En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2021 » Grand Prix d'Abu Dhabi

Grand Prix d'Abu Dhabi

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Vingt-deuxième et dernière manche du Championnat du monde 2021 de F1. FIA F1WC
Dates: 10, 11 et 12 décembre. Lieu: Circuit Yas Marina.
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Partants: 19. Classés: 15.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé puis nuit claire. 29°C dans l'air, 35°C sur la piste et 69% d'humidité.
Affluence: environ 153 000 spectateurs sur les trois jours.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 2009.
Editions disputées à ce jour: 12 (toujours sur le même circuit).
Tracé modifié (version légèrement raccourcie du précédent tracé).
 
Fuseau horaire: GMT +4h (+3h de France, heure d'hiver).
Heure de départ: 17h, heure locale (14h, heure française).
Course se déroulant pendant le crépuscule!
Distance: 5,281 km x 58 tours, soit 306,183 km au total.
Décalage entre les lignes de départ et d'arrivée: -115 m.
ATTENTION: la course s'effectue dans le sens inverse des aiguilles d'une montre!


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'34"779 (moy. 210,958 km/h) par
Lewis Hamilton (Mercedes F1 W10) en 2019.
1'39"283 (moy. 201,388 km/h) par
Lewis Hamilton (Mercedes F1 W10) en 2019.
 
@LE PODIUM 2020:
P Pilote Châssis-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 33. Max Verstappen Red Bull RB16-Honda (P) en 1h36'28"645 (189,902 km/h)
2 77. Valtteri Bottas Mercedes F1 W11 (P) à 0'15"976 (189,380 km/h)
3 44. Lewis Hamilton Mercedes F1 W11 (P) à 0'18"415 (189,300 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Verstappen titré au terme d'un revirement de situation incroyable!Un moment d'anthologie. On l'avait imaginé dans nos scénarios les plus fous. Un dénouement dans l'ultime tour pour couronner une saison de légende. Et cette fin a eu lieu grâce à un homme: Nicholas Latifi (Williams). Le pilote canadien est allé finir sa course dans le mur à cinq tours de l'arrivée, provoquant la sortie de la voiture de sécurité, alors que Lewis Hamilton filait presque tranquillement vers la victoire et le titre. Tout a alors basculé.

Revenons au départ. Premier fait important de cette course. En pole, Max Verstappen manquait son départ et abandonnait la première place à Lewis Hamilton à la sortie du premier virage. Le duel était lancé. Les deux pilotes se retrouvaient au virage 6. En arrivant de loin, le Néerlandais plongeait à l'intérieur pour passer immédiatement le Britannique. Une manœuvre culottée qui provoqua un premier moment de tension. Car Lewis Hamilton fit le choix de couper le virage pour éviter un contact avec un bon gain de temps dans l'opération. Une situation rapidement jugée par les commissaires comme non sanctionnable, pas du tout du goût de Red Bull. A ce moment-là, le septuple Champion du monde se retrouvait dans une position idéale. Avec des gommes médiums alors que son rival était en tendres. La valse des premiers arrêts n'allait d'ailleurs rien changer au classement entre les deux.

Sauf que Red Bull fit le choix de laisser Sergio Pérez en piste afin de bloquer Lewis Hamilton. Une opération réalisée avec brio par le Mexicain lors du tour 21. Ce qui a permis à Max Verstappen de passer de sept à deux secondes de retard sur le pilote Mercedes. On pensait alors voir une vraie bagarre mais le Britannique était trop rapide à Yas Marina et reprenait ses distances avec le Néerlandais. Au 37ème tour, Verstappen tenta alors un coup de poker: un deuxième arrêt sous voiture de sécurité virtuelle, suite à l'abandon d'Antonio Giovinazzi. Avec des pneus plus frais, il allait tenter de fondre sur le leader mais Lewis Hamilton gérait parfaitement son avance. A dix tours de l'arrivée, l'écart était toujours supérieur à dix secondes. Le huitième titre mondial était à portée de main du Britannique.

Puis, Nicholas Latifi est allé fracasser sa voiture dans le mur dans le dernier secteur, au tour 53. La course passait sous régime de voiture de sécurité à cinq tours de l'arrivée. Hamilton resta en piste, Verstappen plongea dans les stands pour mettre des gommes tendres. Son troisième arrêt du jour. Mais la course allait-elle reprendre? Oui, à un tour de la fin. Et après un nouvel imbroglio avec la direction de course. Car après l'arrêt du Néerlandais, cinq retardataires se retrouvaient entre les deux rivaux. Dans un premier temps, la direction de course annonçait que ces voitures ne pouvaient pas récupérer leur tour (comme cela se fait habituellement). Puis, la décision changea à deux tours de l'arrivée. Les retardataires étaient autorisés à doubler la voiture de sécurité, la course allait reprendre pour un tour et Max Verstappen, avec des pneus tendres frais, se trouvait dans les échappements de Lewis Hamilton. Pour nous offrir un dernier tour de légende. Agressif, Verstappen passait Hamilton à l'intérieur dans le virage 5. Le Néerlandais résistait au virage 6 à une attaque du Britannique, puis à une autre dans l'ultime secteur, et franchissait la ligne en vainqueur, devenant le 34ème Champion du monde de Formule 1. Le pilote Red Bull réalisait ainsi son rêve de gosse et pouvait savourer avec son clan et notamment son père, Jos, ex-pilote F1: "C'est incroyable. L'objectif quand j'étais enfant c'était d'être pilote de Formule 1, de remporter des courses, d'entendre l'hymne joué pour moi et de finir Champion du monde. C'est encore mieux puisque c'est partagé avec mon père. On est restés ensemble jusqu'au dernier, l'équipe, ma famille, mes amis, tous m'ont soutenu. C'est vraiment incroyable."
.:: Programme ::.
.:: Affiche ::.
>> 1057ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.