En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2004 » Grand Prix de Malaisie » Classement

Grand Prix de Malaisie

Kuala Lumpur - Résultats de la course

Dimanche 21 Mars 2004
08h00 - 09h35
P Pilote Châssis Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 1. Michael Schumacher Ferrari Ferrari 56 1h31'07"490 204,384 km/h
2 3. Juan Pablo Montoya Williams BMW 56 1h31'12"512 + 0'05"022 204,197 km/h
3 9. Jenson Button BAR Honda 56 1h31'19"058 + 0'11"568 203,953 km/h
4 2. Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 56 1h31'21"106 + 0'13"616 203,877 km/h
5 7. Jarno Trulli Renault Renault 56 1h31'44"850 + 0'37"360 202,997 km/h
6 5. David Coulthard McLaren Mercedes 56 1h32'00"588 + 0'53"098 202,418 km/h
7 8. Fernando Alonso Renault Renault 56 1h32'15"367 + 1'07"877 201,878 km/h
8 12. Felipe Massa Sauber Petronas 55 1h31'27"195 + 1 tour 200,014 km/h
9 16. Cristiano Da Matta Toyota Toyota 55 1h31'33"594 + 1 tour 199,781 km/h
10 15. Christian Klien Jaguar Ford Cosworth 55 1h32'07"028 + 1 tour 198,572 km/h
11 11. Giancarlo Fisichella Sauber Petronas 55 1h32'24"626 + 1 tour 197,942 km/h
12 17. Olivier Panis Toyota Toyota 55 1h32'38"018 + 1 tour 197,465 km/h
13 19. Giorgio Pantano Jordan Ford Cosworth 54 1h32'23"137 + 2 tours 194,395 km/h
14 20. Gianmaria Bruni Minardi Ford Cosworth 53 1h31'29"590 + 3 tours 192,656 km/h
15 10. Takuma Sato BAR Honda 52 1h25'54"251 + 4 tours 201,319 km/h
16 21. Zsolt Baumgartner Minardi Ford Cosworth 52 1h31'11"143 + 4 tours 189,659 km/h
AB 6. Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 40 transmission
AB 18. Nick Heidfeld Jordan Ford Cosworth 34 boîte de vitesses
AB 4. Ralf Schumacher Williams BMW 27 moteur
AB 14. Mark Webber Jaguar Ford Cosworth 23 tête-à-queue
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Sato (moteur) est classé mais non arrivé

M. Schumacher fait le show

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
J.P. Montoya (Williams)J.P. Montoya (Williams)
J. Button (BAR)J. Button (BAR)
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
Il fait extrêmement chaud à Sepang au moment de donner le départ de ce deuxième Grand Prix de la saison. Peu avant celui-ci, une averse s'est abattue sur le troisième secteur et certains virages sont humides. C'est sous la menace d'une aggravation de la pluie que le départ va être donné. Lors du tour de chauffe, Räikkönen se fait même surprendre et part en tête-à-queue mais heureusement pour lui, il peut reprendre sa place sur la grille.

A l'extinction des feux, Mark Webber a du mal à prendre son envol et ce sont les deux Ferrari qui prennent la tête de la course devant Ralf Schumacher mais très vite, la pluie se met à tomber légèrement et les voitures en pneus Michelin sont tout d'un coup beaucoup plus rapides que celles en Bridgestone. Juan Pablo Montoya et Kimi Räikkönen prennent l'avantage sur Rubens Barrichello et viennent se placer à quelques longueurs de Michael Schumacher qui a l'air moins affecté par cette piste humide que son équipier...

Derrière, Fernando Alonso fait une remontée fulgurante puisqu'au 7ème tour, il est déjà 8ème et à l'attaque de David Coulthard. Quant à Mark Webber, il a bien du mal, tout d'abord avec Fernando Alonso et ensuite avec Ralf Schumacher qu'il touche et cela lui occasionne une crevaison... et ensuite une sanction! L'Australien finira la course dans la pelouse, au 25ème tour.

Le Top 10 au 8ème tour: Michael Schumacher, Juan Pablo Montoya, Kimi Räikkönen, Rubens Barrichello, Jenson Button, Jarno Trulli, David Coulthard, Fernando Alonso, Ralf Schumacher et Cristiano Da Matta.

