En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2002 » Grand Prix de Malaisie » Conférence de presse

Grand Prix de Malaisie

Sepang - Conférence de presse

Dimanche 17 Mars 2002
10h35
R. Schumacher (Williams)
1 Ralf Schumacher
(Williams FW24-BMW)
en 1h34'12"912
J.P. Montoya (Williams)
2 Juan Pablo Montoya
(Williams FW24-BMW)
à 0'39"700
M. Schumacher (Ferrari)
3 Michael Schumacher
(Ferrari F2001)
à 1'01"795

Les interviews d'après course

A-
A
A+
Question: Félicitation Ralf! Il semble que cela a vraiment été une course parfaite pour vous?
Ralf Schumacher: Oui, c'était une course vraiment parfaite. L'équipe a effectué un travail formidable, la voiture était comme il le fallait, vraiment parfaite durant toute la course, et particulièrement dans la deuxième partie, où il y avait beaucoup plus de déchets de gomme sur le circuit. C'était comme un jeu facile. J'étais stupéfait de la rapidité que la voiture avait aujourd'hui. Je ne peux pas le croire, pour être honnête. Tout le mérite revient à l'équipe, je dois dire...

Q: Juan Pablo, parlez-nous de l'incident au premier virage.
Juan Pablo Montoya: Nous avons dû aller à l'extérieur de Michael, car il s'était placé sur la droite. Arrivé au virage, je lui ai laissé assez de place. Je lui en ai déjà parlé, et il m'a dit qu'il avait un peu de sous-virage. Il m'a touché, et voilà. Pour moi, c'est un incident de course. J'étais un peu énervé, car je pensais qu'il n'y avait pas de sousvirage, qu'il passait en force, c'est pour ça que j'ai eu ce geste. C'est un peu frustrant, car j'avais une très bonne voiture. J'ai réalisé le meilleur tour en course.

Q: Pensez-vous que votre pénalité de traversée des stands était injuste?
JPM: Je pense qu'elle était très injuste. Je lui ai laissé de l'espace, il a eu un peu de sousvirage, il m'a touché et c'est tout. C'était un incident de course. Quand je pense ce qui est arrivé lors de la première course, là ils ont été à l'extrême, mais je dois l'accepter. Les commissaires ont dit à tout le monde "qu'ils devaient faire quelque chose", et ils ne l'ont pas fait en Australie.

Q: Michael, comment voyez-vous l'incident du premier virage?
Michael Schumacher: Vous pouvez le voir de deux manières. Evidement, s'il m'avait laissé plus d'espace, nous ne nous serions pas touchés, mais il n'a pas eu la volonté de le faire. Il n'y avait donc pas assez d'espace, et nous nous sommes touchés. Je n'ai pas vu de mal à cela. C'était dommage. J'ai perdu mon aileron avant, j'ai dû passer par les stands, et j'ai évidement perdu beaucoup de temps lors de ce tour, en plus de l'arrêt au stand. Mais c'était une course très excitante à la fin.

Q: Pensez-vous que Juan Pablo ait été durement puni aujourd'hui?
MS: Pour être honnête, oui. Je pense que nous avons déjà vu des situations plus extrêmes, où rien n'a été fait, et aujourd'hui, pour une petite "touchette", une pénalité est appliquée. Cette situation ne semble pas être très logique. C'est un point que nous devrons tous améliorer dans le futur.

Q: Ralf, êtes-vous confiant vis-à-vis de la chaleur au Brésil?
RS: L'année dernière, nous étions plus forts que Ferrari là-bas. Juan Pablo n'a pas eu de chance. Il aurait pu gagner la course, mais quelqu'un lui est rentré dedans (Jos Verstappen, Ndlr). Donc je pense que nous pouvons espérer être sur le podium encore, et donner beaucoup de difficultés à Michael et Rubens là-bas.
source: DailyF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.