En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2001 » Grand Prix d'Espagne » Classement

Grand Prix d'Espagne

Catalogne - Résultats de la course

Dimanche 29 Avril 2001
14h00 - 15h35
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 65 1h31'03"305 202,508 km/h
2 6 Juan Pablo Montoya Williams BMW 65 1h31'44"043 + 0'40"738 201,009 km/h
3 10 Jacques Villeneuve BAR Honda 65 1h31'52"931 + 0'49"626 200,685 km/h
4 12 Jarno Trulli Jordan Honda 65 1h31'54"558 + 0'51"253 200,626 km/h
5 4 David Coulthard McLaren Mercedes 65 1h31'54"921 + 0'51"616 200,613 km/h
6 16 Nick Heidfeld Sauber Petronas 65 1h32'05"198 + 1'01"893 200,239 km/h
7 9 Olivier Panis BAR Honda 65 1h32'08"282 + 1'04"977 200,128 km/h
8 17 Kimi Räikkönen Sauber Petronas 65 1h32'23"113 + 1'19"808 199,592 km/h
9 3 Mika Häkkinen McLaren Mercedes 64 1h28'54"549 + 1 tour 204,204 km/h
10 22 Jean Alesi Prost Acer 64 1h31'40"837 + 1 tour 198,031 km/h
11 23 Luciano Burti Prost Acer 64 1h32'22"793 + 1 tour 196,532 km/h
12 14 Jos Verstappen Arrows Asiatech 63 1h31'14"303 + 2 tours 195,880 km/h
13 21 Fernando Alonso Minardi European 63 1h31'14"733 + 2 tours 195,865 km/h
14 7 Giancarlo Fisichella Benetton Renault 63 1h32'22"120 + 2 tours 193,483 km/h
15 8 Jenson Button Benetton Renault 62 1h31'35"987 + 3 tours 192,009 km/h
16 20 Tarso Marquès Minardi European 62 1h32'07"120 + 3 tours 190,927 km/h
AB 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 49 suspension
AB 18 Eddie Irvine Jaguar Ford Cosworth 48 moteur
AB 5 Ralf Schumacher Williams BMW 20 tête-à-queue
AB 15 Enrique Bernoldi Arrows Asiatech 8 pression d'essence
AB 19 Pedro De la Rosa Jaguar Ford Cosworth 5 accrochage
AB 11 Heinz-Harald Frentzen Jordan Honda 5 accrochage
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 6 | 3ème = 4 | 4ème = 3 | 5ème = 2 | 6ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Häkkinen (embrayage) est classé mais non arrivé

Häkkinen laisse la victoire à M. Schumacher

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
J.P. Montoya (Williams)J.P. Montoya (Williams)
J. Villeneuve (BAR)J. Villeneuve (BAR)
J. Trulli (Jordan)J. Trulli (Jordan)
D. Coulthard (McLaren)D. Coulthard (McLaren)
N. Heidfeld (Sauber)N. Heidfeld (Sauber)
Juste avant que passe le vert pour le lancement du tour de formation, David Coulthard agite les bras, moteur câlé. L'ensemble des pilotes l'évitent avant que ses mécaniciens ne lui redémarre le Mercedes-Ilmor. Les pilotes devant son déjà loin et Coulthard ne pourra pas reprendre son rang. C'est donc en 22ème place qu'il s'élancera pour ce GP, sur le 23ème emplacement. L'ensemble des voitures se mettent en grille.

Au départ, une des Jordan ne parvient pas à partir. C'est celle de Heinz-Harald Frentzen. Celui-ci parvient finalement à s'élancer après que presque la totalité du plateau l'ait dépassé. Au premier freinage, Coulthard s'accroche avec une des Arrows et brise son aileron. Il doit se rendre aux stands. Chez Benetton, on attend aussi une monoplace. Schumacher a gardé le bénéfice de sa pole, devant Häkkinen, Barrichello, R. Schumacher, Trulli, Montoya qui a démarré comme un boulet de canon, Villeneuve, Heidfeld, Irvine, Panis, Räikkönen, Verstappen, Alesi, Burti, Fisichella, De la Rosa, Frentzen, Alonso, Button, Marquès, Bernodli et Coulthard. Schumacher se forge un léger coussin, bénéficiant de 1.9s après 5 tours. Barrichello est à 3.7s, Ralf Schumacher à 6.8s, Trulli à 9.8s et Montoya à 11.6s. Villeneuve est sur ses talons. Panis attaque par deux fois Irvine. Derrière, Coulthard accroche plusieurs fois le record.

