En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Courses 2022 » Grand Prix d'Emilie-Romagne

Grand Prix d'Emilie-Romagne

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Quatrième manche du Championnat du monde 2022 de F1. FIA F1WC
Dates: 22, 23 et 24 avril. Lieu: Autodrome Enzo et Dino Ferrari, Imola (Italie).
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Partants: 20. Classés: 18.
Conditions atmosphériques: ciel variable. 13°C dans l'air, 17°C sur la piste et 75% d'humidité.
Affluence: ---.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 2020.
Editions disputées à ce jour: 2 (toujours sur le même circuit).
 
Heure de départ: 15h.
Distance: 4,909 km x 63 tours, soit 309,049 km au total.
Décalage entre les lignes de départ et d'arrivée: -218 m.
ATTENTION: la course s'effectue dans le sens inverse des aiguilles d'une montre!


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'13"609 (moy. 240,085 km/h) par
Valtteri Bottas (Mercedes F1 W11) en 2020.
1'15"484 (moy. 234,121 km/h) par
Lewis Hamilton (Mercedes F1 W11) en 2020.
 
@LE PODIUM 2021:
P Pilote Châssis-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 33. Max Verstappen Red Bull RB16B-Honda (P) en 2h02'34"598 (151,276 km/h)
2 44. Lewis Hamilton Mercedes F1 W12 (P) à 0'22"000 (150,825 km/h)
3 4. Lando Norris McLaren MCL35M-Mercedes (P) à 0'23"702 (150,790 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Week-end parfait pour Verstappen qui marquent 34 pts en une manche!La démonstration de Red Bull. Sur les terres de Ferrari, la marque autrichienne a finalement dominé l'ensemble du week-end avec brio. Dès les qualifications vendredi, Max Verstappen s'était montré véloce en signant le meilleur temps devant Charles Leclerc. Le Néerlandais a confirmé samedi avec la victoire lors de la course sprint, doublant le pilote Ferrari dans les ultimes tours et il a fait mieux dimanche.

Parti en pole, Max Verstappen a dominé le Grand Prix d'Emilie Romagne de bout en bout. Le Néerlandais n'a jamais été en danger car Charles Leclerc, deuxième sur la grille, a manqué son départ, se retrouvant quatrième après les premiers virages, dépassé par Sergio Pérez et Lando Norris. Sur piste humide et en pneus intermédiaires, le Monégasque a rapidement effacé la McLaren du Britannique mais n'a pas réussi à se défaire du Mexicain.

C'est alors que la valse des arrêts à débuter. Fin du tour 17, Daniel Ricciardo, qui avait harponné Carlos Sainz dans le premier tour provoquant l'abandon de l'Espagnol, était le premier pilote à délaisser les intermédiaires pour mettre des médiums. Il était suivi par l'ensemble des pilotes dans les deux tours suivants. Devant, Leclerc prenait le meilleur sur Pérez dans les stands mais se faisait reprendre immédiatement par le Mexicain, profitant de ses pneus chauds. Le doublé Red Bull était en marche.

Derrière, Lewis Hamilton observait tout ça de très loin. Modeste treizième, le Britannique a connu un long chemin de croix à Imola derrière Pierre Gasly alors que son coéquipier, George Russell prenait une très belle quatrième place. A voiture équivalente, cela fait mal. Mais le dimanche noir de Sir Lewis n'était pas encore arrivé à son terme car quelques tours plus tard le septuple Champion du monde prenait un tour par... Max Verstappen. Une image symbolique surtout lorsque l'on se rappelle que les deux hommes jouaient la victoire ici même l'an dernier. Pendant ce temps-là, le Néerlandais filait donc vers sa 22ème victoire. Charles Leclerc, après un second arrêt pour mettre les gommes tendres, tentait lui de revenir sur Sergio Pérez, qui imitait la stratégie du pilote Ferrari. A force de tenter, le Monégasque partait à la faute à la Variante Alta au tour 54. La Scuderia tapait le mur mais pouvait repartir neuvième, après un passage aux stands.

Finalement sixième sur la ligne d'arrivée, Charles Leclerc limite la casse car le Monégasque aurait pu tout simplement abandonner. Cela fait un heureux: Lando Norris. Le Britannique a profité de l'erreur de Leclerc pour terminer troisième, comme l'an dernier, ici même et valide le retour de McLaren au premier plan cette saison après des débuts compliqués. Au rayon des satisfactions à Imola, on notera la cinquième place de Valtteri Bottas (Alfa Romeo) et la sixième de Yuki Tsunoda (AlphaTauri), tout comme les premiers points d'Aston Martin avec la huitième place de Vettel et la dixième de Stroll. En revanche, le week-end a été beaucoup plus compliqué pour les Tricolores. Pierre Gasly a terminé douzième et Esteban Ocon quatorzième.
.:: Affiche ::.
>> 1061ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.