En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2013 » Grand Prix d'Australie » Classement

Grand Prix d'Australie

Albert Park - Résultats de la course

Dimanche 17 Mars 2013
07h00 - 08h35
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 7 Kimi Räikkönen Lotus Renault 58 1h30'03"225 204,927 km/h
2 3 Fernando Alonso Ferrari Ferrari 58 1h30'15"676 + 0'12"451 204,456 km/h
3 1 Sebastian Vettel Red Bull Renault 58 1h30'25"571 + 0'22"346 204,083 km/h
4 4 Felipe Massa Ferrari Ferrari 58 1h30'36"802 + 0'33"577 203,661 km/h
5 10 Lewis Hamilton Mercedes Mercedes 58 1h30'48"786 + 0'45"561 203,213 km/h
6 2 Mark Webber Red Bull Renault 58 1h30'50"025 + 0'46"800 203,167 km/h
7 15 Adrian Sutil Force India Mercedes 58 1h31'08"293 + 1'05"068 202,488 km/h
8 14 Paul Di Resta Force India Mercedes 58 1h31'11"674 + 1'08"449 202,363 km/h
9 5 Jenson Button McLaren Mercedes 58 1h31'24"855 + 1'21"630 201,877 km/h
10 8 Romain Grosjean Lotus Renault 58 1h31'25"984 + 1'22"759 201,836 km/h
11 6 Sergio Pérez McLaren Mercedes 58 1h31'26"592 + 1'23"367 201,813 km/h
12 18 Jean-Eric Vergne Toro Rosso Ferrari 58 1h31'27"082 + 1'23"857 201,795 km/h
13 12 Esteban Gutiérrez Sauber Ferrari 57 1h30'32"317 + 1 tour 200,315 km/h
14 17 Valtteri Bottas Williams Renault 57 1h30'39"768 + 1 tour 200,041 km/h
15 22 Jules Bianchi Marussia Cosworth 57 1h31'41"295 + 1 tour 197,804 km/h
16 20 Charles Pic Caterham Renault 56 1h30'18"894 + 2 tours 197,288 km/h
17 23 Max Chilton Marussia Cosworth 56 1h30'53"253 + 2 tours 196,045 km/h
18 21 Giedo Van der Garde Caterham Renault 56 1h31'19"879 + 2 tours 195,093 km/h
AB 19 Daniel Ricciardo Toro Rosso Ferrari 39 échappement
AB 9 Nico Rosberg Mercedes Mercedes 26 électricité
AB 16 Pastor Maldonado Williams Renault 24 sortie de piste
NP 11 Nico Hülkenberg Sauber Ferrari pompe à essence
Barême des points: 1er = 25 | 2ème = 18 | 3ème = 15 | 4ème = 12 | 5ème = 10 | 6ème = 8 | 7ème = 6 | 8ème = 4 | 9ème = 2 | 10ème = 1

La première pour Räikkönen

A-
A
A+
K. Räikkönen (Lotus)K. Räikkönen (Lotus)
F. Alonso (Ferrari)F. Alonso (Ferrari)
S. Vettel (Red Bull)S. Vettel (Red Bull)
Vainqueur du Grand Prix d'Australie grâce à une stratégie à deux arrêts, Kimi Räikkönen a parfaitement démarré sa saison 2013 et se pose d'entrée comme un véritable candidat au titre au terme d'une première course maîtrisée.

Fort d'un deuxième relais plus long que ses concurrents sur les gommes super-tendres, le Finlandais a rapidement pris les commandes sur le tracé de l'Albert Park pour s'imposer sous le drapeau à damiers devant Fernando Alonso et Sebastian Vettel.

Septième sur la grille, cinquième à la fin du premier tour, Iceman a mieux géré ses pneumatiques que la concurrence. Arrêté pour la première fois après 10 tours, le Finlandais a ensuite bouclé 25 tours lors de son deuxième relais (le premier sur les mediums) pour prendre les commandes de la course et ne plus jamais les lâcher, se contentant de gérer son avance au plus grand bonheur de l'écurie Lotus.