Frentzen et De la Rosa s'accrochent alors que le pilote allemand tentait le dépassement sur le pilote espagnol. Bernoldi abandonne sur incident moteur au 9ème tour alors que Coulthard s'apprêtait à le dépasser pour la 19ème place. Schumacher mène de 1.8s sur Häkkinen, Barrichello est à 5.3s devant Ralf Schumacher (à 10s de son ainé), Trulli (-13s), Montoya (-16s), Villeneuve (-17s), Heidfeld (-20s), Irvine (-25s) et Panis (-26s). Schumacher prend un peu de champ sur Häkkinen possédant 2.2s au 11ème passage. Fernando Alonso mène la vie dure à Fisichella pour la 15ème place. Button est 17ème, à quelques secondes du groupe de furieux. Coulthard dépasse Marquès et s'empare de la 18ème place.

En tête, on assiste à un léger resserrement, Häkkinen faisant l'effort, et se rapproche à 1.7s. C'est un véritable combat à distance. Ralf Schumacher pousse aussi très fort, mais se trouve déjà à 14s de la têtes. Montoya met lui la pression sur Jarno Trulli, devant lui pour 1.5s. L'équipe Minardi va ravitailler. Les pilotes de l'écurie anglo-italienne seraient donc sur une stratégie à 3 arrêts. C'est Alonso qui passe le premier par les stands. David Coulthard, libéré de Button, et désormais d'Alonso, met la pression sur Fisichella, qu'il dépasse quelques virages plus tard. 18 tours se sont écoulés, et Schumacher mène toujours de 1.5s, devant Barrichello (6.3s), R. Schumacher (14s), Trulli (22s), Villeneuve (26s), Heidfeld (31s), Irvine (35s) et Panis (37s). Montoya se rapproche de Trulli, tandis que Ralf Schumacher est à 7 secondes de Barrichello dont il se rapproche. L'écart entre Montoya et Trulli est vraiment désormais très réduit.

Malheureusement pour Ralf Schumacher, celui-ci part en tête-à-queue et sort dans les gravier, terminant là sa course. Mais on ne peut s'attarder longtemps sur l'abandon du pilote de la Williams puisque Juan Pablo Montoya et Jarno Trulli ravitaillent. L'arrêt de Trulli est plus long que celui de Montoya et le pilote Williams récupère la 4ème place. Les deux pilotes ressortent au niveau de Jean Alesi qui s'intercale entre eux. Montoya est 9ème, devant les deux hommes. Jacques Villeneuve de son côté est désormais 4ème et améliore sans cesse ses temps. Chez Ferrari on se prépare pour une arrêt.

C'est Michael Schumacher qui entre dans la voie des stands et s'arrête 8.7s. Il fera deux arrêts. Villeneuve est au stand à son tour, tandis que Michael Schumacher ressort en 3ème position. Plusieurs autres pilotes passent dans ce même tour par les stands, dont Alesi et Räikkönen. Villeneuve est ressorti entre Montoya et Trulli dépassant donc ainsi le pilote Jordan. Mika Häkkinen, très léger, accroche le record du tour. C'est le moment où jamais pour attaquer. C'est au tour d'Heidfeld, Irvine et Panis de passer par les stands. Malheureusement pour ce dernier, il câle et perd un dizaine de seconde. Chez Ferrari, on se prépare à accueillir Barrichello pour un ravitaillement. Celui-ci se déroule sans incident. Seuls Häkkinen et Coulthard n'ont pas encore ravitaillé, il reste 39 tours. L'Ecossais est 8ème à cet instant.

