En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2003 » Grand Prix de France » Qualifications 1

Grand Prix de France

Magny-Cours - Résultats des qualifications 1

Vendredi 04 Juillet 2003
14h00 - 15h00
P Pilote Châssis Moteur Temps Ecart Moyenne Tours
1 19. Jos Verstappen Minardi Ford Cosworth 1'20"817 196,488 km/h 3
2 12. Ralph Firman Jordan Ford Cosworth 1'23"496 + 0'02"679 190,184 km/h 3
3 9. Nick Heidfeld Sauber Petronas 1'24"042 + 0'03"225 188,948 km/h 3
4 20. Olivier Panis Toyota Toyota 1'24"175 + 0'03"358 188,650 km/h 3
5 15. Antonio Pizzonia Jaguar Ford Cosworth 1'24"642 + 0'03"825 187,609 km/h 3
6 16. Jacques Villeneuve BAR Honda 1'24"651 + 0'03"834 187,589 km/h 3
7 14. Mark Webber Jaguar Ford Cosworth 1'25"178 + 0'04"361 186,428 km/h 3
8 10. Heinz-Harald Frentzen Sauber Petronas 1'26"151 + 0'05"334 184,323 km/h 3
9 21. Cristiano Da Matta Toyota Toyota 1'26"975 + 0'06"158 182,577 km/h 3
10 2. Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 1'27"095 + 0'06"278 182,325 km/h 3
11 1. Michael Schumacher Ferrari Ferrari 1'27"929 + 0'07"112 180,596 km/h 3
12 11. Giancarlo Fisichella Jordan Ford Cosworth 1'28"502 + 0'07"685 179,426 km/h 3
13 5. David Coulthard McLaren Mercedes 1'28"937 + 0'08"120 178,549 km/h 3
14 3. Juan Pablo Montoya Williams BMW 1'28"988 + 0'08"171 178,447 km/h 3
15 7. Jarno Trulli Renault Renault 1'29"024 + 0'08"207 178,374 km/h 3
16 6. Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 1'29"120 + 0'08"303 178,182 km/h 3
17 4. Ralf Schumacher Williams BMW 1'29"327 + 0'08"510 177,769 km/h 3
18 8. Fernando Alonso Renault Renault 1'29"455 + 0'08"638 177,515 km/h 3
19 17. Jenson Button BAR Honda 1'30"731 + 0'09"914 175,018 km/h 3
20 18. Justin Wilson Minardi Ford Cosworth 0'00"000 3
* Les changements intervenus durant les qualifications:
Wilson (2ème) a vu son temps annulé (1'20"968) pour poids de sa monoplace non conforme (597,5 kg au lieu des 600 kg minimum)

Pari réussi pour Minardi

A-
A
A+
J. Verstappen (Minardi)J. Verstappen (Minardi)
R. Firman (Jordan)R. Firman (Jordan)
N. Heidfeld (Sauber)N. Heidfeld (Sauber)
O. Panis (Toyota)O. Panis (Toyota)
Nevers/Magny-Cours n'est pas toujours l'endroit idéal pour bronzer. Ce matin pour les premiers essais libres c'est même un parapluie qui était l'accessoire à la mode. Pourtant, grâce au vent, le ciel s'est éclairci 'entre midi et deux' ce qui a permis à la piste de s'assécher un peu pendant la pause déjeuné. Ce n'était néanmoins pas encore assez sec lors de l'entrée en piste des ténors de la catégorie.

Ce sont quelques gouttes de pluie qui saluaient l'entrée en piste de Michael Schumacher. Le pilote de la Ferrari, sur des œufs, s'en tirera sans mal pour signer le premier temps de référence: 1'27"929. Visiblement moins à l'aise à bord de sa McLaren-Mercedes équipée de Michelin, Kimi Räikkönen se voyait relégué à plus d'une seconde.

Ce sera ensuite au tour des deux Williams-BMW de venir se mesurer au tracé nivernais toujours bien mouillé. Ralf Schumacher ne pourra pas faire mieux que son rival Finlandais au contraire d'un Juan Pablo Montoya très motivé et qui parviendra à déloger Kimi de la deuxième place bien que la FW25 du Colombien reste à plus d'une seconde de la voiture rouge. Dernier représentant du premier quintet, Fernando Alonso était relégué à plus d'une seconde et demi, le jeune Espagnol ayant été contraint de ramener sa R23 à la raison dans le dernier secteur ce qui lui coûtait environ 5 dixièmes.

