En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2003 » Grand Prix de France » Qualifications 2

Grand Prix de France

Magny-Cours - Résultats des qualifications 2

Samedi 05 Juillet 2003
14h00 - 15h00
Pos Pilote Voiture Moteur Temps Ecart Moyenne Tours
1 4 Ralf Schumacher Williams BMW 1'15"019 211,674 km/h 3
2 3 Juan Pablo Montoya Williams BMW 1'15"136 + 0'00"117 211,345 km/h 3
3 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 1'15"480 + 0'00"461 210,382 km/h 3
4 6 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 1'15"533 + 0'00"514 210,234 km/h 3
5 5 David Coulthard McLaren Mercedes 1'15"628 + 0'00"609 209,970 km/h 3
6 7 Jarno Trulli Renault Renault 1'15"967 + 0'00"948 209,033 km/h 3
7 8 Fernando Alonso Renault Renault 1'16"087 + 0'01"068 208,703 km/h 3
8 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 1'16"166 + 0'01"147 208,487 km/h 3
9 14 Mark Webber Jaguar Ford Cosworth 1'16"308 + 0'01"289 208,099 km/h 3
10 20 Olivier Panis Toyota Toyota 1'16"345 + 0'01"326 207,998 km/h 3
11 15 Antonio Pizzonia Jaguar Ford Cosworth 1'16"965 + 0'01"946 206,322 km/h 3
12 16 Jacques Villeneuve BAR Honda 1'16"990 + 0'01"971 206,255 km/h 3
13 21 Cristiano Da Matta Toyota Toyota 1'17"068 + 0'02"049 206,047 km/h 3
14 17 Jenson Button BAR Honda 1'17"077 + 0'02"058 206,023 km/h 3
15 9 Nick Heidfeld Sauber Petronas 1'17"445 + 0'02"426 205,044 km/h 3
16 10 Heinz-Harald Frentzen Sauber Petronas 1'17"562 + 0'02"543 204,734 km/h 3
17 11 Giancarlo Fisichella Jordan Ford Cosworth 1'18"431 + 0'03"412 202,466 km/h 3
18 12 Ralph Firman Jordan Ford Cosworth 1'18"514 + 0'03"495 202,252 km/h 3
19 19 Jos Verstappen Minardi Ford Cosworth 1'18"709 + 0'03"690 201,751 km/h 3
20 18 Justin Wilson Minardi Ford Cosworth 1'19"619 + 0'04"600 199,445 km/h 3

Ralf, chasseur de pole position comblé

A-
A
A+
R.Schumacher (Williams)R.Schumacher (Williams)
J.P. Montoya (Williams)J.P. Montoya (Williams)
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
K. Räikkönen (McLaren)K. Räikkönen (McLaren)
Partagé entre les rayons du soleil et les nuages, le ciel n'était pas menaçant au moment où le feu vert s'allumait au bout de la ligne droite des stands, signal du début de la deuxième et dernière séance de qualification du Grand Prix de France 2003.

En plus de devoir s'élancer en premier après avoir été disqualifié de son inopinée deuxième place lors de la première qualification, Justin Wilson a été une fois de plus accablé lors du dernier galop d'essais autorisé. La Minardi du débutant Britannique a connu un problème mécanique peu avant la fin du warm-up et stoppé sur le bas côté de la piste. Il lui faudra ainsi sauter dans la voiture de réserve pour s'aligner à temps au départ. Difficile dans ces conditions de réaliser une performance mais Wilson s'en tirait modestement avec un temps de 1'19"619.

Deuxième en piste, Jenson Button n'a pas été le plus chanceux depuis le début du week-end. Pourtant, le sociétaire de l'équipe BAR-Honda, également ébranlée depuis jeudi, réussissait sa prestation avec brio pour se voir crédité d'un tour en 1'17"077. C'est alors que les premiers ténors pointaient le bout de leur nez et Fernando Alonso s'emparait logiquement de la première place près d'une seconde plus vite que Button.

Très véloce ce matin et à l'occasion du warm-up, il était prévisible que Ralf Schumacher déloge la Renault de l'Espagnol de la pole provisoire. Le pilote Williams-BMW s'acquittera de sa tâche avec style et mettait la barre un peu plus haut: 1'15"017... un chrono largement valable pour permettre au jeune Allemand de rêver à sa troisième pole position de la saison après Monaco et Montréal.

