En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2007 » Grand Prix d'Italie » Classement

Grand Prix d'Italie

Monza - Résultats de la course

Dimanche 09 Septembre 2007
14h00 - 15h20
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 1 Fernando Alonso McLaren Mercedes 53 1h18'37"806 234,048 km/h
2 2 Lewis Hamilton McLaren Mercedes 53 1h18'43"868 + 0'06"062 233,747 km/h
3 6 Kimi Räikkönen Ferrari Ferrari 53 1h19'05"131 + 0'27"325 232,700 km/h
4 9 Nick Heidfeld BMW Sauber BMW 53 1h19'34"368 + 0'56"562 231,275 km/h
5 10 Robert Kubica BMW Sauber BMW 53 1h19'38"364 + 1'00"558 231,082 km/h
6 16 Nico Rosberg Williams Toyota 53 1h19'43"616 + 1'05"810 230,828 km/h
7 4 Heikki Kovalainen Renault Renault 53 1h19'44"557 + 1'06"751 230,782 km/h
8 7 Jenson Button Honda Honda 53 1h19'49"974 + 1'12"168 230,522 km/h
9 15 Mark Webber Red Bull Renault 53 1h19'53"685 + 1'15"879 230,343 km/h
10 8 Rubens Barrichello Honda Honda 53 1h19'54"764 + 1'16"958 230,291 km/h
11 12 Jarno Trulli Toyota Toyota 53 1h19'55"542 + 1'17"736 230,254 km/h
12 3 Giancarlo Fisichella Renault Renault 52 1h18'39"466 + 1 tour 229,547 km/h
13 17 Alexander Wurz Williams Toyota 52 1h18'45"759 + 1 tour 229,241 km/h
14 23 Anthony Davidson Super Aguri Honda 52 1h18'49"356 + 1 tour 229,067 km/h
15 11 Ralf Schumacher Toyota Toyota 52 1h18'50"818 + 1 tour 228,996 km/h
16 22 Takuma Sato Super Aguri Honda 52 1h18'53"034 + 1 tour 228,889 km/h
17 18 Vitantonio Liuzzi Toro Rosso Ferrari 52 1h18'59"339 + 1 tour 228,584 km/h
18 19 Sebastian Vettel Toro Rosso Ferrari 52 1h19'04"650 + 1 tour 228,328 km/h
19 20 Adrian Sutil Spyker Ferrari 52 1h19'49"036 + 1 tour 226,212 km/h
20 21 Sakon Yamamoto Spyker Ferrari 52 1h20'00"701 + 1 tour 225,662 km/h
AB 5 Felipe Massa Ferrari Ferrari 10 suspension
AB 14 David Coulthard Red Bull Renault 1 accident
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1

Alonso sans rival

A-
A
A+
F. Alonso (McLaren)F. Alonso (McLaren)
L. Hamilton (McLaren)L. Hamilton (McLaren)
K. Räikkönen (Ferrari)K. Räikkönen (Ferrari)
N. Heidfeld (BMW Sauber)N. Heidfeld (BMW Sauber)
R. Kubica (BMW Sauber)R. Kubica (BMW Sauber)
Il fait beau et chaud sur Monza à quelques minutes du départ du Grand Prix d'Italie. Le public venu en grand nombre n'attend qu'une seule chose: la victoire d'une voiture rouge.

Kimi Räikkönen est le seul parmi les hommes de tête à partir en pneus tendres. Il a aussi choisi de ne faire qu'un seul ravitaillement contre deux pour les McLaren et les BMW. Malheureusement pour Ferrari et ses tifosi, ce ne sera pas suffisant, d'autant plus que Felipe Massa abandonnera très vite...

A l'extinction des feux, Fernando Alonso prend un départ impeccable et s'engouffre en tête dans le premier virage.

Derrière le champion espagnol, le duel est intense entre Massa et Hamilton et ce dernier coupe quelque peu la première chicane pour prendre l'avantage sur le pilote brésilien de la Scuderia. La direction de course fermera les yeux sur cette manœuvre.

Le classement au premier passage: Alonso, Hamilton, Massa, Räikkönen, Heidfeld, Kubica, Kovalainen, Rosberg, Button, Webber, Barrichello, Wurz, Trulli, Fisichella, Coulthard, Davidson, Sato, Ralf Schumacher, Liuzzi, Sutil, Yamamoto et Vettel qui rentre dans son stand dès la fin du premier tour.

