En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2013 » Grand Prix de Grande-Bretagne » Classement

Grand Prix de Grande-Bretagne

Silverstone - Résultats de la course

Dimanche 30 Juin 2013
14h00 - 15h35
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 9 Nico Rosberg Mercedes Mercedes 52 1h32'59"456 197,566 km/h
2 2 Mark Webber Red Bull Renault 52 1h33'00"221 + 0'00"765 197,539 km/h
3 3 Fernando Alonso Ferrari Ferrari 52 1h33'06"580 + 0'07"124 197,314 km/h
4 10 Lewis Hamilton Mercedes Mercedes 52 1h33'07"212 + 0'07"756 197,292 km/h
5 7 Kimi Räikkönen Lotus Renault 52 1h33'10"713 + 0'11"257 197,169 km/h
6 4 Felipe Massa Ferrari Ferrari 52 1h33'14"029 + 0'14"573 197,052 km/h
7 15 Adrian Sutil Force India Mercedes 52 1h33'15"791 + 0'16"335 196,990 km/h
8 19 Daniel Ricciardo Toro Rosso Ferrari 52 1h33'15"999 + 0'16"543 196,982 km/h
9 14 Paul Di Resta Force India Mercedes 52 1h33'17"399 + 0'17"943 196,933 km/h
10 11 Nico Hülkenberg Sauber Ferrari 52 1h33'19"165 + 0'19"709 196,871 km/h
11 16 Pastor Maldonado Williams Renault 52 1h33'20"591 + 0'21"135 196,821 km/h
12 17 Valtteri Bottas Williams Renault 52 1h33'24"550 + 0'25"094 196,682 km/h
13 5 Jenson Button McLaren Mercedes 52 1h33'25"425 + 0'25"969 196,651 km/h
14 12 Esteban Gutiérrez Sauber Ferrari 52 1h33'25"741 + 0'26"285 196,640 km/h
15 20 Charles Pic Caterham Renault 52 1h33'31"069 + 0'31"613 196,453 km/h
16 22 Jules Bianchi Marussia Cosworth 52 1h33'35"553 + 0'36"097 196,296 km/h
17 23 Max Chilton Marussia Cosworth 52 1h34'07"116 + 1'07"660 195,199 km/h
18 21 Giedo Van der Garde Caterham Renault 52 1h34'07"215 + 1'07"759 195,196 km/h
19 8 Romain Grosjean Lotus Renault 51 1h31'46"670 + 1 tour 196,326 km/h
20 6 Sergio Pérez McLaren Mercedes 46 1h23'51"096 + 6 tours 193,808 km/h
AB 1 Sebastian Vettel Red Bull Renault 41 boîte de vitesse
AB 18 Jean-Eric Vergne Toro Rosso Ferrari 35 tenue de route
Barême des points: 1er = 25 | 2ème = 18 | 3ème = 15 | 4ème = 12 | 5ème = 10 | 6ème = 8 | 7ème = 6 | 8ème = 4 | 9ème = 2 | 10ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Grosjean (aileron) et Pérez (pneu) sont classés mais non arrivés

Rosberg s'impose dans le chaos

A-
A
A+
N. Rosberg (Mercedes)N. Rosberg (Mercedes)
M. Webber (Red Bull)M. Webber (Red Bull)
F. Alonso (Ferrari)F. Alonso (Ferrari)
Nico Rosberg s'impose dans le chaos de Silverstone avec moins d'une seconde d'avance sur Mark Webber au terme d'un Grand Prix de Grande-Bretagne qui défie l'imagination. Aidé par des gommes neuves lors de son dernier relais, Fernando Alonso monte sur la troisième marche du podium.

Une course folle diront les plus ravis, dangereuse et insensée pour d'autres, à l'image de Jean-Eric Vergne, victime de l'éclatement de son pneu comme Lewis Hamilton et Felipe Massa plus tôt et Sergio Pérez peu avant l'arrivée. Le Français se pose légitimement des questions alors que les Pirelli sont les véritables acteurs ce dimanche dans le Northamptonshire. Le délitement soudain des gommes au beau milieu de la course inquiète le paddock. Et quand Christian Horner et Adrien Newey se prennent la tête à deux mains pour savoir sir la RB9 du triple-champion du monde en titre va tenir le cap, un autre malheur s'abat sur eux.

