En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2002 » Grand Prix du Japon » Classement

Grand Prix du Japon

Suzuka - Résultats de la course

Dimanche 13 Octobre 2002
07h30 - 09h00
P Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 1. Michael Schumacher Ferrari Ferrari 53 1h26'59"698 212,645 km/h
2 2. Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 53 1h27'00"204 + 0'00"506 212,624 km/h
3 4. Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 53 1h27'22"990 + 0'23"292 211,700 km/h
4 6. Juan Pablo Montoya Williams BMW 53 1h27'35"973 + 0'36"275 211,177 km/h
5 10. Takuma Sato Jordan Honda 53 1h28'22"392 + 1'22"694 209,328 km/h
6 15. Jenson Button Renault Renault 52 1h27'00"657 + 1 tour 208,592 km/h
7 7. Nick Heidfeld Sauber Petronas 52 1h27'02"825 + 1 tour 208,505 km/h
8 24. Mika Salo Toyota Toyota 52 1h27'13"722 + 1 tour 208,071 km/h
9 16. Eddie Irvine Jaguar Ford Cosworth 52 1h27'33"269 + 1 tour 207,297 km/h
10 23. Mark Webber Minardi Asiatech 51 1h27'21"578 + 2 tours 203,761 km/h
11 5. Ralf Schumacher Williams BMW 48 1h19'00"991 + 5 tours 212,015 km/h
AB 17. Pedro De la Rosa Jaguar Ford Cosworth 39 transmission
AB 9. Giancarlo Fisichella Jordan Honda 37 moteur
AB 14. Jarno Trulli Renault Renault 32 mécanique
AB 11. Jacques Villeneuve BAR Honda 27 moteur
AB 22. Alex Yoong Minardi Asiatech 14 sortie de piste
AB 12. Olivier Panis BAR Honda 8 accélérateur
AB 3. David Coulthard McLaren Mercedes 7 accélérateur
AB 8. Felipe Massa Sauber Petronas 3 accident
NP 25. Allan McNish Toyota Toyota accident
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 6 | 3ème = 4 | 4ème = 3 | 5ème = 2 | 6ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
R.Schumacher (moteur) est classé mais non arrivé

Doublé dans l'ordre pour Ferrari

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
K. Räikkönen (McLaren)K. Räikkönen (McLaren)
J.P. Montoya (Williams)J.P. Montoya (Williams)
Allan McNish ayant préféré renoncer à ce GP du Japon, c'est 19 voitures seulement qui viennent se ranger sous les ordres du starter. Les feux rouges s'éteignent et la meute est lâchée. C'est Michael Schumacher qui prend le meilleur départ devant Barrichello, Coulthard, R. Schumacher, Räikkönen, Montoya, Sato, Trulli, Button et Heidfeld.

Si le départ se déroule sans problème, Jacques Villeneuve ne passe pas le premier tour sans faire une petite sortie dans l'herbe et du coup il perd quelques positions. Voici d'ailleurs le classement à la fin du premier tour: M. Schumacher, Barrichello, Coulthard, R. Schumacher, Räikkönen, Montoya, Sato, Trulli, Button, Heidfeld, Fisichella, Salo, Villeneuve, Massa, Irvine, De la Rosa, Panis, Yoong et Webber.

Le premier à abandonner est Felipe Massa. Le jeune Brésilien part en effet à la faute et sa Sauber reste figée dans le gravier. Olivier Panis va bientôt terminer un week-end noir pour lui. Le Français est en effet quasiment au ralenti et son abandon ne saurait tarder.

Les écarts au 5ème tour: M. Schumacher, Barrichello (+3"8), Coulthard (+7"8), R. Schumacher (+9"5), Räikkönen (+10"8), Montoya (+12"3), Sato (+15), Trulli (+16), Button (+17), Heidfeld (+19), Fisichella (+20), Salo (+20), Villeneuve (+21), Irvine (+27), De la Rosa (+28), Yoong (+33), Webber (+33) et Panis (+38).