Kimi Räikkönen, 'première gâchette' chez McLaren-Mercedes, affichait quelques millièmes de retard seulement à l'issue du premier secteur chronométré. Malgré ses efforts, le jeune pilote Finlandais ne parviendra pas à tenir le rythme de son adversaire et concédait un peu plus de 5 dixièmes sur la Williams de Ralf. Pour Jarno Trulli, l'objectif de s'emparer de la pole position paraissait au delà des possibilités de la R23. Combatif sans excès, Trulli parviendra à passer sous la barre des 1'16. Au contraire de Jarno, Juan Pablo Montoya avait l'ambition d'aller taquiner la performance de Ralf. Le Colombien échouera toutefois à 117 millièmes.

Pas souvent vu sous son meilleur jour sur un seul tour, David Coulthard affichait déjà deux dixièmes de retard à l'issue du premier secteur du circuit de Magny-Cours. L'Ecossais restait toutefois sur le bon chemin jusqu'au terme de sa prestation qui le voyait talonner son rival Finlandais de quelques millièmes seulement. Avant de voir s'élancer la première Ferrari, c'est l'Italien Giancarlo Fisichella qui devait subir le supplice nivernais à bord de son EJ13. Le pilote de la Jordan aura beau tenter de sur-piloter, il ne parviendra pas à s'extraire du fond de la grille une fois encore.

Attendu au tournant, Michael Schumacher réussissait son passage dans le premier secteur mais la sanction tombait dès la deuxième portion. Au final, le pilote Allemand et sa Ferrari équipée de Bridgestone se voyaient écarter de la première ligne pour un peu plus de trois dixièmes de retard sur la Williams-BMW Michelin de Montoya.

Rubens Barrichello ne fera pas aussi bien que son chef de file et le Brésilien devra user de toute son expérience pour ne pas perdre pied. Malheureusement, c'était excessivement difficile pour 'Rubinho' relégué derrière la Renault d'Alonso.

Cristiano Da Matta mènera sa barque sans encombre à bon port, un effort salué par une meilleure performance que la BAR-Honda de Button. Ancien vainqueur à Magny-Cours, Heinz-Harald Frentzen se contentera également de ne pas perdre le contrôle de sa Sauber sans véritablement pouvoir espérer se frayer un chemin dans le Top 10. A la différence de ses camarades passés juste avant lui, Mark Webber et sa Jaguar étaient chaussés de Michelin et parviendra ainsi à se porter à la hauteur des performances de la Toyota de Da Matta et même un peu mieux puisque l'Australien venait terminer sa prestation sur les talons de la Ferrari de Barrichello.

Beaucoup d'espoirs reposaient sur les épaules de Jacques Villeneuve, deuxième pilote de l'écurie BAR-Honda en piste cet après-midi. Le Québécois ne fera pas de miracle malgré sa bonne volonté mais la détermination de l'ancien Champion du monde sera néanmoins saluée par un tour sous la barre des 1'17... rare pour des gommes Bridgestone qui ne sont pas montées sur des voitures rouges!

Antonio Pizzonia, arrivé roue avant bloquée à Adélaïde, réussissait à inviter sa Jaguar dans le Top 10 à quelques dixièmes seulement de Mark Webber. Dernier représentant Michelin en piste cet après-midi, Olivier Panis avait la ferme intention de réaliser une belle performance, histoire de saluer les nombreux supporteurs venus l'encourager dans la Nièvre ce week-end.

Bien installé aux commandes de sa Toyota TF103, le Français parvenait à conserver un œil sur les quatre premières lignes de la grille à mi-parcours mais Olivier devra finalement se contenter de la dernière place du Top 10, un lot de consolation qu'il espère transformer en points pour le championnat demain en course.

A l'issue d'un tour sans surprise, Nick Heidfeld devançait d'un dixième la monoplace de Frentzen mais ne décrochait toutefois qu'une lointaine 15ème place. Pas de pari fou, ni de phénomène extraordinaire ne sortira des passages de Ralph Firman ou de Jos Verstappen dont la Minardi retrouvait irrémédiablement la dernière rangée... près d'une seconde devant Justin Wilson sorti une heure plus tôt!
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le paddock perd la mémoire!
memory • Retrouvez toutes les associations nom + image en retournant les cartes deux par deux!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.