Devant, Schumacher roule sur un rythme similaire à celui d'Häkkinen. Ce dernier passe par les stands pour un arrêt de 8.9s. Le Finlandais ressort second, derrière Schumacher, à 2.9s. Räikkönen talonne de son côté Irvine. Après le premier arrêt de tous excepté Coulthard, le classement s'établit donc ainsi: M. Schumacher, Häkkinen (-3s), Barrichello (-12s), Montoya (-55s), Villeneuve (-57s), Trulli (-59s), Heidfeld (-62s), Coulthard (-72s), Irvine, Räikkönen, Panis, Alesi, Verstappen, Burti, Alonso, Fisichella, Marquès et Button. Coulthard s'arrête, laissant Irvine et Räikkônen en bataille. Il ressort 11ème.

Le leader prend ses distances vis à vis de Mika Häkkinen. Doucement mais sûrement. Au 33ème tour l'écart est de 3,2 secondes. La lutte entre les deux Champions du monde est intense. Le but pour Mika est de réduire l'écart autant qu'il le peut en vue de passer devant Schumacher lors du second ravitaillement. L'affaire est loin d'être dans la poche pour le Finlandais.

Il reste 26 tours et l'écart entre les deux leader est de 3.7 secondes. Panis est 10ème devant Coulthard et Alesi. L'Ecossais de McLaren est toujours en pleine remontée et son objectif est de rentrer dans les points. Tout est encore possible pour lui.

Räikkönen est le premier à rentrer aux stands pour son second ravitaillement. Les autres ne vont plus tarder et nous saurons enfin qui de Schumacher ou Häkkinen sera le mieux placé pour remporter ce GP. Trulli rentre à son tour. L'Italien était en chasse derrière Villeneuve. Celui-ci rentre aux stands au tour suivant pour un très bon ravitaillement et cela lui permet de rester devant Trulli. Une bonne affaire pour l'écurie BAR-Honda face à l'écurie Jordan-Honda.

Schumacher rentre au 43ème tours pour monter des pneus neufs. Barrichello rentre au tour suivant alors que Mika reste en piste et c'est Coulthard qui rentre la boucle suivante car il est en lutte avec Montoya pour la 6ème position et le Colombien est bien moins rapide que lui.

Häkkinen vient de battre son record personnel pour essayer de réduire l'écart entre lui et Schumacher avant son propre ravitaillement. La tension est à son paroxysme. Häkkinen prend en moyenne 1 seconde au tour sur Schumacher. Alors que la lutte pour la victoire bat son plein, Barrichello fait un tout droit et rentre au stand sur "trois pattes". Villeneuve passe troisième car Rubens va abandonner, suspension cassée. Häkkinen a 27 secondes d'avance sur Schumacher lorsqu'il rentre aux stands et stupéfaction, Häkkinen passe en tête. Une stratégie magistrale de la part de l'équipe de Ron Dennis.

Il reste 13 tours et le classement est le suivant: Häkkinen, Schumacher, Montoya, Villeneuve, Trulli, Heidfeld et Coulthard. Michael Schumacher est bien moins rapide qu'en début de course, pour ne pas dire lent. L'Allemand semble connaître de gros problèmes techniques à moins qu'il n'assure sa seconde place. Panis est 8ème et Alesi 10ème alors qu'il ne reste que 10 tours.

Dans les derniers tours, Schumacher est tellement lent que Burti peut rester dans ses roues. La seule position qui est encore menacée dans les derniers tours est celle de Heidfeld qui risque de se faire subtiliser sa 6ème place par Coulthard. Et c'est d'ailleurs ce qui arrive à quelques longueurs de l'arrivée; Le combat était bien injuste, tellement la McLaren de Coulthard est supérieure à la Sauber.

Est-ce inquiétant? Burti dépasse Schumacher alors qu'il reste 3 tours. Le Champion du monde est quasiment à l'arrêt et Räikkönen le dépasse à son tour.

La course s'achève sur un coup de théâtre incroyable puisqu'alors qu'il entame son dernier tour, le moteur d'Häkkinen le lâche et c'est Schumacher qui remporte la course. D'ailleurs chez Ferrari, ils ne s'attendaient même pas à cette victoire. Häkkinen est le héros malheureux de cette course mais c'est Schumacher qui signe la victoire à la surprise générale et pour le championnat c'est une très bonne affaire pour lui. Villeneuve (2ème) et Montoya (3ème) complète le podium.
source: DailyF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.