En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Courses 2021 » Grand Prix de Mexico

Grand Prix de Mexico

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Dix-huitième manche du Championnat du monde 2021 de F1. FIA F1WC
Dates: 05, 06 et 07 novembre. Lieu: Autodrome des frères Rodriguez, Mexico City (Mexique).
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Partants: 20. Classés: 18.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé. 23°C dans l'air, 48°C sur la piste et 27% d'humidité.
Affluence: environ 372 000 spectateurs sur les trois jours.


@LE GRAND PRIX:
circuit Nouveau Grand Prix.
 
Fuseau horaire: GMT -6h (-7h de France, heure d'hiver).
Heure de départ: 13h, heure locale (20h, heure française).
Distance: 4,304 km x 71 tours, soit 305,354 km au total.
Décalage entre les lignes de départ et d'arrivée: -230 m.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'14"759 (moy. 207,258 km/h) par
Daniel Ricciardo (Red Bull RB14-TAG Heuer) en 2018.
1'18"741 (moy. 196,777 km/h) par
Valtteri Bottas (Mercedes F1 W09) en 2018.
 
@LE PODIUM 2019: (dernier GP s'étant déroulé sur ce circuit)
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 44. Lewis Hamilton Mercedes F1 W10 (P) en 1h36'48"904 (189,240 km/h)
2 5. Sebastian Vettel Ferrari SF90 (P) à 0'01"766 (189,182 km/h)
3 77. Valtteri Bottas Mercedes F1 W10 (P) à 0'03"553 (189,124 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Intouchable Verstappen qui consolide son avance au championnat!Max Verstappen fait un pas de plus vers son rêve. Le Néerlandais s'est imposé lors du Grand Prix de Mexico, son dix-neuvième succès en carrière et le neuvième de la saison en dix-huit courses, et consolide ainsi sa place de leader du Championnat du monde des Pilotes. Lewis Hamilton, deuxième à Mexico City, compte désormais dix-neuf points de retard. Sergio Pérez, à domicile, complète le podium et valide un nouveau gros week-end, sur le plan comptable, pour Red Bull.

Au Mexique, tout s'est joué au départ. Malgré une première ligne 100% Mercedes, c'est Max Verstappen qui a viré en tête au premier virage. Auteur d'un départ canon, le Néerlandais a sauté Valtteri Bottas et Lewis Hamilton dans la longue ligne droite pour sortir en tête du premier virage, devant le Britannique et son coéquipier Sergio Pérez. Quid de Bottas? Le poleman a connu un dimanche noir, comme cela lui arrive souvent au final. Percuté au premier virage par Daniel Ricciardo, le Finlandais est parti en tête-à-queue. Ce qui a provoqué des incidents et les abandons de Yuki Tsunoda (AlphaTauri) et Mick Schumacher (Haas) ainsi que l'apparition de la voiture de sécurité.

Après trois tours, la safety car s'écartait et la course reprenait. Une longue agonie allait alors débuter pour Bottas, bloqué derrière Ricciardo, son bourreau du jour, tout au long de la course. Une course à oublier pour le futur pilote Alfa Romeo, au final 15ème à deux tours du vainqueur et contraint de faire quatre arrêts pour gratter le meilleur tour à Verstappen. Pendant ce temps-là, le Néerlandais était en démonstration. Largement plus rapide que Lewis Hamilton, relégué à plus de seize secondes à l'arrivée, il s'est contenté de couvrir la stratégie de son rival au championnat, qui s'était arrêté au tour 29 pour mettre des pneus durs et aller au bout, au trentième tour et a ensuite géré et pu savourer la folle ambiance du GP de Mexico. Car la bagarre était derrière.

Le héros national, Sergio Pérez, avait profité de la bataille entre les deux leaders du championnat pour retarder son arrêt, 40ème tour, et ainsi finir avec des pneus plus frais pour attaquer Lewis Hamilton. Le Mexicain a tout tenté mais n'a jamais réussi à dépasser le Britannique, malgré l'aide du DRS, et n'a pu offrir un doublé à Red Bull, qui sauve les dix-huit points de la deuxième place.

Derrière ce beau monde, Pierre Gasly a réalisé une énième course très solide. Quatrième, un rang qu'il a acquis au départ, le Français a passé une grande partie du temps en solitaire mais rapporte douze précieux points à AlphaTauri, qui revient à égalité avec Alpine chez les constructeurs (106 points). A noter le beau tir groupé des Ferrari avec Charles Leclerc, cinquième, et Carlos Sainz, sixième, alors que les McLaren se sont loupées (Norris 10ème et Ricciardo 12ème). Cela permet à la Scuderia de prendre la troisième place des constructeurs. Enfin que dire des anciens? Sebastian Vettel a terminé septième au volant de son Aston Martin, juste devant Kimi Räikkönen (Alfa Romeo) alors que Fernando Alonso s'est classé neuvième avec son Alpine.
.:: Affiche ::.
>> 1053ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.