En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Courses 2022 » Grand Prix d'Azerbaïdjan

Grand Prix d'Azerbaïdjan

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Huitième manche du Championnat du monde 2021 de F2. FIA F1WC
Dates: 10, 11 et 12 juin. Lieu: Circuit urbain de Bakou.
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Partants: 20. Classés: 16.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé. 25°C dans l'air, 46°C sur la piste et 62% d'humidité.
Affluence: ---.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 2017.
Editions disputées à ce jour: 4 (toujours sur le même circuit).
 
Fuseau horaire: GMT +4h (+2h de France, heure d'été).
Heure de départ: 15h, heure locale (13h, heure française).
Distance: 6,003 km x 51 tours, soit 306,049 km au total.
Décalage entre les lignes de départ et d'arrivée: -104 m.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'40"495 (moy. 215,044 km/h) par
Valtteri Bottas (Mercedes F1 W10) en 2019.
1'43"009 (moy. 209,795 km/h) par
Charles Leclerc (Ferrari SF90) en 2019.
 
@LE PODIUM 2021:
P Pilote Châssis-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 11. Sergio Pérez Red Bull RB16B-Honda (P) en 2h13'36"410 (137,440 km/h)
2 5. Sebastian Vettel Aston Martin AMR21-Mercedes (P) à 0'01"385 (137,416 km/h)
3 10. Pierre Gasly AlphaTauri AT02-Honda (P) à 0'02"762 (137,393 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Verstappen signe sa 25ème victoire et s'échappe au championnat!Le Grand Prix d'Azerbaïdjan risque de marquer un sacré tournant dans la saison 2022 de Formule 1. Après sa pole position, samedi, Charles Leclerc avait une belle opportunité de jouer la gagne à Bakou mais son moteur l'a trahi, encore une fois. Comme en Espagne, le Monégasque, après un arrêt anticipé sous voiture de sécurité virtuelle, a été contraint à l'abandon alors qu'il menait la course et ainsi offert un dimanche royal à Red Bull. Un dimanche noir pour Ferrari car avant Charles Leclerc, Carlos Sainz avait déjà abandonné suite à un problème de freins. La fiabilité est un gros problème pour la Scuderia cette saison et à Bakou elle a été payée au prix fort.

Car même en tête, la course n'était pas gagnée pour Charles Leclerc. Le Monégasque avait été dépassé par Sergio Pérez au départ et se retrouvait pris en sandwich entre les deux Red Bull. Mais un premier fait de course allait rebattre les cartes. Au neuvième tour, Carlos Sainz, quatrième, perdait les freins et tirait tout droit. Contraint à l'abandon, l'Espagnol provoquait une voiture de sécurité virtuelle et son coéquipier en profita. Alors que les deux Red Bull restaient en piste, Charles Leclerc plongeait dans les stands pour effectuer un arrêt avec une perte de temps minimum. Le coup était bon car une fois les Red Bull dans les stands, le chef de file de Ferrari menait la course avec treize secondes d'avance sur Verstappen et dix-sept sur Pérez.

Mais au vingtième tour, un épais nuage de fumée s'évadait de l'arrière de la Scuderia du Monégasque. Le moteur venait de craquer et Leclerc, en tête, était alors contrait à l'abandon. Ferrari était renvoyé à ses études avec ses deux pilotes sur le carreau avant la mi-course. Si la mine était fermée chez les Italiens, elle devenait radieuse chez les Autrichiens. Max Verstappen était propulsé en tête avec une belle marge sur Sergio Pérez et un gouffre sur le reste du plateau. Les deux pilotes filaient alors tranquillement vers un doublé et profitaient de l'abandon de Magnussen, provoquant une autre voiture de sécurité virtuelle, pour effectuer un second stop. Le coup parfait pour Red Bull et Max Verstappen qui conforte sa place de leader au Championnat du monde avec un cinquième succès cette saison et le 25ème en carrière. Sergio Pérez, désormais deuxième au championnat, offre lui un troisième doublé à son équipe après Imola et l'Espagne.

Derrière, la concurrence a ramassé les miettes. Mercedes profite des abandons des Ferrari pour placer George Russell sur le podium et Lewis Hamilton à la quatrième place. Un beau travail des Flèches d'Argent. Autre satisfaction, Pierre Gasly. Le Français a signé son meilleur résultat de la saison avec une cinquième position. Même chose pour Sebastian Vettel qui a classé son Aston Martin au sixième rang, une sacré performance. Enfin, on notera le bon résultat d'ensemble des Alpine avec la septième place de Fernando Alonso et le point de la dixième place pour Esteban Ocon.
.:: Affiche ::.
>> 1065ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.