En tête de la course dès le neuvième tour, suite à l'explosion inattendue du pneu de Lewis Hamilton, jusque-là tranquille depuis le départ, Sebastian Vettel profite du premier rebondissement pour prendre les commandes et semble alors parti pour un cavalier seul comme il y a trois semaines au Canada sur le circuit Gilles Villeneuve. Mais, épargné par les problèmes de pneumatiques, le pilote Red Bull casse alors sa boîte de vitesses au 42e tour pour laisser le champ libre à son compatriote chez Mercedes, toutefois inquiété jusqu'au bout par l'Australien de RBR, auteur d'un retour fracassant après un envol totalement manqué en raison d'une touchette avec Romain Grosjean.

Douzième tour : la deuxième victime d'une explosion de gommes se nomme Felipe Massa. Déçu après sa qualification, le Brésilien décolle à l'extinction des feux rouges pour gagner sept places et se retrouver en cinquième position à l'issue de la première boucle. Euphorique, le pilote Ferrari redescend vite sur terre. Au même endroit que le champion du monde 2008, un pneu éclate sur la F138 qui se retrouve en tête-à-queue. Jamais deux sans trois. Cinq tours plus tard, Jean-Éric Vergne, alors à la lutte pour les points, se fait lui aussi piéger ! Les débris trop importants sur la piste, la Voiture de Sécurité fait sa première apparition pour une durée de six tours. L'incompréhension règne alors dans le paddock et tous se demandent pourquoi le ciel s'acharne autant sur les gommes.

Les ingénieurs s'activent sur le muret des stands et demandent aux pilotes d'éviter les vibreurs. Si la piste affiche dix degrés de plus que la veille, personne n'est cependant capable de découvrir la cause de ces explosions soudaines. Le safety car s'efface mais fera finalement son retour, 20 tours plus tard, le temps de protéger la monoplace de Vettel, au ralenti. Le GP est totalement relancé, les plus malins en profitent pour passer rapidement par leur stand comme le leader qui tiendra jusqu'au bout pour décrocher sa troisième victoire en carrière, sa deuxième de la saison après Monaco. Mais entre-temps, Sergio Pérez est le quatrième homme mis a mal par une explosion de pneu. Quatre, un nombre important pour un même problème. Pirelli va encore faire parler tout au long de la semaine et les discussions s'annoncent tendues entre les protagonistes.

Sur une stratégie à deux arrêts, Kimi Räikkönen met du temps avant de faire son retard dans le trafic. Huitième sur la grille, le Finlandais se retrouve provisoirement sur le podium à dix tours du but mais doit finalement s'incliner face à Fernando Alonso et Lewis Hamilton sur des gommes neuves pour le dernier relais. Alors devant Iceman, Romain Grosjean, sixième, est contraint de céder sa place à son équipier peu avant la première intervention de la Voiture de Sécurité. Une première mort pour le pilote Lotus qui ne s'en remettra jamais et qui manque le top 10 d'un souffle.

Force India place de son côté ses deux pilotes dans les points. Parti de la dernière position, Paul di Resta termine neuvième , deux places derrière Adrian Sutil. Daniel Ricciardo s'intercale entre les deux dans la Toro Rosso. En fond de trafic, Charles Pic se classe quinzième devant Jules Bianchi. Dans quatre jours seulement, le plateau roulera sur le Nürburgring en Allemagne. La semaine s'annonce très chargée pour tous et particulièrement pour Pirelli, qui risque d'essuyer de nombreuses critiques.
source: ESPNF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le pendu de la F1!
pendu • Découvrez le mot mystère en commettant moins de 6 erreurs et sauvez notre pilote de la pendaison!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.