Comme prévu, Olivier Panis abandonne alors que David Coulthard l'imite quelques minutes plus tard. Il y a traditionnellement beaucoup d'abandons à Suzuka et ce début de course démontre que ce n'est pas qu'une légende. Alex Yoong vient d'ailleurs allonger cette liste en plantant sa Minardi dans le gravier...

Au 15ème tour, ce sont Jarno Trulli et Jenson Button qui s'arrêtent les premiers pour les ravitaillements. Neuf et dix tours plus tard, ce sont les Williams qui passent les dernières par les stands. La course ne comptant que 53 tours, on peut se demander si les Williams pourraient ne faire qu'un seul arrêt.

Depuis le début de la course, Fisichella et Villeneuve sont roues dans roues... le Québécois semble être plus rapide que l'Italien mais dépasser à Suzuka n'est pas une mince affaire. Le Québécois fait quelques tentatives d'intimidation dans la dernière chicane mais sans vraiment menacer Fisichella par contre Jacques manque de se sortir plusieurs fois dans cette fameuse dernière chicane.

Le classement après 26 tours: M. Schumacher, Barrichello (+7), R. Schumacher (+30), Räikkönen (+32), Montoya, Trulli, Button, Sato, Heidfeld, Salo, Fisichella, Villeneuve, Irvine, De la Rosa et Webber. Quelques tours plus tard, Villeneuve quittera ce classement, son moteur lâchant un grand panache de fumée à l'entame de la ligne droite. Fisichella peut enfin respirer et il était temps car il devenait de plus en plus nerveux avec ce diable de Québécois dans ses rétroviseurs. Il coupa même la dernière chicane, peu avant l'abandon de Villeneuve.

Alors que Räikkönen va faire un petit tour dans l'herbe, Jarno Trulli range sa voiture et abandonne. Nous sommes au 32ème tour et il reste donc 21 boucles avant l'arrivée. Quelques minutes plus tôt, c'est Button qui est passé par son stand pour ouvrir le bal des seconds ravitaillements. En tête, Schumacher mène toujours la course devant Barrichello...

On peut noter l'excellente course de Takuma Sato qui nous fait oublier, le temps d'une course, son redoutable équipier Fisichella. Le Japonais est 6ème au 37ème tour et le public local est fou de joie. Deux tours plus tard, le moteur de Fisichella part en fumée à son tour... il ne reste plus que Sato en piste pour le clan Honda et on a bien sûr quelques inquiétudes pour lui...

Le classement à 10 tours de l'arrivée: M. Schumacher, Barrichello (+10), R. Schumacher (+27), Räikkönen (+36), Montoya (+42), Sato (+85), Button (+91), Heidfeld (+1 tour), Salo, Irvine, Webber.

Dernier coup de théâtre de cette course, Ralf Schumacher abandonne à quelques encablures de l'arrivée... à la plus grande joie de l'équipe Jordan car en terminant 5ème de ce GP, l'équipe irlandaise passera de la 8ème à la 6ème position au Championnat des Constructeurs si Takuma Sato voit le drapeau à damiers.

Michael Schumacher remporte donc son 11ème GP de la saison (nouveau record), la 15ème pour Ferrari, sans le moindre problème. Jamais Barrichello n'a pas été menaçant aujourd'hui et le Brésilien termine donc second. Räikkönen complète le podium de ce dernier GP 2002.

Cette saison, Michael Schumacher a pu bénéficier d'une monoplace parfaite puisqu'en plus d'être la plus rapide, elle a été très fiable. Cette voiture a en effet permis à Michael Schumacher de terminer 17 fois sur le podium, sur 17 courses. Une fiabilité de 100%, ce qui est aussi un record...
source: DailyF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Twitter ::.
>> Actualité, commentaires, résultats... retrouvez les tweets postés par notre équipe!
Twitter • Suivez-nous sur Twitter à l'adresse:
twitter.com/ZoneF1
.:: Publicité ::.