En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2000 » Grand Prix de Grande-Bretagne » Conférence de presse

Grand Prix de Grande-Bretagne

Silverstone - Conférence de presse

Dimanche 23 Avril 2000
17h30
D. Coulthard (McLaren)
1 David Coulthard
(McLaren MP4/15-Mercedes)
en 1h28'50"108
M. Häkkinen (McLaren)
2 Mika Häkkinen
(McLaren MP4/15-Mercedes)
à 0'01"477
M. Schumacher (Ferrari)
3 Michael Schumacher
(Ferrari F1-2000)
à 0'19"917

L'interview des trois premiers de la course

A-
A
A+
Question: Félicitations pour vous, David, concernant votre deuxième victoire successive dans le Grand Prix d'Angleterre. Vous devez vous estimer enchanté...
David Coulthard: Oui, c'est vrai. C'est génial. J'ai été assez longtemps en tête pour y penser, mais j'ai connu un petit problème de boîte de vitesse et je me préparais à pleurer dans la voiture parce que je n'en avais vraiment pas besoin. Je suis vraiment heureux que tout ait tenu, ce qui est génial pour l'équipe. Nous avons obtenu nos deux voitures à l'arrivée, en première et deuxième place, ce qui est fantastique. Maintenant, j'attends vraiment avec impatience le reste de la saison.

Q: L'année dernière, après que Michael soit sorti de la piste et que Mika casse sa mécanique, on pouvait dire que vous aviez hérité la victoire. Cette fois, cette année, vous avez gagné de votre propre initiative par une manoeuvre audacieuse sur Rubens Barrichello. Parlez nous de cet instant.
DC: Je pensai que j'allais être bloqué derrière Rubens jusqu'à l'arrêt au stand, et cela ne m'inquiétait pas outre mesure. Je pouvais compter sur l'économie de mon moteur, en espérant pouvoir rester en piste plus longtemps que lui... Mais il a alors fait une petite erreur en sortant du dernier virage [avant la ligne droite de Hangar Straight] à Becketts. J'en ai alors profité sans hésitation et je l'ai attaqué. En me rappelant la manoeuvre de Nigel Mansell sur Nelson Piquet [à Stowe en 1987], j'ai pensé que je pouvais bien essayer! Ca a bien fonctionné et cela m'a évidemment donné un avantage au moment de songer à l'arrêt au stand.

Q: Je pense que nous avons vu une première aujourd'hui quand vous, le vainqueur, avez pris un appel téléphonique dans le "Parc Fermé". Qui vous a appelé?
DC: Oh, je parlais au Docteur Hubbert, un membre du Conseil d'administration de Daimler-Chrysler. C'était très important pour Mercedes de commencer à gagner de nouveau après les échecs dans les trois premières courses. Il était très heureux.

Q: Mika, votre course a mal tourné au départ. Qu'est-ce qui vous est arrivé à cet instant-là?
Mika Häkkinen: Au tout début, le départ s'est bien passé. Je me suis détaché correctement, avec beaucoup d'adhérence. Mais soudainement j'ai perdu le grip et j'ai essayé d'en récupérer. Tout continuait cependant à bien se passer, mais ayant David à côté de moi, j'ai donc été un peu bloqué. Lorsque nous nous sommes dirigés vers le premier virage, j'ai trouvé Michael sur mon côté gauche. Il m'a laissé avec deux choix: ou bien continuer plein gaz ou bien lever le pied. J'ai décidé de continuer et ce fut un peu malheureux pour Michael. Mais je dois déclarer que c'est le départ qui a produit cette situation et qui a décidé en grande partie du résultat de la course... Et que c'était bien malheureux.

Q: Pendant la course, vous avez semblé lutter avec le comportement de votre voiture...
MH: Je luttais, je luttais. Je n'ai pas connu l'équilibre approprié et si vous regardez le warm-up de ce matin vous verrez que je fus à peine capable de faire quelques tours, à cause d'un problème avec la voiture. Pour trouver un bon équilibre avec la voiture vous devez d'abord obtenir une bonne séance le matin. Elle m'a manqué, donc je fus incapable d'obtenir un meilleur équilibre avec la voiture.

