En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2003 » Grand Prix d'Autriche » Qualifications 2

Grand Prix d'Autriche

A1-Ring - Résultats des qualifications 2

Samedi 17 Mai 2003
14h00 - 15h00
P Pilote Voiture Moteur Temps Ecart Moyenne Tours
1 1. Michael Schumacher Ferrari Ferrari 1'09"150 225,215 km/h 3
2 6. Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 1'09"189 + 0'00"039 225,088 km/h 3
3 3. Juan Pablo Montoya Williams BMW 1'09"391 + 0'00"241 224,433 km/h 3
4 9. Nick Heidfeld Sauber Petronas 1'09"725 + 0'00"575 223,357 km/h 3
5 2. Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 1'09"784 + 0'00"634 223,169 km/h 3
6 7. Jarno Trulli Renault Renault 1'09"890 + 0'00"740 222,830 km/h 3
7 17. Jenson Button BAR Honda 1'09"935 + 0'00"785 222,687 km/h 3
8 15. Antonio Pizzonia Jaguar Ford Cosworth 1'10"045 + 0'00"895 222,337 km/h 3
9 11. Giancarlo Fisichella Jordan Ford Cosworth 1'10"105 + 0'00"955 222,147 km/h 3
10 4. Ralf Schumacher Williams BMW 1'10"279 + 0'01"129 221,597 km/h 3
11 20. Olivier Panis Toyota Toyota 1'10"402 + 0'01"252 221,210 km/h 3
12 16. Jacques Villeneuve BAR Honda 1'10"618 + 0'01"468 220,533 km/h 3
13 21. Cristiano Da Matta Toyota Toyota 1'10"834 + 0'01"684 219,861 km/h 3
14 5. David Coulthard McLaren Mercedes 1'10"893 + 0'01"743 219,678 km/h 3
15 10. Heinz-Harald Frentzen Sauber Petronas 1'11"307 + 0'02"157 218,402 km/h 3
16 12. Ralph Firman Jordan Ford Cosworth 1'11"505 + 0'02"355 217,797 km/h 3
17 14. Mark Webber Jaguar Ford Cosworth 1'11"662 + 0'02"512 217,320 km/h 3
18 18. Justin Wilson Minardi Ford Cosworth 1'14"508 + 0'05"358 209,019 km/h 3
19 8. Fernando Alonso Renault Renault 1'20"113 + 0'10"963 194,395 km/h 3
20 19. Jos Verstappen Minardi Ford Cosworth 0'00"000 2

C'est pas du Mozart mais ça s'en approche

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
K. Räikkönen (McLaren)K. Räikkönen (McLaren)
J.P. Montoya (Williams)J.P. Montoya (Williams)
N. Heidfeld (Sauber)N. Heidfeld (Sauber)
R. Barrichello R. Barrichello
Un beau soleil dans un ciel bleu et une température printanière étaient de mises lorsque le feu vert à libéré la Williams-BMW de Ralf Schumacher: le premier en piste cet après-midi par la faute de sa sortie de route vendredi après-midi. Prudent, peut-être un peu trop, l'Allemand restait bien au delà de la barre des 1'10 au tour. Visiblement déçu, la Williams était toutefois une proie inaccessible pour la Jordan de Ralph Firman qui terminait à plus d'une seconde de la FW25.

C'est ensuite à Justin Wilson de venir s'illustrer face au chronomètre et le jeune Anglais s'en acquittait avec difficultés, sa Minardi paraissant chargée à raz bord. Victime de problème électriques ce matin, la prestation de Jos Verstappen sera de très courte durée par la faute d'un nouvel ennui technique à bord de la PS03. Le Néerlandais sera contraint d'abandonner sa Minardi sur le bas côté de la piste, à la sortie du premier virage.

En difficulté depuis le début du week-end, Cristiano Da Matta et sa Toyota s'en tiraient avec les honneurs bien qu'il accuse un peu plus de cinq dixièmes de retard sur Ralf. Frentzen emboîtait le pas du Brésilien, avec l'espoir de déloger la Williams de son compatriote. Le manque d'efficacité de la Sauber sur le tracé autrichien n'a semble-t-il pas été complètement comblé puisque Heinz-Harald ne pourra que précéder la Jordan de Firman.