En première ligne aux côtés de Sebastian Vettel, Mark Webber se manquait totalement à l'extinction des feux rouges devant ses supporters pour se retrouver englué dans le trafic en septième position. Incapable de remonter, l'Australien patientait jusqu'à la deuxième moitié de la course pour sortir la tête de l'eau et finalement se classer sixième. Le triple Champion du monde en titre commence lui sa saison par un podium. Auteur d'un départ proche de la perfection, l'Allemand n'a jamais pu creusé l'écart au volant de sa RB9 avant de voir également le retour de son principal rival de 2012.

Car les Ferrari ont largement profité du mauvais envol de Webber. Survolté et de retour à son meilleur niveau, Felipe Massa était bien le pilote le plus rapide lors du premier relais. Pénalisé par un mauvais choix stratégique de ses ingénieurs, le Brésilien a finalement ouvert la voie à son leader qui échoue à une dizaine de secondes du vainqueur. Bien plus fringante que la F2012, la F138 a permis à Fernando Alonso de tout de suite se porter aux avant-postes sans toutefois pouvoir combler l'écart avec le pilote Lotus. Cependant, les performances de sa nouvelle monoplace réjouiront très certainement Nando dans le flou à même époque il y a un an.

La surprise de la journée se nomme Force India. Toutes les deux dans les points, les monoplaces de Vijay Mallya ont étonnement brillé. Loin d'être attendu à ce niveau pour son retour en F1 après un an d'exil. Adrian Sutil a véritablement fait le spectacle à l'avant, menant la course le temps d'une vingtaine de tours, avant de rendre les armes en raison d'une forte dégradation sur ses gommes super-tendres. Septième à l'arrivée, l'Allemand devance au final son équipier Paul Di Resta.

Le premier abandon du jour était à mettre au crédit de Nico Rosberg. Victime d'une panne électrique, le vainqueur du Grand Prix de Chine 2012 devra encore travailler pour trouver la fiabilité. Pour sa première au volant de la MGP W04, Lewis Hamilton a failli créer la surprise! Provisoirement en tête du GP, le Britannique a finalement du changer sa stratégie en milieu de la course, ses pneumatiques ne tenant pas la distance. Mais à bord d'une monoplace rapide sur un tour, le transfuge de McLaren peut entrevoir une saison intéressante.

Son ancienne écurie aura elle beaucoup de travail à effectuer tout au long de la semaine pour combler le retard en vue du prochain GP de Malaisie. Deux points: c'est ce que rapporte McLaren de Melbourne dans ses valises. Incapables de suivre le rythme imposé à l'avant, les hommes de Woking ont du pain sur la planche. Neuvième à l'arrivée, Jenson Button sauve les meubles pour l'équipe anglaise et ne s'attendait pas à faire mieux. Sergio Pérez termine aux portes du Top 10 après avoir tout tenté pour passer Romain Grosjean lors de l'ultime boucle.

Le futur papa de Lotus était certainement le Français le plus déçu à l'arrivée. Après un départ compliqué, le protégé d'Eric Boullier n'a jamais vraiment pu faire son retard et s'est même retrouvé, un temps, sous la menace de Jean-Eric Vergne, excellent dans la Toro Rosso STR8. Bonne prestation de Jules Bianchi pour sa première en Formule 1. Le Niçois termine en quinzième position devant la Caterham de Charles Pic avant de découvrir l'enfer de Sepang, le week-end prochain, à l'occasion du Grand Prix de Malaisie.
source: ESPNF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Twitter ::.
>> Actualité, commentaires, résultats... retrouvez les tweets postés par notre équipe!
Twitter • Suivez-nous sur Twitter à l'adresse:
twitter.com/ZoneF1
.:: Publicité ::.