Quelques secondes plus tard, c'est Coulthard qui perd son aileron et qui va encastrer sa Red Bull dans les rails. Heureusement sans mal pour le pilote sinon une grosse douleur à une main. La voiture de sécurité entre en action afin que les commissaires puissent dégager la Red Bull de l'Ecossais.

La voiture de sécurité libère la meute au 6ème passage. Lewis Hamilton fait mine d'attaquer Alonso au freinage du premier virage, mais l'Espagnol garde l'avantage.

Le Top 10 au 8ème tour: Alonso, Hamilton à 0"9, Massa à 2"1, Räikkönen à 3"6, Heidfeld à 4"6, Kubica à 5"8, Kovalainen à 6"9, Button à 10"2, Rosberg à 10"7 et Mark Webber à 11"5.

Felipe Massa ravitaille pour la première fois au 9ème tour. C'est bien sûr très étonnant. Le Brésilien remonte en piste en dernière position et il ne faudra attendre que quelques secondes pour comprendre que Massa a de gris soucis techniques. Il revient dans son stand au 10ème tour pour abandonner.

Massa n'étant plus là, les McLaren s'envolent seules en tête. Au 12ème passage, Kimi Räikkönen a déjà 7"6 de retard sur Alonso et 6" sur Hamilton. Les McLaren sont pourtant en pneus durs alors que la Ferrari est en pneus tendres.

Hamilton est le premier à ravitailler au 18ème tour. Alonso s'arrête au 20ème tour, Heidfeld, Kovalainen, Yamamoto et Sutil au 21ème, Kubica au 23ème (il reste 17 secondes dans son stand), Räikkönen au 25ème, Rosberg et Trulli au 30ème, Liuzzi Fisichella et Button au 33ème, Webber, Barrichello et Sato au 34ème, Davidson au 35ème, Yamamoto au 36ème et enfin Wurz au 37ème tour.

Après cette première vague de ravitaillements, les McLaren sont toujours aux deux premières positions. Mais Kimi Räikkönen a reçu beaucoup d'essence et pourrait ne faire qu'un seul ravitaillement. C'était la seule option possible pour lui s'il voulait garder un espoir de devancer les McLaren...

Le Top 10 au 35ème tour: Alonso, Hamilton à 5"1, Räikkönen à 26"6, Heidfeld à 29"7, Kovalainen à 47"5, Kubica à 48"4, Wurz à 55", Davidson à 61"8, Rosberg à 68"4 et Button à 70".

Adrian Sutil est le premier à ravitailler pour la seconde fois au 38ème tour. Heidfeld y passe au 39ème tour, Hamilton au 40ème, Kovalainen au 41ème, Alonso au 43ème et Kubica au 43ème.

Kimi Räikkönen fait la bonne affaire de cette seconde vague de ravitaillement en prenant l'avantage sur la McLaren de Lewis Hamilton. Le Finlandais doit en revanche s'incliner face à Alonso dont l'avantage était trop important.

Mais Lewis Hamilton ne laissera pas la Ferrari très longtemps en deuxième position. Hamilton attaque en effet Räikkönen au premier freinage du 42ème tour et prend l'avantage. Les McLaren sont donc à nouveau aux deux premières places.

En troisième position et avec plus de trente secondes d'avance sur Heidfeld, Kimi Räikkönen n'a plus aucune raison de se battre. Il lève donc le pied afin d'économiser son moteur pour le prochain Grand Prix de Belgique.

Fernando Alonso remporte une victoire que tout le monde lui promettait depuis la fin des essais libres du vendredi après-midi. Le Champion du monde espagnol était bien le plus fort ce week-end.

En terminant deuxième, Lewis Hamilton conserve sa première place au Championnat du monde. Il a encore trois points d'avance sur son équipier.

Pour les pilotes Ferrari, sauf miracle, le titre est maintenant hors de portée. Massa a abandonné et Räikkönen est aujourd'hui le pilote le mieux placé de la Scuderia, mais il compte 20 points de retard sur Hamilton et il ne reste que quatre courses à disputer.

Bonne affaire également pour l'équipe BMW qui place Heidfeld et Kubica en 4ème et 5ème positions. Suivent pour les points: Rosberg, Kovalainen et Button qui marque le premier point de la saison pour Honda.

Prochain rendez-vous: le Grand Prix de Belgique qui se disputera le week-end prochain. Mais avant ça, il y aura bien sûr la réunion du Conseil Mondial que l'équipe McLaren redoute plus que tout désormais...
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le paddock perd la mémoire!
memory • Retrouvez toutes les associations nom + image en retournant les cartes deux par deux!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.