Rassuré par le niveau de compétitivité de sa TF103 après le passage de son équipier, Olivier Panis rentrait rapidement dans le rythme affiché un peu plus tôt par la Williams-BMW. Ce ne sera toutefois pas suffisant (à 12 centièmes près) pour passer devant Ralf!

A l'annonce du nom de Fernando Alonso, l'équipe Renault et la foule retenait son souffle mais les espoirs des supporteurs du fougueux Espagnol allaient en être pour leur frais lorsque la R23 s'en allait visiter un bac à graviers. Alonso parvenait toutefois à revenir en piste et terminait son tour au delà de la barre des 1'20...

Passé à côté de son sujet, Frentzen allait se mordre un peu plus les doigts aux vues des partiels de Nick Heidfeld dont la C22 venait à bout du chrono de Ralf Schumacher et offrait à la Sauber une première position provisoire qui faisait un bien fou au morale des troupes suisses. Suivi dans l'ordre d'entrée en scène par Jarno Trulli, Nick Heidfeld conservait sa pole-position après le passage de l'Italien.

Se pressaient ensuite quelques 'outsiders' du calibre de Giancarlo Fisichella pour commencer. Convaincu d'avoir sa place dans le Top 10, l'Italien signait un bon chrono, malheureusement ponctué par une ruade du train arrière de l'EJ13 dans la dernière courbe ce qui coûtait quelques précieux centièmes au vainqueur du Grand Prix du Brésil 2003. Antonio Pizzonia entrait à son tour dans l'arène avec sa Jaguar R4 et s'invitait à une encourageante 3ème place provisoire, entre Trulli et Fisichella.

Leader du Championnat du monde, vexé de ne pas être allé bien loin en Espagne, Kimi Räikkönen avait l'intention de faire remonter sa côte malgré des difficulté à bien équilibrer sa vieillissante MP4/17D. Le Finlandais s'en sortait avec brio et s'emparait logiquement de la première place, plus d'une demi seconde devant Heidfeld.

Quant à David Coulthard, dans l'incapacité de trouver un équilibre satisfaisant, les misères s'accumulaient un peu plus lorsqu'il était obligé de contre-braquer dans la dernière courbe afin de ramener sa McLaren dans le droit chemin. Il ne pourra que se ranger derrière la Toyota de Cristiano Da Matta, en 14ème position.

Juan Pablo Montoya, le couteau entre les dents, espérait faire jeu égal avec la McLaren de Räikkönen mais malgré ses efforts, le Colombien accusait un peu plus de deux dixièmes de retard. Un intervalle assez large pour permettre à certains rivaux de s'immiscer. Le premier du dernier 'quintet' à s'élancer était le premier représentant de chez BAR-Honda: Jenson Button.

Incisif, le jeune Anglais se savait observer par Jacques Villeneuve. Dans le coup en vitesse de pointe, une certaine instabilité au freinage et une glissade dans la dernière courbe le reléguait derrière Jarno Trulli dont la Renault terminera au 6ème rang.

Peut être trop pressé, Villeneuve perdait plus de sept dixièmes dans le premier secteur, un retard énorme qu'il ne pourra combler et qu'il alourdissait même par une sortie très large du dernier virage. Il s'élancera en 12ème position demain!

Mark Webber allait les accumuler... après avoir frôlé les piles de pneus au premier virage, la suite de sa prestation se résumait plus à une tentative de domptage de sa R4. La Jaguar était trop nerveuse cet après-midi et l'Australien ne pourra que constater l'étendue des dégâts à son passage sur la ligne de chronométrage: 17ème!

Pressenti pour s'emparer de la pole-position, Rubens Barrichello allait subir une douche froide en se voyant dans l'incapacité d'améliorer le chrono de Nick Heidfeld et sa Sauber. Egalement partant pour affronter le meilleur chrono de Räikkönen, Michael Schumacher devait sortir la grosse attaque pour compenser, qui plus est, une immense glissade de la F2003-GA dès les premiers kilomètres.

A plus de 225 km/h de moyenne, le quintuple Champion du monde parvenait à finir son tour sans autre écart. Une performance qui permettait à l'aîné des Schumacher de prendre l'avantage sur Kimi Räikkönen pour 39 millièmes grâce à un dernier rugissement du puissant V10 Ferrari. Michael, le poing levé, venait en effet d'obtenir la 54ème pole-position de sa carrière.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.