Les deux Ferrari et les deux Renault rentrent pour ravitailler les premières aux alentours du 10ème tour alors que la Williams de Montoya et la BAR-Honda de Button restent en piste jusqu'au 12ème tour avant de devoir rendre la tête de la course à la Ferrari de Michael Schumacher. Le grand bénéficiaire de ces ravitaillements est sans aucun doute Jarno Trulli qui gagne deux places et passe devant Jenson Button et Rubens Barrichello.

Le Top 10 au 15ème tour: Michael Schumacher, Juan Pablo Montoya (+4"2), Kimi Räikkönen (+8"8), Jarno Trulli (+10"9), Jenson Button (+12"2), Rubens Barrichello (+15"2), David Coulthard (+21"6), Fernando Alonso (+22"3), Ralf Schumacher (+23"5) et Felipe Massa (+36").

C'est Jarno Trulli qui est le premier à ravitailler pour la seconde fois... au 20ème tour! L'Italien reprend la course en 9ème position et il a une piste dégagée devant lui puisque Ralf Schumacher qui est 8ème a neuf secondes d'avance.

En tête de la course, Montoya était revenu à trois secondes de Michael Schumacher après les premiers ravitaillements mais au 23ème tour, il a augmenté sa marge de sécurité à 6,3 secondes. Pendant ce temps, Fernando Alonso prend enfin l'avantage sur David Coulthard et ce à la fin de la ligne droite et en passant à l'extérieur. Une très belle manœuvre inutile puisque quelques minutes plus tard, ces deux pilotes ravitaillent et Coulthard repasse devant l'Espagnol grâce à un arrêt bien plus court.

Michael Schumacher, Juan Pablo Montoya et Jenson Button s'arrêtent au 26ème tour pour ravitailler une seconde fois et c'est Rubens Barrichello qui prend la tête. Le Brésilien s'arrêtera peu après et récupérera sa cinquième place, alors que Ralf Schumacher abandonne sa Williams fumante sur les bas-côtés.

Le Top 10 au 29ème tour: Michael Schumacher, Juan Pablo Montoya (+6"6), Jenson Button (+16"), Kimi Räikkönen (+18"4), Rubens Barrichello (+20"4), Jarno Trulli (+24"3), David Coulthard (+33"5), Takuma Sato (+41"7), Fernando Alonso (+53"1) et Felipe Massa (+66"1).

En tête de la course, Juan Pablo Montoya revient furieusement sur Michael Schumacher grâce à des pneus Michelin particulièrement efficace lorsqu'ils sont neufs. Le Colombien pointe en effet à 3,7 secondes du champion allemand au 37ème tour.

Juan Pablo Montoya rentre pour un troisième ravitaillement au 40ème tour et reprend la course derrière Barrichello. Michael Schumacher s'arrête lors de la boucle suivante et se réinstalle en tête de la course. Kimi Räikkönen devra vivre la fin de ce duel depuis les stands, son moteur Mercedes étant parti en fumée au 41ème passage.

En tête de la course, Michael Schumacher mène la course devant Rubens Barrichello (+7"7) et Juan Pablo Montoya (+9"1). Rubens rentre pour un dernier ravitaillement au 45ème tour et laisse la voie libre au Colombien mais ce dernier semble avoir abandonné ses derniers espoirs de victoire depuis quelques tours déjà... Derrière la Williams du Colombien, c'est la BAR-Honda de Jenson Button qui reprend sa place sur le podium. C'est un très beau résultat pour le Britannique et dans les stands, David Richards retient son souffle d'autant plus que Sato est huitième derrière Alonso et devrait donc arracher un point de plus. Le Japonais devra malheureusement abandonner à quelques encablures de l'arrivée.

En fin de course, tout le monde se laisse glisser jusqu'à l'arrivée sans forcer sur la mécanique. Michael Schumacher signe sa seconde victoire devant un Juan Pablo Montoya très combatif mais jamais tout à fait menaçant pour le Champion du monde en titre. Jenson Button monte, lui aussi, sur le podium, une première pour le Britannique mais étant donné les qualités de sa monoplace, ce ne devrait pas être la dernière.

Petite déception pour Rubens Barrichello qui doit se contenter de la quatrième place et plus grosse déception encore pour l'équipe Renault qui visait la victoire ici mais doit finalement se satisfaire de placer ses deux voitures aux 5ème (Trulli) et 7ème (Alonso) positions.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Maps en cliquant ici.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.