En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2001 » Grand Prix des Etats-Unis

Grand Prix des Etats-Unis

Tout savoir sur... la course


En bref

Seizième manche du Championnat du monde 2001 de F1. logo FIA F1WC
Dates: 28, 29 et 30 septembre. Lieu: Circuit routier d'Indianapolis.
Engagés: 22. Qualifiés: 22. Partants: 22. Classés: 15.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé.
Affluence: environ 175 000 spectateurs le dimanche.


Le Grand Prix

circuit Année de création du Grand Prix: 1959.
Editions disputées à ce jour: 28 dont 21 sous le nom "Etats-Unis" (1 à Sebring, 1 à Riverside, 15 à Watkins Glen, 3 à Phoenix et 1 à Indianapolis) et 7 sous le nom "Etats-Unis Est" (5 à Watkins Glen et 2 à Détroit).
En plus, il y eut aussi 8 Grands Prix sous le nom "Etats-Unis Ouest" (tous à Long Beach).
 
Fuseau horaire: GMT -5h (-7h de France, heure d'été).
Heure de départ: 13h, heure locale (20h, heure française).
Distance: 4,192 km x 73 tours, soit 306,016 km au total.


Les records

Pole position

Meilleur tour

1'14"266 (moy. 203,205 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F1-2000) en 2000.
1'14"711 (moy. 201,994 km/h) par
David Coulthard (McLaren MP4/15-Mercedes) en 2000.
 

Le podium 2000

P Pilote Châssis-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 3. Michael Schumacher Ferrari F1-2000 Bridgestone 1h36'30"883 190,240 km/h
2 4. Rubens Barrichello Ferrari F1-2000 Bridgestone + 0'12"118 189,843 km/h
3 5. Heinz-Harald Frentzen Jordan EJ10B-Mugen Honda Bridgestone + 0'17"368 189,671 km/h


Les faits de course

Mika Häkkinen soigne son départ en retraiteMalgré toutes les réserves qui entouraient cette avant-dernière manche du championnat 2001, le GP des Etats-Unis s'est disputé devant la foule des grands jours, et sous un beau soleil. Michael Schumacher démontrait dès les essais qu'il n'était nullement démobilisé par son quatrième titre mondial. Au contraire, il signait la pole devant ce futur retraité de Mika Häkkinen que l'on disait désabusé, voire si démotivé que certains avaient mis en doute sa participation au Grand Prix! Balivernes.

Rétrogradé en deuxième ligne pour une sombre histoire de feux rouges grillés lors du warm-up, Mika Häkkinen allait se révéler impérial tout au long de la course. L'équipe McLaren-Mercedes ayant apparemment fait le bon choix tactique au niveau des ravitaillements, Mika Häkkinen se trouvait à point nommé pour s'imposer au moment où on l'attendait le moins, devant Michael Schumacher et David Coulthard. Seul pilote à pouvoir contester la supériorité d'Häkkinen, Rubens Barrichello renonçait en vue de l'arrivée.

.:: Affiche ::.
>> 679ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Maps en cliquant ici.
.:: Publicité ::.