En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Courses 2022 » Grand Prix de Grande-Bretagne

Grand Prix de Grande-Bretagne

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Dixième manche du Championnat du monde 2022 de F1. FIA F1WC
Dates: 01, 02 et 03 juillet. Lieu: Circuit de Silverstone.
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Partants: 20. Classés: 14.
Conditions atmosphériques: ciel nuageux. 18°C dans l'air, 30°C sur la piste et 62% d'humidité.
Affluence: environ 142 000 spectateurs le dimanche (401 000 sur les trois jours).


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1950.
Editions disputées à ce jour: 72 (55 à Silverstone, 5 à Aintree et 12 à Brands Hatch).
 
Fuseau horaire: GMT +1h (-1h de France, heure d'été).
Heure de départ: 15h, heure locale (16h, heure française).
Distance: 5,891 km x 52 tours, soit 306,198 km au total.
Décalage entre les lignes de départ et d'arrivée: -134 m.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'24"303 (moy. 251,564 km/h) par
Lewis Hamilton (Mercedes F1 W11) en 2020.
1'27"097 (moy. 243,494 km/h) par
Max Verstappen (Red Bull RB16-Honda) en 2020.
 
@LE PODIUM 2021:
P Pilote Châssis-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 44. Lewis Hamilton Mercedes F1 W12 (P) en 1h58'23"284 (155,184 km/h)
2 16. Charles Leclerc Ferrari SF21 (P) à 0'03"871 (155,099 km/h)
3 77. Valtteri Bottas Mercedes F1 W12 (P) à 0'11"125 (154,941 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Sainz remporte sa première victoire au terme d'une course folle!C'était le week-end de Carlos Sainz. Auteur de sa première pole position, samedi, l'Espagnol de Ferrari a décroché, dimanche, sa première victoire en Formule 1 au terme d'une course complètement folle à Silverstone. Sergio Pérez (Red Bull) et Lewis Hamilton (Mercedes) complètent le podium. Septième, le leader du Championnat du monde Max Verstappen a connu une Grand Prix difficile et concède des points en Grande-Bretagne.

Pourtant, la course avait mal débuté pour Carlos Sainz. En pole, l'Espagnol, en mediums, était avalé par Max Verstappen au départ, parti avec des tendres, et au premier virage le Néerlandais pointait en tête. Mais derrière, c'était le chaos. Plusieurs voitures (Russell, Gasly, Albon, Vettel et Zhou) étaient impliqués dans un effroyable accident qui propulsait l'Alfa Romeo de Zhou Guanyu, à l'envers, dans les grillages de sécurité à haute vitesse. Des images terribles. Le drapeau rouge était sorti et la course arrêtée. Après quasiment une heure d'interruption, Zhou Guanyu était transféré au centre médical, d'où il est depuis sorti en bonne santé, et Alexander Albon était héliporté à l'hôpital de Coventry pour des examens plus poussés. A 16h56, la course allait enfin repartir avec la grille de départ d'origine. Une opportunité en or pour Sainz.

La course était alors relancée avec un second départ arrêté. Comme au premier départ, Verstappen tentait d'attaquer Sainz au premier virage mais ce dernier sortait les muscles pour défendre sa position, comme Leclerc devant Pérez. Les accrochages étaient multiples avec des dégâts sur l'aileron avant de Leclerc et Pérez, contraint d'effectuer un arrêt précoce, mais la bagarre se poursuivait alors aux avant-postes. Au tour 10, Carlos Sainz partait au large et laisse la tête à Verstappen. Le début des problèmes pour le Batave. Deux tours après, le Néerlandais était au ralenti dans le dernier secteur. Victime d'une crevaison mais surtout d'un problème sur son capot moteur. La victoire s'envolait pour le leader du championnat, modeste septième à l'arrivée. Devant, les deux Ferrari se disputaient la première place pour le plus grand bonheur de... Lewis Hamilton, troisième, qui entamait alors sa remontée sur les Rouge. Au tour 20, Sainz plongeait dans les stands, suivi cinq tours plus tard par Leclerc. Hamilton était alors en tête pour la première fois de la saison.

Et la foule britannique commençait à envisager la victoire de son héros local surtout que Ferrari laissait toujours ses deux pilotes se battre en piste. Au tour 33, Lewis Hamilton plongeait dans les stands pour mettre des gommes dures. Ressorti troisième, il partait en chasse des Scuderia mais cette dernière prenait enfin une décision et Sainz laissait passer Leclerc, plus rapide. Mais au tour 39, Esteban Ocon était contraint à l'abandon avant Copse provoquant l'apparition de la voiture de sécurité et une fin de course complètement folle. L'écurie italienne fit le choix de laisser Leclerc en piste avec ses pneus durs usés alors que Carlos Sainz optait pour un second arrêt et pour des pneus tendres. L'Espagnol était imité par tout le monde et notamment Sergio Pérez, grand gagnant de ce fait de course, qui se retrouvait quatrième.

A la relance, Carlos Sainz ne faisait qu'une bouchée de Charles Leclerc, et filait vers sa première victoire, alors que Sergio Pérez avalait Lewis Hamilton. Le début de dix tours de folie avec des passes d'armes folles entre Leclerc, Pérez et Hamiton (tour 45 et 46) pour les deux places restantes sur la boîte. Et à ce petit jeu, c'est Sergio Pérez qui a eu le dernier mot avec une deuxième place à la clé. Charles Leclerc a lui tout tenté mais s'est incliné face à Lewis Hamilton, troisième à domicile, et ne profite pas de la mauvaise course de Max Verstappen pour faire un rapproché au Championnat du monde.
.:: Affiche ::.
>> 1067ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.