En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2004 » Grand Prix de Malaisie » Qualifications 2

Grand Prix de Malaisie

Kuala Lumpur - Résultats des qualifications 2

Samedi 20 Mars 2004
08h00 - 09h00
P Pilote Châssis Moteur Temps Ecart Moyenne Tours
1 1. Michael Schumacher Ferrari Ferrari 1'33"074 214,397 km/h 3
2 14. Mark Webber Jaguar Ford Cosworth 1'33"715 + 0'00"641 212,931 km/h 3
3 2. Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 1'33"756 + 0'00"682 212,838 km/h 3
4 3. Juan Pablo Montoya Williams BMW 1'34"054 + 0'00"980 212,163 km/h 3
5 6. Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 1'34"164 + 0'01"090 211,915 km/h 3
6 9. Jenson Button BAR Honda 1'34"221 + 0'01"147 211,787 km/h 3
7 4. Ralf Schumacher Williams BMW 1'34"235 + 0'01"161 211,756 km/h 3
8 7. Jarno Trulli Renault Renault 1'34"413 + 0'01"339 211,356 km/h 3
9 5. David Coulthard McLaren Mercedes 1'34"602 + 0'01"528 210,934 km/h 3
10 16. Cristiano Da Matta Toyota Toyota 1'34"917 + 0'01"843 210,234 km/h 3
11 12. Felipe Massa Sauber Petronas 1'35"039 + 0'01"965 209,964 km/h 3
12 11. Giancarlo Fisichella Sauber Petronas 1'35"061 + 0'01"987 209,916 km/h 3
13 15. Christian Klien Jaguar Ford Cosworth 1'35"158 + 0'02"084 209,702 km/h 3
14 17. Olivier Panis Toyota Toyota 1'35"617 + 0'02"543 208,695 km/h 3
15 18. Nick Heidfeld Jordan Ford Cosworth 1'36"569 + 0'03"495 206,638 km/h 3
16 20. Gianmaria Bruni Minardi Ford Cosworth 1'38"577 + 0'05"503 202,429 km/h 3
17 21. Zsolt Baumgartner Minardi Ford Cosworth 1'39"272 + 0'06"198 201,011 km/h 3
18 19. Giorgio Pantano Jordan Ford Cosworth 1'39"902 + 0'06"828 199,744 km/h 3
19 8. Fernando Alonso Renault Renault 0'00"000 2
20 10. Takuma Sato BAR Honda 0'00"000 2

M. Schumacher a bien calculé son coup

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
M. Webber (Jaguar)M. Webber (Jaguar)
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
Privé de son tour de pré-qualification, Giorgio Pantano était le premier en piste pour aller décrocher son billet sur la grille de départ du Grand Prix de Malaisie. Au volant de sa voiture de réserve, équipée du moteur utilisé depuis vendredi, l'Italien abordait son exercice avec prudence. Au volant d'une monoplace au comportement plus que délicat, Pantano évitait à plusieurs reprise d'aller visiter les graviers et terminait son tour unique juste en dessous de la barre des 1'40. Zsolt Baumgartner en profitera pour prendre le dessus bien que le Hongrois se soit également fait une belle frayeur suite à une glissade de sa PS04.

'Gimmi' Bruni prenait ensuite la piste pour défendre les couleurs de la petite scuderia de Faenza. Le débutant Italien se montrait bien plus véloce que son équipier et améliorait un à un ses temps de passages pour s'emparer momentanément de la première place avec un chrono de 1'38"577. Mieux installé à bord de son EJ14, Nick Heidfeld donnait une meilleure idée du rendement de sa Jordan: 1'36"569.

Cristiano Da Matta, décevant jusque-là, retrouvait un semblant de réussite au volant de sa TF104 qu'il invitait à la première place avec un temps de 1'34"917 qui allait être suffisant pour permettre à la Toyota de figurer dans le Top 10.

Christian Klien ne parviendra pas à inquiéter le chrono réalisé peu avant par le Brésilien mais l'Autrichien n'accusait au final que 2 dixièmes de retard. Olivier Panis, encouragé par la performance de son équipier, tentait à son tour de briller mais le Français devait se résoudre à laisser filer dixièmes après dixièmes face à Da Matta et même Klien. Felipe Massa pensait pouvoir prendre les choses en mains mais le pilote de la Sauber échouait à 122 millièmes de son compatriote.

Takuma Sato allait payer, au prix fort, son attaque à outrance sur le circuit de Sepang. Sorti à trop haute vitesse d'une courbe rapide, le Japonais perdait le contrôle de sa BAR-Honda, déséquilibrée par la compression. La mésaventure se terminait malheureusement dans les graviers, contraignant les commissaires à brandir le drapeau rouge pour permettre l'évacuation de la BAR. Alors en piste, Juan Pablo Montoya devait regagner le stand Williams, et en ressortira une fois la piste dégagée.

Le Colombien prenait trois dixièmes d'avance sur le premier partiel et augmentait le rythme dans le second. Montoya s'emparait alors de la première place avec un chrono de 1'34"054. Giancarlo Fisichella lui succèdera en piste mais le pilote de la Sauber ne se battait pas dans la même catégorie. Observé dans ses moindres détails par Massa, l'Italien ne réussira pas à imposer sa C23 à celle du Brésilien, tout sourire.

Ralf Schumacher n'améliorera pas le chrono de son équipier, au grand désespoir du clan BMW qui s'attendait à mieux. Jenson Button sautait sur l'occasion pour glisser sa BAR entre les deux FW26; 14 millièmes devant le jeune Allemand. David Coulthard effectuait un parcours sans faute gratifié d'une modeste 4ème place provisoire.

Premier représentant Ferrari en piste, Rubens Barrichello ne tardait pas à calmer les ardeurs des rivaux de la Scuderia. En avance sur le premier secteur, le Brésilien conservait un net avantage à l'issue du deuxième et bouclait sa boucle en 1'33"756. Mark Webber et sa Jaguar savaient avoir les moyens de rivaliser avec le chrono de la Ferrari n°2. La R5 de l'Australien restait proche des temps de Barrichello dans les deux premiers partiels et prenait, sous les applaudissement des tribunes, la meilleure performance... 41 millièmes devant Rubens.

La prise de pouvoir de la Jaguar ne durera qu'un peu plus de 1'33"074... le temps (record) pour Michael Schumacher et sa Ferrari n°1 de donner la leçon et signer ainsi une 57ème pole position depuis le début de sa glorieuse carrière. A l'issue du premier secteur, la Renault de Trulli rendait les armes face à la performance de l'Allemand. L'Italien terminait son exercice à plus d'une seconde et trois dixièmes derrière la Williams de Ralf!

Dernier à pouvoir priver Michael Schumacher de sa deuxième pole position consécutive cette saison, Fernando Alonso fera de son mieux pour limiter la somme total de son retard. L'Espagnol laissait malgré tout filer de précieux dixièmes dans le deuxième secteur mais perdait finalement le contrôle de sa R24 dans l'une des dernières courbes rapides du circuit de Sepang. Très déçue, l'équipe Renault a loupé le coche en Malaisie.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Maps en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le paddock perd la mémoire!
memory • Retrouvez toutes les associations nom + image en retournant les cartes deux par deux!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.