En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2004 » Grand Prix de Malaisie » Conférence de presse

Grand Prix de Malaisie

Kuala Lumpur - Conférence de presse

Dimanche 21 Mars 2004
10h35
M. Schumacher (Ferrari)
1 Michael Schumacher
(Ferrari F2004)
en 1h31'07"490
J.P. Montoya (Williams)
2 Juan Pablo Montoya
(Williams FW26-BMW)
à 0'05"022
J. Button (BAR)
3 Jenson Button
(BAR 006-Honda)
à 0'11"568

L'interview des trois premiers de la course

A-
A
A+
Question: Michael, parlez-nous des conditions de piste lors des premiers tours. Est-ce que la piste était fortement mouillée?
Michael Schumacher: Lors du tout premier tour, cela glissait très fort dans le quatrième et le onzième virage et ensuite c'était bien. Lorsque la pluie est revenue, cela glissait à nouveau dans ces virages. Ensuite, durant les cinq ou six tours suivants la pluie a humidifié certains virages mais il était difficile de savoir à quel point ils étaient mouillés et comment ils allaient être lors du passage suivant. C'était vraiment imprévisible.

Q: Vous aviez deux secondes d'avance à la fin du premier tour. Parlez-nous de ça.
MS: Oui, peut-être que je me suis mieux débrouillé que Rubens qui semble avoir perdu pas mal de temps lors de cette phase de la course. J'ai poussé aussi fort que je le pouvais mais c'était vraiment très difficile.

Q: Pour quelle raison avez-vous ravitaillé dès le neuvième tour?
MS: Pour faire de bonnes qualifications, afin de me mettre en bonne position. Quand vous êtes-vous arrêté ? (il adresse sa question à Montoya)
JPM: Au 13ème.

Q: Vous aviez pratiquement des stratégies différentes...
MS: Il n'y avait que quatre tours de différence. Ce n'est pas beaucoup.

Q: Aucun problème avec votre stratégie de course?
MS: Non, tout s'est déroulé comme nous l'avions prévu.

Q: Vous aviez des pneus différents par rapports à Rubens. Cela s'est passé sans problème?
MS: Ils ont parfaitement fonctionné.

Q: Juan Pablo, parlez-nous de votre départ derrière Webber...
Juan Pablo Montoya: Oui, c'était dommage car ma voiture se comportait bien mieux que lors de la dernière course. Je suis très bien parti mais j'ai dû l'éviter et cela a coupé mon élan. A part ça, je n'ai eu aucun problème.

Q: Vous avez buté sur Rubens mais vous avez aussi eu d'autres problèmes dans le trafic, n'est-ce pas?
JPM: Oui, quelquefois. J'ai eu des problèmes avec Massa et sa Ferrari bleue... (Montoya se met à rire)

Q: Que pensez-vous de cette course durant laquelle vous avez été assez compétitif?
JPM: Cela s'est bien passé. Nous étions plus compétitifs que la dernière fois et je suis persuadé que si je n'étais pas tombé sur Rubens en fin de course, j'aurais terminé plus près de Michael. En fin de course, j'étais sous les 95 secondes au tour, sans problème. C'est donc un peu dommage mais j'aurai d'autres occasions. Je suis content d'avoir marqué des points. C'est bien pour moi et pour l'équipe.

Q: Jenson, en Australie, vous avez perdu des positions en course et ici vous en avez gagné. Que s'est-il passé?
Jenson Button: Melbourne était notre première course avec Michelin et depuis lors, nous avons récolté beaucoup d'informations. Nous avons compris ce qui n'allait pas et nous avons réglé ce problème et c'est génial.

Q: En début de week-end, vous n'aviez pas l'air très content de vos pneus...
JB: Nous avions des difficultés à trouver un bon équilibre. Avec du sous-virage, j'aurais perdu beaucoup de temps mais je ne voulais pas d'une voiture survireuse en course et c'était donc compliqué. Nous avons finalement réglé ça et je remercie les gars de l'équipe qui ont fait du très bon travail.

Q: Est-ce que quelque chose s'est mal passé aujourd'hui?
JB: J'ai pris un bon départ mais lorsque j'ai voulu éviter Webber, Trulli était à ma gauche et nos roues se sont touchées. J'ai pensé que quelque chose s'était cassé sur ma voiture mais finalement tout s'est parfaitement bien passé et j'en suis très heureux. Ensuite, Jarno et moi avons fait une bonne course ensemble. Ce fut une course très agréable et pas seulement parce que je la termine à la troisième position.

Q: Takuma a aussi fait une belle course. Est-ce que c'est la fin du tunnel pour BAR?
JB: Nous avons bien travaillé cet hiver. Nous avons progressé et c'est grâce à tous les membres l'équipe. Tout le monde est positif et c'est génial. Il n'y a pas une seule personne négative dans l'équipe et nous progressons par petites touches, courses après courses.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Maps en cliquant ici.
.:: Twitter ::.
>> Actualité, commentaires, résultats... retrouvez les tweets postés par notre équipe!
Twitter • Suivez-nous sur Twitter à l'adresse:
twitter.com/ZoneF1
.:: Publicité ::.