En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Courses 2022 » Grand Prix du Canada

Grand Prix du Canada

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Neuvième manche du Championnat du monde 2022 de F1. FIA F1WC
Dates: 17, 18 et 19 juin. Lieu: Circuit Gilles-Villeneuve, Montréal.
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Partants: 20. Classés: 17.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé. 20°C dans l'air, 41°C sur la piste et 33% d'humidité.
Affluence: environ 338 000 spectateurs sur les trois jours.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1967.
Editions disputées à ce jour: 51 (8 à Mosport Park, 2 à Mont-Tremblant et 41 à Montréal).
 
Fuseau horaire: GMT -4h (-6h de France, heure d'été).
Heure de départ: 14h, heure locale (20h, heure française).
Distance: 4,361 km x 70 tours, soit 305,270 km au total.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'10"240 (moy. 223,514 km/h) par
Sebastian Vettel (Ferrari SF90) en 2019.
1'13"078 (moy. 214,833 km/h) par
Valtteri Bottas (Mercedes F1 W10) en 2019.
 
@LE PODIUM 2019: (dernier GP s'étant déroulé sur ce circuit)
P Pilote Châssis-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 44. Lewis Hamilton Mercedes F1 W10 (P) en 1h29'07"084 (205,527 km/h)
2 5. Sebastian Vettel Ferrari SF90 (P) à 0'03"658 (205,387 km/h)
3 16. Charles Leclerc Ferrari SF90 (P) à 0'04"696 (205,347 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Victoire solide de Verstappen qui conforte sa place au championnat!Impérial Max Verstappen. Intouchable samedi lors des qualifications, sur piste humide de Montréal, le Champion du monde en titre a résisté à Carlos Sainz, dimanche, lors du Grand Prix du Canada, sur piste sèche, pour s'offrir un 26ème succès en carrière, le sixième cette saison. Lewis Hamilton termine troisième au volant de sa Mercedes et complète le podium. 19ème sur la grille, Charles Leclerc limite la casse en prenant la cinquième place.

En pole, Verstappen a parfaitement réussi son départ et pris une petite marge sur la concurrence dès le début de course. Surprenant deuxième des qualifications, Fernando Alonso, lui, n'a pu tenir que quelques tours avec son Alpine face à la Ferrari de Carlos Sainz avant de logiquement céder dès le tour 3. Le duel pouvait alors démarrer avec trois secondes d'avance en faveur du Néerlandais. Plus rapide, l'Espagnol débutait sa remontée à coup de dixièmes mais au tour 9, la course basculait une première fois.

Sergio Pérez, victime d'un problème de boîte de vitesses, était contraint à l'abandon, provoquant une voiture de sécurité virtuelle. Une aubaine pour Max Verstappen afin d'effectuer un premier arrêt avec une perte de temps minimale. Carlos Sainz basculait alors en tête. Le pilote Red Bull ressortait troisième mais allait rapidement se débarrasser d'Alonso pour partir en chasse du pilote de la Scuderia. Une première bataille attendue mais finalement avortée par l'abandon de Mick Schumacher au tour 20. La voiture de sécurité virtuelle était à nouveau déployée, offrant une opportunité d'arrêt à Sainz. L'Ibère imita Verstappen quelques tours plus tôt et ressortait deuxième derrière le leader du championnat mais à une dizaine de secondes de ce dernier.

Le Néerlandais, agacé par l'usure précoce de ses pneus, voyait alors l'Espagnol revenir sur lui à coup de dixièmes et opta pour une stratégie à deux arrêts au tour 43. Sainz reprenait alors la tête et espérait une voiture de sécurité... qui arriva comme par magie au tour 49, quand Tsunoda manquait sa sortie des stands et allait alors s'encastrer dans le mur. Le pilote Ferrari plongeait dans les stands et ressortait juste derrière Max Verstappen à quinze tours du but. La bagarre allait enfin avoir lieu à la relance avec Lewis Hamilton, troisième, en observateur privilégié.

Pendant quinze tours et avec l'aide du DRS, Carlos Sainz, à la recherche de sa première victoire, a alors tout tenté mais la Red Bull, incroyablement véloce en ligne droite, a résisté jusqu'au bout aux attaques de la Ferrari qui a fini par lâcher dans le dernier tour. Pour la plus grande joie de Christian Horner, le boss des voitures autrichiennes, et de Max Verstappen qui accentue son avance au Championnat du monde avec 46 points d'avance sur Sergio Pérez et 49 sur Charles Leclerc.

Derrière, les Mercedes ont profité des déboires des uns et des autres pour prendre la troisième place avec Lewis Hamilton et la quatrième avec George Russell. On soulignera aussi la belle performance d'Esteban Ocon, sixième, au volant de l'Alpine alors que son coéquipier Fernando Alonso termine neuvième (suite à une pénalité de cinq secondes après la course qui lui fait perdre deux places), ainsi que le beau tir-groupé des Alfa Romeo avec Valtteri Bottas (7ème) et Zhou Guanyu (8ème).
.:: Affiche ::.
>> 1066ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.