En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2003 » Grand Prix d'Europe » Qualifications 1

Grand Prix d'Europe

Nürburgring - Résultats des qualifications 1

Vendredi 27 Juin 2003
14h00 - 15h00
Pos Pilote Voiture Moteur Temps Ecart Moyenne Tours
1 6 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 1'29"989 205,945 km/h 3
2 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 1'30"353 + 0'00"364 205,115 km/h 3
3 3 Juan Pablo Montoya Williams BMW 1'30"378 + 0'00"389 205,059 km/h 3
4 4 Ralf Schumacher Williams BMW 1'30"522 + 0'00"533 204,733 km/h 3
5 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 1'30"842 + 0'00"853 204,011 km/h 3
6 5 David Coulthard McLaren Mercedes 1'30"903 + 0'00"914 203,874 km/h 3
7 7 Jarno Trulli Renault Renault 1'31"143 + 0'01"154 203,338 km/h 3
8 8 Fernando Alonso Renault Renault 1'31"533 + 0'01"544 202,471 km/h 3
9 11 Giancarlo Fisichella Jordan Ford Cosworth 1'32"196 + 0'02"207 201,015 km/h 3
10 10 Heinz-Harald Frentzen Sauber Petronas 1'32"201 + 0'02"212 201,004 km/h 3
11 17 Jenson Button BAR Honda 1'32"479 + 0'02"490 200,400 km/h 3
12 14 Mark Webber Jaguar Ford Cosworth 1'35"972 + 0'05"983 193,106 km/h 3
13 9 Nick Heidfeld Sauber Petronas 1'52"300 + 0'22"311 165,029 km/h 3
14 12 Ralph Firman Jordan Ford Cosworth 1'53"893 + 0'23"904 162,721 km/h 3
15 18 Justin Wilson Minardi Ford Cosworth 1'54"546 + 0'24"557 161,794 km/h 3
16 19 Jos Verstappen Minardi Ford Cosworth 1'55"921 + 0'25"932 159,874 km/h 3
17 20 Olivier Panis Toyota Toyota 1'57"327 + 0'27"338 157,959 km/h 4
18 15 Antonio Pizzonia Jaguar Ford Cosworth 1'57"435 + 0'27"446 157,813 km/h 3
19 21 Cristiano Da Matta Toyota Toyota 0'00"000 2
20 16 Jacques Villeneuve BAR Honda 0'00"000 2

Räikkönen se joue des éléments

A-
A
A+
K. Räikkönen (McLaren)K. Räikkönen (McLaren)
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
J.P. Montoya (Williams)J.P. Montoya (Williams)
R.Schumacher (Williams)R.Schumacher (Williams)
Pour la deuxième fois de la saison, après Melbourne, c'est la Ferrari de Michael Schumacher qui a ouvert les débats. Nouvellement leader du championnat grâce à son succès au Canada, le pilote Allemand comptait sur ses exceptionnelles aptitudes pour limiter le manque de compétitivité de ses gommes constatée ce matin lors des essais libres.

Il y parviendra avec sa maestria habituelle et signait le meilleur temps de la journée en 1'30"353, mieux que Panis en essais libres. A la vue du premier partiel de Kimi Räikkönen, les espoirs de voir une Ferrari rester aux commandes disparaissaient rapidement.

Le pilote de la McLaren réussissait à conserver une marge suffisante pour devancer Michael Schumacher. Troisième homme en piste, Fernando Alonso passait complètement à côté du sujet et accusait au final plus d'une seconde et demi de retard sur le pole-man.

Premier pilote Williams-BMW dans l'arène, le deuxième frère Schumacher ne parviendra pas à surpasser la Ferrari au grand désespoir de Frank Williams, accompagné de Gerhard Berger dont les espoirs se reportaient sur Juan Pablo Montoya. Malheureusement, une petite faute du Colombien sur un freinage provoquait un blocage de roue suffisant pour lui faire perdre de précieux dixièmes. Montoya parviendra néanmoins à s'intercaler entre Michael et Ralf!