Q: Michael, vous avez semblé souffrir encore plus fort que Mika au départ et vous avez terminé en 8ème place à la fin du premier tour. Qu'est-ce qui vous est arrivé?
Michael Schumacher: J'ai fait un très bon départ, honnêtement. J'avais le choix d'aller au milieu, mais il y avait trop de voitures et personne n'a semblé m'ouvrir la porte. Donc j'ai pris l'autre option, de passer sur l'herbe. Ca aurait dû marcher, mais après tant de pluie les jours passés, l'herbe était si humide que je ne me suis trouvé immobilisé là et les roues tournant dans le vide. C'est là où j'ai perdu mon élan. Je ne suis pas sûr de l'ordre dans lequel tout est arrivé, mais Button est passé devant moi à l'intérieur, ensuite Villeneuve m'a dépassé à l'extérieur et puis soudain ce fut Ralf qui m'a passé. J'ai eu une belle bataille avec lui dans les premiers virages, mais j'ai vraiment dû rétrograder au moment où nous passions Bridge. Cela aurait été serré et il a semblé être très étroit pour fermer la porte. Je n'ai pas voulu risquer d'avoir un accrochage avec mon frère, évidemment et j'ai décidé que le temps [de le passer] viendrait plus tard. Mais alors, j'ai été vraiment bloqué, derrière Villeneuve. Bien que je sois beaucoup, beaucoup plus rapide, il n'y avait aucune façon de doubler.

Q: Etant donné à quel distance vous vous trouviez de la tête - plus de 25 secondes à la moitié de la distance - êtes-vous satisfaits de la 3ème place?
MS: Absolument! Durant une grande partie de la course je courais en 8ème position et je me demandais comment la course se développerait et combien de points j'allais perdre. A cette étape de la course, j'étais tout à fait heureux de voir Rubens en première place, prenant des points aux gars comme Mika et David. Malheureusement il s'est arrêté, pour je ne sais quelle raison, et moi je suis vraiment heureux d'être à l'arrivée en 3ème place.

Q: David, la prochaine course au programme est Barcelone, où McLaren est traditionnellement très fort. Vous devez vous sentir confiant de vous rendre là-bas...
DC: Oui. Nous nous comportons toujours bien sur ce circuit et nous avons des essais prévus là-bas dans la semaine à venir. Je ne vois aucune raison pour nous de ne pas être compétitif. Nous nous attendons à ce que Ferrari soit, elle aussi encore une fois rapide, et ce sera serré, mais si nous sommes encore fiables, il y a de bonne chance que nous puissions encore gagner cette course.

Q: Mika, vous avez mentionné que vous aviez un mauvais équilibre sur votre voiture au départ. L'avez-vous amélioré ensuite?
MH: Ca s'est amélioré, oui. Je pense qu'avec plus de gomme sur la trajectoire, l'adhérence de la piste s'est amélioré et mon équilibre s'améliorait de tour en tour. Les ingénieurs ont fait un petit changement durant l'arrêt au stand - et cela a permis de changer cela du tout au tout. Mais cela ne fut pas suffisant, parce que les changements à faire, dont nous parlons, étaient bien plus qu'une petite correction.

Q: Avec environ huit tours à parcourir, vos temps au tour ont soudainement commencé à devenir remarquablement plus rapides. Qu'est-ce qui s'est donc passé dans votre esprit?
MH: Eh bien tout d'abord, comme vous l'a dit David, il a eu un problème avec sa voiture. En outre, durant toute la course j'étais derrière la monoplace de quelqu'un. Ce fut seulement après mon arrêt au stand que je crus enfin apercevoir une piste libre, mais il n'y avait aucune chance pour cela puisqu'en fait j'étais bloqué derrière Jenson et Ralf. J'emportais alors trop de carburant comparé à eux et il n'y avait pas la moindre chance de les dépasser, donc je suis resté coller à eux, pilotant aussi bien que je pouvais pour ramener des points. Nous avons toujours beaucoup de travail à faire, et l'incident de ce matin ne nous aide pas du tout. C'est fantastique d'avoir fini le Grand Prix aujourd'hui, mais il y a toujours beaucoup de travail à faire.
source: DailyF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Maps en cliquant ici.
.:: Twitter ::.
>> Actualité, commentaires, résultats... retrouvez les tweets postés par notre équipe!
Twitter • Suivez-nous sur Twitter à l'adresse:
twitter.com/ZoneF1
.:: Publicité ::.