En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2009 » Grand Prix d'Europe » Classement

Grand Prix d'Europe

Valence - Résultats de la course

Dimanche 23 Août 2009
14h00 - 15h40
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 23 Rubens Barrichello Brawn GP Mercedes 57 1h35'51"289 193,344 km/h
2 1 Lewis Hamilton McLaren Mercedes 57 1h35'53"647 + 0'02"358 193,265 km/h
3 4 Kimi Räikkönen Ferrari Ferrari 57 1h36'07"283 + 0'15"994 192,808 km/h
4 2 Heikki Kovalainen McLaren Mercedes 57 1h36'11"321 + 0'20"032 192,673 km/h
5 16 Nico Rosberg Williams Toyota 57 1h36'12"159 + 0'20"870 192,645 km/h
6 7 Fernando Alonso Renault Renault 57 1h36'19"033 + 0'27"744 192,416 km/h
7 22 Jenson Button Brawn GP Mercedes 57 1h36'26"202 + 0'34"913 192,178 km/h
8 5 Robert Kubica BMW Sauber BMW 57 1h36'27"956 + 0'36"667 192,119 km/h
9 14 Mark Webber Red Bull Renault 57 1h36'36"199 + 0'44"910 191,846 km/h
10 20 Adrian Sutil Force India Mercedes 57 1h36'39"224 + 0'47"935 191,746 km/h
11 6 Nick Heidfeld BMW Sauber BMW 57 1h36'40"111 + 0'48"822 191,717 km/h
12 21 Giancarlo Fisichella Force India Mercedes 57 1h36'54"903 + 1'03"614 191,229 km/h
13 9 Jarno Trulli Toyota Toyota 57 1h36'55"816 + 1'04"527 191,199 km/h
14 10 Timo Glock Toyota Toyota 57 1h37'17"808 + 1'26"519 190,479 km/h
15 8 Romain Grosjean Renault Renault 57 1h37'23"063 + 1'31"774 190,308 km/h
16 11 Jaime Alguersuari Toro Rosso Ferrari 56 1h36'38"330 + 1 tour 188,411 km/h
17 3 Luca Badoer Ferrari Ferrari 56 1h37'13"273 + 1 tour 187,283 km/h
18 17 Kazuki Nakajima Williams Toyota 54 1h33'55"440 + 3 tours 186,934 km/h
AB 12 Sébastien Buemi Toro Rosso Ferrari 41 freins
AB 15 Sebastian Vettel Red Bull Renault 23 moteur
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Nakajima (boîte de vitesses) est classé mais non arrivé

Barrichello et Brawn GP s'imposent

A-
A
A+
R.Barrichello (Brawn GP)R.Barrichello (Brawn GP)
L. Hamilton (McLaren)L. Hamilton (McLaren)
K. Räikkönen (Ferrari)K. Räikkönen (Ferrari)
H. Kovalainen (McLaren)H. Kovalainen (McLaren)
C'est par une belle journée d'été, sur les bords de la méditerranée qu'a débuté le Grand Prix d'Europe - 11ème des 17 manches du Championnat du monde de F1. Le circuit urbain de Valencia, tracé autour du port et des anciennes installations de la Coupe de l'America 2007.

Le soleil et un vent faible voyaient les températures atteindre 31°C dans l'air, 47°C sur la piste - des conditions éprouvantes pour les hommes et les mécaniques, avec au menu: 57 tours du tracé composé de 25 virages et long de 5,419 kilomètres.

Après un traditionnel tour de formation, les 20 pilotes qualifiés revenaient se positionner à leur emplacement sur la grille, sous les ordres du starter. A l'extinction des feux rouges, les deux McLaren-Mercedes en première ligne - équipées de gommes tendres - profitaient pleinement de leur système KERS pour se mettre à l'abri des velléités de leurs adversaires à l'approche du premier virage.