Rubens Barrichello prenait la piste sous un ciel de plus en plus nuageux et des températures en chute libre. Le Brésilien fera un parcours sans faute mais ses efforts ne lui vaudront qu'une 5ème place, à trois dixièmes de la Williams de Ralf.

David Coulthard, pas toujours à son aise sur un seul tour, sortait assez large du premier virage et y laissait 3 dixièmes par rapport à la performance de Kimi. A l'issue du deuxième secteur, le retard atteignait près de 7 dixièmes. L'Ecossais parviendra à ne pas franchir la limite et restait à moins d'une seconde du chrono de Räikkönen... mais était intérieurement très déçu de sa prestation.

Comme Alonso avait eu beaucoup de mal à extraire le potentiel de sa Renault, Jarno Trulli ne parviendra pas à passer sous la barre des 1'31 au tour. Quant à son compatriote Giancarlo Fisichella, certes à bord d'une Jordan-Ford à priori moins performante, la sanction aboutissait à un chrono supérieur à 1'32. Jenson Button se rendra vite à l'évidence, sa BAR-Honda était indomptable pour lui permettre de viser une bonne place. Trop fougueux à l'entrée de la dernière chicane, l'aileron avant de sa monoplace n'y résistera pas et le reléguera en queue du peloton passé sur le sec...

Car au moment de prendre la piste après une petite pause, le clan Sauber se demandait bien si Heinz-Harald Frentzen allait terminer sa prestation avant que l'orage n'éclate. Mais l'envie était trop pressante et c'est sur un circuit déjà piégeux par endroit que l'Allemand entamait son tour. Il échouera à 5 millièmes du chrono de Fisichella. C'est le malheureux Mark Webber qui payait la note. Le pilote Jaguar tirait droit à la chicane mais terminait vaillamment son tour.

L'orage avait par contre inondé la piste lorsque Da Matta et sa Toyota en pneus 'sec' s'élançaient. Le Brésilien ne pouvait éviter un tête à queue et quelques glissades en cours de route et regagnait les stands, le tracé étant impraticable pour lui. Villeneuve aura eu le temps de monter des pneus intermédiaire mais les trombes d'eaux avaient encore plus noyé le tracé et le Canadien ne pourra rien faire lorsque sa BAR-Honda décidait de se transformer en 'hors bord'. Suite à un aquaplaning, la monoplace échouait dans les graviers ce qui provoquait la suspension de la séance suite au drapeau rouges brandis par les commissaires sur ordre de la direction de course.

Meilleur chrono sur le sec et sous le soleil, il sera bien difficile à Olivier Panis de tirer son épingle du jeu... et à garder sa Toyota en ligne malgré les rivières d'eau qu'il devra traverser. La galère sera la même pour les cinq derniers pilotes à s'élancer, déjà les moins bien loti au championnat. Par rapport au 1'57"327 de Panis, une nouvelle séance sur terrain humide débutait. Mais la pluie s'était déjà interrompue lorsque Nick Heidfeld entamait sa prestation. Le pilote Sauber réussissait un tour en 1'52"3.

Ralph Firman, fera mieux qu'Olivier également, au contraire d'un Antonio Pizzonia, visiblement très attentif et prudent pour ne pas que sa Jaguar lui échappe. La mission sera proche de l'impossible pour les deux Minardi de Jos Verstappen et Justin Wilson mais l'un comme l'autre mettrons tout leur cœur à l'ouvrage.

Le Néerlandais sera récompensé par la 16ème place et les efforts de son compagnon d'écurie Britannique gratifié d'une encore plus brillante 15ème position: une seconde et demi devant Jos, svp!
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le pendu de la F1!
pendu • Découvrez le mot mystère en commettant moins de 6 erreurs et sauvez notre pilote de la pendaison!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.