt manqué de Red Bull pour le Néerlandais (Tour 23), alors qu'il était deuxième, le chef de file de l'écurie autrichienne était ressorti loin et énervé. Mais deux tours plus tard, Hamilton s'arrêtait à son tour et son équipe balbutiait à son tour dans les stands. Le Britannique ressortait alors juste devant le Batave mais ce dernier forçait le passage au virage 1 pour le dépasser alors que le septuple Champion du monde fermait, lui, la porte... accrochage inévitable. Et scène surréaliste puisque que la monoplace de Verstappen se retrouvait alors littéralement sur celle de Hamilton. Les deux pilotes étaient alors contraints à l'abandon. Un nouvel épisode qui rappellera les passes d'armes musclées en Emilie-Romagne ou encore en Catalogne mais aussi et surtout l'accrochage à Silverstone. La FIA ne s'est pas encore prononcée sur cet incident et elle le fera à l'issue de la course après avoir entendu toutes les parties. Mais les prochaines heures s'annoncent houleuses.

Derrière la course a repris ses droits. Parti 19ème et auteur d'une remontée folle dans la première partie du GP, Valtteri Bottas a finalement pris la troisième place de la course, grâce à la pénalité de cinq secondes pour Sergio Pérez (cinquième). A noter la belle quatrième place de Charles Leclerc pour Ferrari à domicile. Côté Français, le dimanche a été difficile avec un abandon précoce de Pierre Gasly et de son AlphaTauri. Esteban Ocon est lui parvenu à placer son Alpine au dixième rang et prend un point. D'ailleurs Alpine empoche aussi quatre unités avec la huitième place de Fernando Alonso. Tout ce petit monde se retrouvera dans quinze jours en Russie, à Sotchi, pour une course forcément bouillante.
.:: Programme ::.
.:: Affiche ::.
>> 1049ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.