Un rayon de soleil saluait cette fois l'entrée en piste de Rubens Barrichello. Le pilote de la deuxième F2003-GA ne profitait pas pour autant d'un tracé moins piégeux comme le prouvait son sous virage dans le premier secteur. Cela ne lui coûtera pas énormément de temps et le Brésilien s'emparait logiquement de la première position grâce à un chrono inférieur de près huit dixièmes par rapport à celui de Michael!

David Coulthard se frottait les mains à l'idée de pouvoir profiter des conditions. Mais l'Ecossais allait vite déchanter et terminer sa prestation pour quelques millièmes seulement devant la Williams de Montoya. Equipé d'un casque à la décoration 'inédite', Jarno Trulli se donnait au maximum à bord de sa Renault pour tenter de hisser haut les couleurs du constructeur. Son agressivité sera sanctionné par un rappel à l'ordre de sa R23, très instable sur un sol encore mouillé dans le deuxième et troisième secteur.

Comme un poisson dans l'eau, Giancarlo Fisichella menait sa Jordan de mains de maîtres sur le tracé nivernais et s'emparait avec maestria de la troisième place, à moins d'une seconde des deux Ferrari de tête. Pour son premier tour chronométré du week-end, suite aux démêlés judiciaires de BAR-Honda, Jenson Button n'avait qu'une idée en tête... ramener sa voiture en un seul morceau. Il y parviendra sans se soucier de la sanction du chronomètre.

Toujours plus motivé, au volant d'une Jaguar de plus en plus efficace, Mark Webber allait effectuer un somptueux numéro de domptage. Après avoir risqué à plusieurs reprises de perdre le contrôle, l'Australien croisait la ligne de chronométrage en 1'25"178 qui lui offrait la pole position provisoire. D'emblée, la performance de Webber sera menacée par ce vieux briscard d'Heinz-Harald Frentzen qui faisait également preuve d'une belle maîtrise pour intercaler sa Sauber-Petronas devant les deux Ferrari.

Cristiano Da Matta se classait dans le sillage de Frentzen à l'issue du premier tour d'une Toyota cet après-midi. Il sera suivi en piste par la BAR-Honda d'un Jacques Villeneuve ultra-motivé. Sur une piste à la trajectoire désormais très praticable, le Canadien se faisait un plaisir de venir installer la BAR-Honda en tête de la hiérarchie, provoquant des hourras dans le stand BAR et l'hilarité de David Richards. La joie du clan BAR sera toutefois de courte durée puisque Nick Heidfeld améliorait un à un les partiels de références pour s'installer aux commandes de la séance en 1'24"042.

Beaucoup d'espoirs et les encouragements du public s'intensifiaient au moment où Olivier Panis pointait le museau de sa Toyota hors du garage. Malheureusement, les efforts et le courage du Français ne seront pas récompensé de la première place, Olivier échouant à un peu plus d'un dixième de la Sauber de Nick Heidfeld.

Parti en pneus 'sec', Ralph Firman jouait au rodéo avec son EJ13 et malgré un passage dans les graviers et par dessus un vibreur au Château d'Eau, le débutant Britannique imposa sa voiture jaune à la première place, une demi-seconde devant Heidfeld. Plus prudent que Firman dans son choix de gommes, Antonio Pizzonia parvenait toutefois à s'inviter dans le quatuor de tête.

Piste quasi sèche, capable de faire la part belle aux 'aventuriers', il n'en fallait pas tant pour entraîner les deux pilotes Minardi dans un pari fou et tenter d'utiliser comme Ralph Firman, un train de pneus pour le sec.

Expérimenté s'il en est, Jos Verstappen fera appel à toute sa science du pilotage pour pousser la Minardi dans ses derniers retranchements et signer une performance historique à bord de la monoplace italienne puisque le Néerlandais s'emparait de la pole-position provisoire. Conscient de pouvoir offrir une première ligne '100 pour 100 Minardi' à son patron, Justin Wilson parvenait à atteindre son objectif et devançait sans problème la Jordan de Ralph Firman et la Sauber de Nick Heidfeld.


Mise à jour:
La Minardi de Justin Wilson sera déclassée en fin d'après-midi après son passage sur la balance des commissaires techniques de la FIA... il manquait 2,5 kg!
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Maps en cliquant ici.
.:: Site Mobile ::.
>> Suivez toute l'actualité de la Formule 1 où que vous soyez!
mobile • Connectez-vous sur votre smartphone à l'adresse:
mobile.zonef1.com
.:: Publicité ::.