Hamilton virait en tête et bouclait le premier tour suivi de Kovalainen, Barrichello, Räikkönen, Vettel, Rosberg, Alonso, Button, Webber et Heidfeld.

A l'arrière du peloton, Romain Grosjean devait regagner les stands changer le museau avant de sa Renault, endommagé lors d'un contact dans le premier virage avec la Ferrari de Luca Badoer. Glock et Buemi s'arrêtaient eux aussi réparer les dégâts consécutifs à leur empoignade musclée au démarrage!

Après 5 tours, Hamilton occupait solidement les commandes devant Kovalainen (+ 3"0), Barrichello (+ 4"9), Vettel (+ 6"0), Rosberg (+ 7"6), Alonso (+ 9"7), Webber (+ 13"2), passé devant Button (+ 13"5) et Kubica (+ 14"2), après avoir doublé Heidfeld. Nick se retrouvait aussitôt sous la pression des Force India de Sutil et Fisichella.

Lewis continuait à creuser l'écart, non seulement sur Kovalainen (plus de 5 secondes après 8 tours) mais aussi sur Barrichello, esseulé à la 3ème place devant Räikkönen et Vettel.

La situation restée inchangée après 16 tours, lorsque la première vague de ravitaillement débutait avec le retour au stand du leader, imité par Vettel et Kubica. Sebastian allait devoir stopper une deuxième fois d'affilée suite à un problème de remplissage du réservoir de sa RB5 - les derniers espoirs du jeune allemand allaient partir en fumée au 23ème tour.

Barrichello héritait des commandes, et accélérait immédiatement la cadence - Rubens signait deux tours consécutifs sous la barre des 1'39"5 et s'emparait même du tour le plus rapide en course.

Hamilton récupérait la première place, quelques longueurs seulement devant la Brawn du vétéran brésilien, débarrassé de la McLaren de Kovalainen. Räikkönen et sa Ferrari récupéraient la 4ème place, convoitée par la Williams de Rosberg.

A mi-parcours, Hamilton devançait Barrichello (+ 4"1), Kovalainen (+ 8"6), Räikkönen (+ 14"5), Rosberg (+ 19"7), Alonso (+ 24"8), Webber (+ 28"8), Fisichella (+ 30"3), Button (+ 31"8) et Nakajima (+ 33"6).

Barrichello ne relâchait pas ses efforts pour maintenir l'écart à moins de 4 secondes derrière Hamilton, et améliorait à plusieurs reprises son tour le plus rapide en course.

Lewis Hamilton regagnait les stands au 38ème tour où une mésentente pour changer les pneus de sa McLaren-Mercedes lui coûtait un temps précieux. Dans le peloton, l'éclatement d'un pneu arrière de la Williams de Nakajima - et les drapeaux jaunes agités - décidaient l'équipe Brawn à anticiper le deuxième arrêt de Barrichello.

Un coup de poker dont le Brésilien profitait pour grignoter suffisamment de terrain et prendre un avantage définitif sur la victoire - une joie à laquelle Rubens Barrichello n'avait plus goûté depuis un lointain Grand Prix de Chine, en septembre 2004. C'est le 10ème succès de sa longue carrière, 281 départs en Grand Prix.

L'infortuné Lewis Hamilton et le rusé Kimi Räikkönen se partagent les deux places restantes sur le podium. Heikki Kovalainen - 4ème - a résisté au retour rapide de Nico Rosberg dans ses roues en fin de course.

Alonso, Button et Kubica se partagent les dernières places dans les points à Valencia.

C'est finalement Timo Glock et sa Toyota - seulement 14ème - qui repartent avec le bonus honorifique du tour le plus rapide en course. Une performance - la première de sa carrière - réalisée dans l'avant dernier tour d'une course frustrante pour l'équipe japonais - Jarno Trulli a rallié l'arrivée à une décevante 13ème place.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le paddock perd la mémoire!
memory • Retrouvez toutes les associations nom + image en retournant les cartes deux par deux!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.