En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Courses 2021 » Grand Prix de Belgique

Grand Prix de Belgique

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Douzième manche du Championnat du monde 2021 de F1. FIA F1WC
Dates: 27, 28 et 29 août. Lieu: Circuit de Spa-Francorchamps.
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Partants: 20. Classés: 20.
Conditions atmosphériques: pluie. 12°C dans l'air, 15°C sur la piste et 95% d'humidité.
Affluence: nombre d'entrées limité à 75 000 spectateurs au maximum chaque jour.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1950.
Editions disputées à ce jour: 65 (52 à Spa-Francorchamps, 2 à Nivelles et 10 à Zolder).
 
Heure de départ: 15h.
Distance: 7,004 km x 44 tours, soit 308,052 km au total.
Décalage entre les lignes de départ et d'arrivée: -124 m.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'41"252 (moy. 249,026 km/h) par
Lewis Hamilton (Mercedes F1 W11) en 2020.
1'46"286 (moy. 237,232 km/h) par
Valtteri Bottas (Mercedes F1 W09) en 2018.
 
@LE PODIUM 2020:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 44. Lewis Hamilton Mercedes F1 W11 (P) en 1h24'08"761 (219,655 km/h)
2 77. Valtteri Bottas Mercedes F1 W11 (P) à 0'08"448 (219,288 km/h)
3 33. Max Verstappen Red Bull RB16-Honda (P) à 0'15"455 (218,985 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Verstappen vainqueur d'une course qui n'a jamais démarré!Une parodie. Le Grand Prix de Belgique 2021 entre dans l'histoire comme étant la course la plus courte de l'histoire de la Formule 1. Auparavant, c'était le GP d'Australie 1991 qui détenait ce record avec seulement 24 minutes et 34 secondes de course. À Spa-Francorchamps, dimanche, la course, si on peut appeler ça ainsi, n'a duré que quatre tours, effectués en deux temps et en... trois heures. Et avant même le Grand Prix, les signaux n'étaient pas les bons surtout lorsque Sergio Pérez, en tentant d'aller se positionner sur la grille, est allé fracasser sa Red Bull dans le mur au virage des Combes. Toute la journée, une forte pluie s'est abattue sur le circuit des Ardennes empêchant les monoplaces de rouler. Il était tout simplement impossible de prendre la piste, dimanche, en Belgique, à cause d'une visibilité quasi-nulle.

Toutefois la FIA a essayé de lancer la course. Une première fois à 15h25. Mais après deux tours derrière la "safety car", tout le monde a regagné la voie des stands et a patienté de longues minutes. Voire même de longues heures puisque les pilotes ont retenté leur chance à... 18h17. Et cette fois-ci pour trois tours derrière la voiture de sécurité. Les conditions n'avaient pas évolué entre-temps et la FIA s'est résignée et a décidé de mettre un terme à cette mascarade. Avec cinq tours couverts sous régime de voiture de sécurité, le résultat pouvait être entériné, avec seulement 50% des points décernés aux membres du Top 10.

Les qualifications, effectuées samedi, ont alors servi de classement, à quelques exceptions près. Car des pilotes, présents dans le Top 10, ont été pénalisés sur la grille de départ comme Lando Norris ou encore Valtteri Bottas. Mais la victoire est bien revenue à Max Verstappen, auteur de la pole samedi, sa 16ème en carrière. Et comme le veut le règlement, le Néerlandais empoche 12,5 points. Car c'est l'autre nouveauté, suite à ce GP irréel, certains pilotes, avec 50% des points décernés pour la sixième fois de l'histoire, auront des demi-points au classement.

Deuxième, à la surprise générale, des qualifications, George Russell monte pour la première fois sur un podium avec sa modeste Williams et c'était sûrement lui le plus heureux dimanche: "Tout le monde doit être félicité. On est récompensé de la belle qualification de samedi. C'est dommage de ne pas avoir lancé cette course mais pour mon équipe, c'est un résultat incroyable. On travaille tellement dur depuis des années, c'est mérité." Troisième, Lewis Hamilton (Mercedes) limite la casse et conserve trois points d'avance au Championnat du monde sur son rival batave. C'est d'ailleurs aux Pays-Bas que la Formule 1 a rendez-vous le week-end prochain, à Zandvoort, où l'ambiance promet d'être brûlante.

Malgré la déception des fans et de nombreux pilotes, on notera tout de même que les deux Français marquent des points. Pierre Gasly (AlphaTauri) prend la sixième place, juste devant Esteban Ocon (Alpine). Tout comme les deux Ferrari, hors du Top 10 samedi, qui profitent des pénalités distribuées sur la grille pour terminer huitième avec Charles Leclerc et dixième avec Carlos Sainz.
.:: Affiche ::.
>> 1047ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.